bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Parole et enseignement du jour, 26 janvier 2015

Aller en bas

Parole et enseignement du jour, 26 janvier 2015

Message  mimose le Lun 26 Jan 2015 - 7:37



  • DESIGNES POUR ANNONCER.


La moisson a besoin d'ouvriers. C'est JESUS qui prend l'initiative
de l'appel, puis il envoie ses  disciples devant lui, désencombrés
de tout pour guérir et annoncer le règne de DIEU.
EVANGILE DE JESUS CHRIST. Selon saint Luc
                                                                                  (10,1-9)
          LA MISSION DES DISCIPLES.

ILS TEMOIGNENT D'UN DIEU DESARME.
Les textes de ce jour ont la fraîcheur des commencements.
JESUS invite ses disciples à partir les mains vides et le cœur disponible
à l'inattendu de la rencontre. "N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales..."" En se présentant comme des pauvres désireux de
recevoir l'hospitalité, dépendants du bon vouloir de ceux qui les accueillent, les disciples témoignent d'un DIEU désarmé.
Posté au seuil de nos vies. Le SEIGNEUR espère voir s'abaisser
le pont-levis de nos résistances. "Voici que je me tiens à la porte,
et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte,
j'entrerai chez lui; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi" (p 3, 20).
Sœur Bénédicte de la Croix

                                 




ou Évangile : Mc 3
Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c'est par le chef des démons qu'il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus disait en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume se divise, ce royaume ne peut pas tenir. Si une famille se divise, cette famille ne pourra pas tenir. Si Satan s'est dressé contre lui-même, s'il s'est divisé, il ne peut pas tenir ; c'en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la (...)
lire plus >



_________________
avatar
mimose

Messages : 1128
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 64
Localisation : le tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et enseignement du jour, 26 janvier 2015

Message  maryline le Lun 26 Jan 2015 - 7:42

lundi 26 janvier 2015

L’Eglise nous invite à célébrer aujourd’hui la fête de Saint Timothée et Saint Tite qui avec Luc comptèrent parmi les plus fidèles disciples de saint Paul. L’occasion est belle pour méditer sur l’identité du disciple et les exigences qui lui sont liées. A ce titre, le récit de l’évangile est particulièrement évocateur puisqu’il nous relate précisément l’envoi en mission des soixante-douze disciples choisis par Jésus.

Qu’est-ce qu’être disciple ? Ecoutons Jésus lui-même nous l’enseigner. La première des choses qu’il dit à ceux qu’il vient d’appeler à sa suite c’est de prier le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. La première mission des disciples est donc de prier le Père d’envoyer d’autres disciples à leurs côtés. Quelle leçon d’humilité ! C’est comme si Jésus invitait ces hommes à reconnaître le besoin d’avoir des frères pour les aider dans leur ministère. Découvrir que l’on n’est pas essentiel, que l’on ne peut répondre à tout. Voilà peut-être bien ce qui doit, avant toute chose, habiter le cœur d’un disciple. Ce dernier pourra alors découvrir que ce qu’il réalise ou met en œuvre ne vient pas d’abord de lui mais est don de Dieu. A cette condition, et à cette seule condition, il pourra porter un fruit qui demeure.

Un autre point fondamental que Jésus révèle au disciple est qu’il est envoyé comme une brebis au milieu des loups. Evangéliser n’est pas une sinécure. A un autre endroit de l’évangile, Jésus dira que le disciple n’est pas au-dessus du maître. Il est appelé à la même destinée, à boire à la même coupe, à faire de toute sa vie une offrande vivante et aimante pour le salut du monde. Tite l’expérimenta à la suite de Paul, l’Apôtre des nations, à travers son action évangélisatrice dans le bassin méditerranéen. Timothée, quant à lui, le vivra jusqu’au don total du martyr en sa ville épiscopale d’Ephèse.

La croix est vraiment l’unique gloire du disciple car, acceptée avec amour « pour le règne de Dieu », elle se manifeste comme le signe de la victoire de Dieu sur le mal, la mort et le péché. Pour entrer dans ce mystère, le disciple n’aura de cesse de se dépouiller de lui-même pour laisser toujours davantage vivre en lui et à travers lui, Celui qu’il annonce. Il devra viser à l’exemple de saint Paul à ce que ce ne soit plus lui qui vive mais le Christ qui vive en lui. Voilà sans doute pourquoi Jésus invite ses disciples à la plus grande pauvreté.

Il est aussi frappant de remarquer que Jésus demande à ses disciples de ne pas s’attarder en salutations en chemin. En route, le disciple ne devra jamais se laisser distraire de sa mission par un enthousiasme facile face au succès. Le monde est en feu. Le monde a faim et soif d’espérance, d’amour et de paix.
La paix. C’est le premier fruit que le disciple est appelé à porter : « Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : 'Paix à cette maison.'» Le disciple aura beau enseigner les choses les plus savantes sur Dieu, s’il ne porte pas la paix à ceux vers qui le Christ l’envoie, il passe à côté de l’essentiel de sa mission. Car la paix est le don premier que le Christ ressuscité fait aux hommes. C’est en elle que s’opère leur réconciliation avec leur Père du ciel. « La Paix soit avec vous » dit Jésus à ses disciples lorsqu’il leur apparaît « le soir du premier jour de la semaine » (Cf. Jn 20, 19). La paix est un don offert aux hommes par le Seigneur ressuscité et elle est le fruit de la vie nouvelle inaugurée par sa résurrection. Ce don, les disciples sont appelés tout particulièrement à le conserver et à le faire fructifier avec maturité et responsabilité.

Mais annoncer l’évangile de la paix à la suite de Jésus passe par la croix. Et Jésus, nous l’avons vu, avait bien averti ses disciples sur ce point. Saint Paul, dans la lettre aux Ephésiens le confirme avec ses mots à lui : « C'est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, Israël et les païens, il a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Il voulait ainsi rassembler les uns et les autres en faisant la paix, et créer en lui un seul Homme nouveau. Les uns comme les autres, réunis en un seul corps, il voulait les réconcilier avec Dieu par la croix : en sa personne, il a tué la haine. Il est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix, la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches. » (Ep 2, 14-17)

« Seigneur fais de nous de véritables témoins de ta paix pour notre temps. Ton désir de porter le salut à tout homme ne saurait attendre. Seigneur, nous voici. Envoie-nous et fais-nous la grâce de demeurer en ton Nom afin que tu puisses agir en nous et à travers nous. »
Frère Elie
homélie.fr

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 53
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum