bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence (vidéo)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence (vidéo)

Message  maryline le Mar 6 Juil 2010 - 18:23


S’abandonner à Dieu ce n’est pas réaliser nos projets mais se dépouiller, car celui qui accepte de se perdre pour Dieu peut être juste comme Saint Joseph, a souligné Benoît XVI. Le Pape inaugurait une nouvelle fontaine dans les jardins du Vatican, dédiée à Saint Joseph.

Cette belle fontaine, a-t-il dit, est un rappel des valeurs de simplicité et d’humilité dans l’accomplissement quotidien de la volonté de Dieu, des valeurs qui ont caractérisé la vie discrète mais précieuse du Gardien du Rédempteur.

C’est le cardinal Giovanni Lajolo, président du Gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican, qui a fait construire cette fontaine en hommage au Pape. Placée sur un promontoire, elle est formée de deux bassins elliptiques superposés et rehaussée de six compositions en bronze, oeuvre d’un artiste de Belluno, Franco Murer.

Les compositions représentent six scènes de la vie du père adoptif de Jésus: les noces, le premier songe de Joseph, la naissance du Sauveur, la fuite en Egypte, la découverte de Jésus au Temple et le travail de la famille de Nazareth. Pour compléter l’œuvre, une petite palme évoquant des épisodes de la Bible et le paysage de la Palestine.

Source : H2o News







Dernière édition par maryline le Lun 2 Aoû 2010 - 17:19, édité 1 fois

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10981
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 51
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence (vidéo)

Message  alice le Mar 6 Juil 2010 - 19:11


Le Silence de Saint Joseph



« Entre toutes les vocations, j’en remarque deux dans les Ecritures, qui semblent directement opposées : la première celle des apôtres. La seconde, celle de Joseph. Jésus est révélé aux apôtres. Jésus est révélé à Joseph, mais avec des conditions bien contraires. Il est révélé aux apôtres pour l’annoncer par tout l’univers. Il est révélé à Joseph pour le taire et pour le cacher. Les apôtres sont des lumières pour faire voir Jésus-Christ au monde. Joseph est un voile pour le couvrir, et sous ce voile mystérieux, on nous cache la virginité de Marie et la grandeur du Sauveur des âmes. »





C’est ainsi que Bossuet, dans ses célèbres Sermons, évoquait la personnalité de Joseph dont nous célébrons aujourd’hui la fête. Les Pères de l’Eglise l’appellent : « le docteur du silence ». Zundel : « le géant du silence ».

Notre culture qui promeut la distraction et la dispersion de soi dans l’agitation et l’éparpillement, signerait-elle la fin du silence ? Société de bruit et de bavardage, incapable de se taire. Beaucoup de psychologues et d’éducateurs relèvent combien chez les jeunes, l’extinction du recueillement qu’engendre le silence, provoque des troubles de concentration intellectuelle, des difficultés pour mémoriser ou pour élaborer des sentiments qui dépassent le stade archaïque et pulsionnel. Le besoin d’écouter sans cesse de la musique, de regarder la TV, de surfer sur internet par peur d’être seul, caractérisent cette gigantesque fuite en avant, exploitée, médiatisée. Un proverbe soufi nous rappelle quelque chose d’essentiel : « Si le mot que tu vas prononcer n’est pas plus beau que le silence que tu vas quitter, ne le dis pas ! »


Oui, le silence est requis pour trouver en son espace, son identité profonde, rassembler sa pensée propre, hériter de soi, prendre de la distance, donner du relief, mettre de l’épaisseur à ce que l’on a dit ou à ce que l’on s’épargne de dire.

Mais pour susciter et habiter le silence, il nous faut un maître. Telle est la mission de Joseph. Il a exercé cette mission d’abord vis-à-vis de Marie. Marie et Joseph, c’est la rencontre de deux silences. Pensons à l’épisode que relate saint Matthieu au début de son évangile. Il nous fait revivre, avec sobriété, ce grand drame d’amour entre ces deux êtres que l’affection naturelle a réunis.

Apprenant que Marie est enceinte, par délicatesse et par respect, comme pour se retirer face au projet de Dieu sur sa fiancée, Joseph prend le parti héroïque du silence. Il protègera la réputation de celle pour laquelle il n’a aucun soupçon. Il ne posera aucune question. Il renverra Marie en secret à sa famille, pour ne pas la diffamer.



Marie, elle aussi, se tait. Elle ne se justifie pas vis-à-vis de Joseph. Car ce qui est accompli en elle, dans son cœur et dans sa chair, est aussi le secret de Dieu. C’est le Seigneur qui l’a engagée dans cette voie exceptionnelle. Ce que l’Esprit a semé en elle, ne lui appartient pas. Joseph, Marie. Deux silences affrontés, infinis, mais qui circulent l’un dans l’autre par leur chasteté, dans leur prière, dans leurs regards. Deux silences faits de confiance et de renonciation, et dont le Seigneur connaît l’issue puisqu’ils vont se confondre et s’unir dans l’adoration de cet enfant miraculeux, que Dieu leur confie. Le silence de Joseph est plein d’amour pour Marie.



Le silence de Joseph va également recouvrir la vie cachée de Jésus à Nazareth. Grâce à ce silence, Jésus a été protégé. C’est dans ce silence qu’il a grandi dans son humanité, inconnu de ses proches e de sa parenté. Ce fut son milieu nourricier, sa patrie.

Le silence de Joseph, cet homme juste et sage, est plus éloquent que toutes les paroles. Il est mystère de pauvreté pour accueillir le Verbe, la Parole faite chair.

Il est mystère de consentement, en acceptant humblement le projet de Dieu qui nous dépasse. Joseph reçoit en songe l’ordre divin de prendre Marie pour femme, d’aller en Egypte puis d’en revenir. Il s’exécute sans mot dire.

Le silence de Joseph est sacrificiel.

En silence, Joseph renonce à toute recherche de soi, pour s’abandonner sans réserve au dessein de Dieu. Son silence est le lieu de son offrande. Ce parti pris du silence traversera toute la vie de Joseph. Ses lèvres sont scellées pour toujours, jusqu’à sa mort. Un tel silence ne se justifie que parce qu’il est présence. Se situer en soi, s’y rassembler, s’isoler des agitations mondaines, s’unifier intérieurement…n’est jamais un retour sur soi, mais un retour « à » soi. Cela suppose que l’intimité soit habitée par une présence qui, tout à la fois nous porte et nous excède. Présence sans bruit. Certes, le silence de Joseph est un certain « quant-à-soi », une solitude recueillie, mais toujours ouverte, totalement disponible à autrui. Une précaution, disait Jean de la Croix. « Le silence n’est pas l’amour, mais une précaution pour l’amour ». Jésus, Marie, Joseph, cette trinité humaine a été durant 30 ans une immersion dans le silence de l’amour. L’espace vital indispensable à la croissance humaine de Jésus, à son déploiement dans l’histoire des hommes avant qu’il ne leur adresse la parole dans sa vie publique.

« Que dites-vous à Jésus ? » demandait-on à Thérèse de Lisieux. Et elle, de répondre : « Je ne dis rien. Je l’aime ! »

Au contact quotidien de la plénitude de l’amour de Dieu manifesté en son Fils, le silence de Joseph ne pouvait qu’être écoute, attention, émerveillement, qu’une liberté rejointe par la providence divine, que théologale, c’est-à-dire remplie de foi, d’espérance et de charité. Chers frères et sœurs, Joseph nous initie à la ferveur du silence. Dans le premier livre des Rois, au chapitre 1.9, le prophète Elie s’enfuit au désert. Il se réfugie dans l’Horeb, la montagne de Dieu, dans une caverne pour y passer la nuit. Le Seigneur se manifeste alors à lui. Il y eut un vent fort qui déchirait les rochers. Mais le Seigneur n’était pas dans cet ouragan. Il y eut ensuite un tremblement de terre. Mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre. Il y eut encore un feu. Mais le Seigneur n’était pas dans le feu. Enfin, si l’on serre de près le texte hébreu, il y eut « la voix du silence ». Alors, poursuit le récit, « Elie l’entendit. Il s’enveloppa le visage de son manteau. Il sortit et se tint à l’entrée de la caverne ». Le prophète découvre alors que le silence lui parle et qu’il signifie le passage de Dieu.

La voix du silence, Joseph nous convie à l’entendre, à l’épouser, car en elle, Dieu nous parle.

Le silence de Saint Joseph par Mgr Dominique Rey, évêque de Toulon



_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence (vidéo)

Message  Bnicolas34 le Lun 2 Aoû 2010 - 14:37




Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence



Lien vidéo :
http://www.webtvcn.eu/archives/30588

Vu sur le site :
http://www.webtvcn.eu








Amicalement, fraternellement
Nicolas
avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1290
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 46
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint JOSEPH accomplit sa mission en silence (vidéo)

Message  Invité le Lun 2 Aoû 2010 - 16:56

le silence de St Joseph.





Saint Joseph, à ce qu'il semble , était très merveilleusement instruit dans la pratique du silence.

L'Évangile nous rapporte les paroles de Jésus-Christ, de Marie, des Apôtres, de Jean-Baptiste, des Juifs, de Pilate et de beaucoup d'autres ; mais il ne contient pas une parole, pas une seule parole, prononcée par saint Joseph. Pendant ces pénibles angoisses, que fait naître dans l'âme du saint Patriarche la grossesse de sa chaste Épouse, ne pouvait-il pas, d'un seul mot, éclaircir tous ses doutes et savoir la vérité ?

Lorsque l'Ange se montre à lui, pour lui révéler des mystères si sublimes, saint Joseph n'avait-il pas mille explications à demander sur le sujet le plus cher à son cœur, sur la venue du Messie, et sur toutes les splendeurs qui devaient l'environner? Lorsque Siméon fait entendre à Marie, dans le Temple de Jérusalem , des prédictions si douloureuses, Joseph n'avait-il pas tout naturellement l'occasion de manifester au saint vieillard qu'il n'était point ignorant des destinées de cet Enfant, nouvellement présenté dans le Temple? Lorsque, par deux fois, l'Ange du Seigneur se présente à notre Saint, pour lui dire de quitter la Judée et de partir pour la terre d'Égypte, et ensuite de quitter la terre d'Egypte pour revenir dans la Judée, Joseph n'avait-il pas mille renseignements à demander sur les motifs, les circonstances et les résultats des longs voyages qu'il recevait le commandement d'entreprendre et d'accomplir? Enfin, lorsque l'Enfant Jésus, dans sa douzième année, se dérobe à ses Parents, pour être retrouvé dans le Temple, Joseph n'avait-il pas à s'enquérir auprès de lui des motifs d'une conduite si nouvelle? n'avait-il point à lui témoigner par ses paroles toute la joie que lui causait son heureux recouvrement?



Mais dans toutes ces circonstances, notre Saint garde le plus religieux silence; autant du moins qu'il nous est permis d'en juger par le récit Evangélique, dans lequel tous les divers personnages ont coutume de prendre bien souvent la parole, pour former, non point une froide histoire, mais une narration très animée, et comme un tableau vivant.

Il y a même dans le silence habituel de Joseph quelque chose de merveilleux, si nous considérons les grands Mystères que le saint Patriarche tint, pendant si longtemps, environnés d'un secret impénétrable.

Joseph, après les paroles de l'Ange envoyé par le Seigneur pour l'instruire, savait que le Fils de Marie était véritablement ce Messie attendu depuis quarante siècles par la terre tout entière, et qui devait sauver le peuple juif de ses péchés . Ipse enim salvum faciet populum suum a peccatis eorum (Matth 1)

Il savait que Marie, sa chaste Épouse, avait conçu miraculeusement, par l'opération du Saint-Esprit, le Fruit très précieux qu'elle portait dans ses entrailles.

Pour un Chrétien vulgaire, privé de cette profonde humilité qui fait les Saints, quelle immense tentation de rompre le silence, et de publier partout des priviléges si sublimes ! Quelle tentation de se poser soi - même comme le dépositaire des plus ineffables Mystères, comme l'Époux d'une Vierge miraculeusement féconde, comme le Père nourricier du Fils de Dieu ! Quelle tentation de s'attribuer, aux yeux des Juifs tout pleins de l'attente du Messie, les prérogatives et les honneurs qui devaient convenir au Chef d'une pareille Famille, au Père de l'Emmanuel, dont la venue tenait en suspens tout Israël !

Cependant saint Joseph ne dit pas un seul mot qui puisse faire soupçonner, même de loin, ces grands prodiges, que Dieu veut voir encore environnés de mystère. Il garde ce précieux dépôt avec une discrétion sans exemple. Il se conforme à cette difficile discipline du silence, non point seulement pendant un mois ou une année, mais pendant trente années, au milieu de la pauvreté, du travail et de la persécution; sans essayer d'échapper à ses souffrances, par une révélation prématurée du secret de l'Éternel. Il s'y conforme avec une si merveilleuse exactitude, que le moment de la mort n'est point capable d'ouvrir ses lèvres, scellées par le sceau divin. Il emporte avec lui son secret dans la tombe : il meurt comme il a vécu, dans l'humilité d'une totale obscurité; et même après sa mort, les Juifs, ignorants encore de la dignité de Jésus-Christ, se demandent les uns aux autres : N'est-ce point là cet artisan, fils d'artisan? N'est-ce point ce fils de Marie, le frère de Jacques, de Joseph, de Jude et de Simon? Et ses sœurs ne sont-elles point au milieu de nous ?

Le silence, même quand il n'est point accompagné des circonstances héroïques qui distinguent celui de notre saint Patriarche, le silence habituel, a lui seul, peut être considéré comme une bonne preuve d'une véritable humilité.

Celui qui s'estime lui-même, qui se croit quelque chose, qui s'admire dans sa capacité, sa science ou ses vertus; celui là se renfermera difficilement dans l'obscurité du silence. Il pensera, d'une manière plus ou moins explicite, que ceux qui sont autour de lui ont grandement à profiter dans ses conversations très aimables et très utiles. Il aura soin de les tenir pour ignorants; et par conséquent il se fera comme un devoir de les instruire de mille vérités qu'ils ne connaissent pas encore. Il sera convaincu qu'il est beaucoup plus habile et plus prudent, pour résoudre les diverses difficultés que l'homme trouve sur le chemin de cette vie; aussi ne pourra-t-il s'empêcher de diriger et de conduire, par ses avis, ses préceptes et ses réprimandes, tous ceux qui voudront bien les entendre et les supporter.

Continuellement mêlé de la sorte aux affaires de tous ceux qui l'approchent, l'homme vain, l'homme orgueilleux, se rendra tout à fait impossible un silence qui ne convient qu'aux âmes humbles, toujours prêtes, non pas à donner, mais à recevoir volontiers la lumière et la direction, dont elles croient avoir besoin.

Nous pouvons donc, avec raison, dire que le très-long silence de saint Joseph est une grande preuve de l'humilité dont son âme était remplie. Mais combien cet argument ne devient-il pas plus efficace et plus pressant, si nous considérons que le saint Patriarche, miraculeusement choisi pour être l'Époux de Marie, devait posséder toute la lumière qui convient au Directeur de la Vierge très-prudente! si nous considérons que le Père de Jésus-Christ ne pouvait manquer d'avoir en lui des trésors de science, susceptibles d'éclairer le monde entier! si nous considérons enfin que tous ces dons semblaient conférer à saint Joseph le droit de parler comme un oracle, et de donner des conseils et des préceptes aux plus sages en Israël !

R.P. Ambroise Poutton

O.P.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum