bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook
anipassion.com

Comment préparer la meilleure Pâques de notre vie ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment préparer la meilleure Pâques de notre vie ?

Message  maryline le Mer 25 Fév 2015 - 8:17

Comment préparer la meilleure Pâques de votre vie ?
Le Carême est comme une salle de gym : un entraînement pour aller à Dieu à travers quelques exercices spirituels.
célébration des mystères centraux de notre foi : la  Passion, la Mort, la Mise au tombeau et la Résurrection de notre Sauveur Jésus-Christ. Mais certains s'interrogent: pourquoi une préparation aussi longue ?  Comme on dit : “long comme un carême”.


Parce que les fruits que nous pouvons obtenir de la célébration de Pâques dépendent de notre disposition intérieure, et celle-ci d'une série d'exercices qui exigent du temps.  En effet le christianisme, étant vie, a besoin d'exercice, et le  Carême est comme entrer dans une salle de gym où je peux  et je veux m'entraîner de manière intensive  de façon à arriver dans le meilleur état d'esprit pour célébrer Pâques et en tirer pleinement les fruits.


C'est ainsi : la disposition vient à travers les exercices de l'esprit. Et comment l'exercer ?
Notre âme spirituelle possède deux facultés supérieures : l'entendement (ou intelligence) et la volonté ; entraîner ces facultés, c'est entraîner  l'esprit. Nous pourrions exercer ces facultés en vue de mauvaises choses mais cela, au lieu de disposer l'âme aux choses de Dieu, l'indispose, l'alourdit, l'asservit.


Voici quelques exemples d'exercices spirituels qui nous conduisent à Dieu :
• Exercices spirituels de l'intelligence : prière, lecture spirituelle, réflexion (personnelle ou partagée), causeries, conférences, retraites, etc.
•  Exercices spirituels de la volonté: actes de maîtrise de soi, ou en faveur des autres, visant à la modération, l'austérité et / ou  le jeûne de :  
a)     l'alimentation  ( se limiter au nécessaire en nourriture et boisson),
b)    la façon de s'exprimer (parler uniquement de ce qui est nécessaire, mû seulement par la charité ou l'obéissance) ; c)     l'écoute  (ne pas écouter de choses  qui nous apportent du plaisir: musique, chansons, causeries, etc., qui me troublent ou me font du mal) ;
d)    la sensibilité physique), le regard (éviter les images qui peuvent me faire du mal, à la télévision, sur Internet ou dans les médias en général, etc.).
Dans les deux exercices, il s'agit d'éviter ce qui est susceptible de nous faire  du mal, de résister au mal par le bien, d'orienter nos sens vers ce qui peut nous élever jà Dieu.


Concrètement, comment peut-on pratiquer l'un ou l'autre de ces exercices ?
Prenons par exemple les œuvres de miséricorde ; en me privant de quelque chose pour le donner aux autres. L'exercice spirituel de l'intelligence consisterait à  connaître les œuvres de miséricorde, réfléchir sur elles, méditer sur la façon dont je peux les vivre dans mon état de vie particulier, demander à Dieu de l'aide pour le faire, etc. Puis vient l'exercice de la volonté: les mettre en pratique. Plus précisément,  par exemple: "nourrir les affamés". Inspiré par l'exemple de Jésus dans l'Évangile, je réfléchis sur la manière dont Il a fait afin de le faire moi-même, selon mes capacités et la (les) personne (s) ou l'association que je peux soutenir.  Après avoir médité, prié et ordonné le tout, vient l'exercice de la volonté: je commence à économiser, je ne dépense pas pour un petit plaisir personnel, etc., et je donne ce que j'ai pensé donner. En outre, je purifie l'intention pour laquelle je donne, «pour l'amour du Christ», sans mettre mal à l'aise celui qui le reçoit, sans le faire avec condescendance, etc., sachant par la foi que je suis en train de donner à Jésus-Christ lui-même. Et ce serait encore plus complet si je prie pour celui à qui je donne, pour sa conversion et son salut, et si je l'offre aussi pour la mienne et la rémission de mes péchés.


Quels autres exercices pourrions-nous faire ?
Il y en a une quantité innombrable comme,  par exemple, des exercices de piété, qui concernent ma relation avec Dieu ; ceux de pénitence, concernant  la maitrise de soi, et ceux de miséricorde, qui concernent la relation avec les autres … pense et mets-toi au travail. L'un ou l'autre de ces exercices nous mettra en état de célébrer la meilleure Pâques de notre vie. Arrivera la Semaine Sainte avec de grands désirs de participer aux offices religieux, et nous ne tomberons pas dans le piège de la convertir en un repos désordonné avec, pour seul effet, de perdre la grâce de Dieu.   Il est encore temps, nous sommes au début ! Secouez-vous pour passer un Carême différent qui vous vous conduira vraiment à mourir avec le Christ pour Ressusciter avec Lui.
Initialement publié par Aciprensa  
Sources :  SIAME

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10981
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 51
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum