bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Neuvaine de prière de délivrance

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Neuvaine de prière de délivrance

Message  maryline le Dim 19 Sep 2010 - 14:33


Neuvaine de prière après la délivrance


Voici avec "son aimable autorisation" une prière de neuvaine transmise par le P. Denis Broussat, de Perpignan, qui peut être utile à de nombreuses personnes, après qu’elles aient vécu une prière de libération ou de délivrance.
Le cheminement est proposé sur 9 mois, à raison d’une fois par mois ou sur 9 jours


Le P. Broussat écrit dans l’introduction :
« La neuvaine tire son origine de la prière des Apôtres et de la Vierge Marie réunis à Jérusalem pendant neuf jours après l’Ascension, dans l’attente de l’Esprit-Saint. Le principe de la neuvaine est clair : avec la Vierge Marie et les apôtres, accueillir l’Esprit-Saint, l’Esprit de Jésus notre Seigneur et notre Sauveur, afin de vivre en enfant de Dieu le Père et en frères de tous les hommes. Cette neuvaine est conçue pour aider la personne en « mal-être » à ouvrir la porte à l’Esprit-Saint pour que « Dieu de délivrances » puisse agir. Elle n’est pas une solution magique, mais un chemin vers la protection, la communion, la restauration, le relèvement et la résurrection qu’elle concourt à obtenir.

Le but essentiel est de développer la dimension spirituelle constitutive de chaque être humain. L’acceptation de Dieu comme notre Père, la reconnaissance de Jésus comme son Seigneur et son Sauveur et la vie dans l’Esprit Saint permettent de développer
l’unité avec Dieu, avec les autres et avec soi-même là où il y a des divisions. »


Et encore :
« La neuvaine que nous vous proposons ne se fera pas sur 9 jours mais une fois par mois, pendant 9 mois, afin de prolonger ce temps de délivrance. Dieu a le temps :


« Je ne chasserai pas tes ennemis devant toi en une seule année, de peur que le pays ne devienne un désert où se multiplieraient à tes dépens les bêtes des champs ; je les chasserai devant toi peu à peu jusqu’à ce que tu aies assez fructifié pour hériter du pays »

Fixez une date repère : ce peut être la date du jour où vous avez eu la prière de délivrance ou une date de votre choix.
Recevez le sacrement de réconciliation (confession) autour de cette date et participez à l’Eucharistie ce jour. »

en union de prière avec le P. D. Auzenet du site : http://charismata.free.fr/

Voici la prière de la neuvaine:
Le Dieu que nous avons est un Dieu de délivrances

« Le Dieu que nous avons est un Dieu de délivrances » Ps 68, 21

Jean-Paul II le 20 Août 1986 :« L’Eglise participe à la victoire du Christ sur le diable car le Christ a donné à ses disciples le pouvoir de chasser les démons. L’Eglise exerce ce pouvoir victorieux moyennant la foi dans le Christ et la prière »
Présentation de la neuvaine
La neuvaine tire son origine de la prière des Apôtres et de la Vierge Marie réunis à Jérusalem pendant neuf jours après l'Ascension, dans l'attente de l'Esprit-Saint. Le principe de la neuvaine est clair : avec la Vierge Marie et les apôtres,accueillir l’Esprit-Saint, l’Esprit de Jésus notre Seigneur et notre Sauveur, afin de vivre en enfant de Dieu le Père et en frères de tous les hommes. Cette neuvaine est conçue pour aider la personne en « mal-être » à ouvrir la porte à l'Esprit-Saint pour que « Dieu de délivrances » puisse agir. Elle n'est pas une solution magique, mais un chemin vers la protection, la communion, la restauration, le relèvement et la résurrection qu'elle concourt à obtenir. Le but essentiel est de développer la dimension spirituelle constitutive de chaque être humain. L'acceptation de Dieu comme notre Père, la reconnaissance de Jésus comme son Seigneur et son Sauveur et la vie dans l’Esprit Saint permettent de développer l’unité avec Dieu, avec les autres et avec soi-même là où il y a des divisions.
Qu'est-ce qu'une neuvaine ?
Une neuvaine est une forme de prière traditionnelle dans l'Église catholique. C'est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite.
Le chiffre 9 est symbolique. Outre le fait qu'il évoque les neufs choeurs angéliques, il exprime une plénitude (3 x 3).
La raison des neufs jours remonte aux premiers temps de l'Église. Les pères de l’Eglise comme saint Grégoire de Nysse indiquent à la suite de saint Denys l'Aréopagite que les neufs choeurs angéliques sont les messagers de notre prière et que chacun des jours leur est dédié.
La neuvaine que nous vous proposons ne se fera pas sur 9 jours mais une fois par mois, pendant 9 mois, afin de prolonger ce temps de délivrance. Dieu a le temps :« Je ne chasserai pas tes ennemis devant toi en une seule année, de peur que le pays ne devienne un désert où se multiplieraient à tes dépens les bêtes des champs ; je les chasserai devant toi peu à peu jusqu'à ce que tu aies assez fructifié pour hériter du pays »
Fixez une date repère
ce peut être la date du jour où vous avez eu la prière de délivrance ou une date de votre choix.
Recevez le sacrement de réconciliation (confession) autour de cette date et participez à l’Eucharistie ce jour.



Une neuvaine avec Marie
La neuvaine est une démarche d'un pauvre - ou plutôt d'un fils - qui s'adresse humblement à son Père pour lui exposer ses besoins ou lui exprimer son action de grâces. Le priant peut-il trouver plus fidèle interprète que Marie pour présenter sa prière ? Ces neuf temps de prière ne se font pas dans renfermement et la solitude, ils se déroulent en présence de Marie qui, comme mère de Dieu et mère des hommes, prend spirituellement soin de notre âme malade et altérée. Si nous la suivons avec confiance, elle nous conduit au relèvement et à la paix. La prière mariale, qui est la clé de cette
neuvaine, nécessite une humilité particulière et le recouvrement de la confiance de l'enfance.
Origine des prières
Les prières de cette neuvaine sont composées essentiellement à partir du livre
« Délivre-nous du mal » publié par le Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle, traduction française du 2ème appendice du rituel d’exorcisme, « prières que les fidèles peuvent utiliser en privé pour lutter contre les puissances des
ténèbres ». Elles sont complétées par d’autres prières proposées par l’Eglise catholique.
1 Ex 23, 29-30.
Signe de Croix
Invocation à l’Esprit-Saint
Esprit Saint créateur, assiste, nous t’en prions, l’Eglise catholique ;par ta puissance divine, donne-lui force et courage contre les assauts de ses ennemis ;par ton amour et ta grâce, renouvelle l’esprit de tes serviteurs,qui ont reçu ton onction,pour qu’en toi ils glorifient le Père et son Fils unique, Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen
(d’après « Délivre-nous du mal »)
Prière de protection
Seigneur Dieu, Père Tout-Puissant, regarde-moi avec bonté, compassion et miséricorde
Par le précieux Sang de ton divin Fils Jésus Christ, revêts-moi de ta protection divine et garde-moi des vengeances du Prince des ténèbres. Par ta bonté, donne-moi la force de ton Saint-Esprit et instruis-moi au combat pour que, au Nom de Jésus Christ, ma vie et celles des personnes que tu m'as confiées (préciser conjoint, enfants, parents,famille…), soient libérées des agissements, des influences et des pièges du Mauvais.

Par ton Esprit Saint, augmente ma foi au Saint Nom de Jésus pour que je combatte victorieusement les agissements cachés des forces du mal dans ma vie. Par ton Esprit Saint, accorde-moi la persévérance afin de tenir ferme et de combattre le bon combat de la foi,toi qui viendras juger le monde par le feu. Amen !

Dieu notre Père, protège notre Saint Père Benoît XVI et toute l’Eglise, notre Evêque....Mgr.. et tout ce diocèse,nous-mêmes, nos familles, nos amis, nos relations, [notre travail] nos biens et tout ce qui nous appartient.

Par le sang de l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde,que nous soyons purifiés de tout péché et protégés de toute influence du Malin qui nous divise d’avec le Christ et de nos frères.

Que l'Esprit de Dieu manifeste la victoire du Christ ressuscité en ce lieu !Je revêts l'armure de Dieu pour résister aux manoeuvres du diable.

Équipé de la vérité pour ceinture, je reconnais que Jésus est la Vérité et que c’est lui qui me soutient dans le combat. Je reconnais qu’il m’aide à être droit, honnête et intègre dans toutes mes actions.
Équipé de la justice comme cuirasse, je reconnais que c’est lui qui me rend juste devant Dieu. C’est lui mon défenseur. Je renonce à ma propre justice et je décide de chercher d’abord le royaume et la justice sachant que tout le reste me sera donné par surcroît. Je m’avance avec zèle pour proclamer l'Évangile de la paix. Je réponds à son ordre d’aller vers les pécheurs, vers les malades et les prisonniers avec la Bonne Nouvelle de l’Evangile qui donne la paix avec Dieu.
Je revêts le casque du Salut, me rappelant que c’est Jésus qui m’a sauvé par grâce
et non à cause de mes mérites. Comme Bouclier, j’élève la Foi que j’ai en lui et en sa Parole. C’est par la Foi que je crois que je suis sauvé. La Foi vient de ce que j’entends.
Je choisis d’entendre Ta parole et non celle de l’ennemi afin d’écarter les flèches brûlantes du Malin. Par-dessus toutes ces armes, je saisis l’épée de l'Esprit qui est la Parole de Dieu. En prenant l'épée, je réalise que je m’en vais au combat mais que c’est le Saint-Esprit lui-même qui guidera mon bras et la Parole de Dieu sera ma parole.
Retrouvez en Ep 6, 14 – 18 l’origine de ce passage 4 Ep 6, 14

Plus je serre la Parole de Dieu dans mon coeur, plus l’épée est grande et tranchante dans les mains de l'Esprit. » Je prends maintenant position pour le combat spirituel,
au nom de Jésus le victorieux, qui siège à la droite de Dieu le Père et qui vit dans l’unité de l’Esprit-Saint pour les siècles des siècles. Amen.
Litanies
Seigneur Jésus, par ton Nom très Saint, que la Vierge Marie nous couvre de son manteau de souveraine maîtresse des anges. Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Accueille nos prières quand nous sommes dans l’épreuve,
et de tous les dangers délivre-nous toujours, Ô Vierge glorieuse, Ô Vierge bienheureuse.
(d’après « Délivre-nous du mal »)

Consolatrice des affligés, prie pour nous ;
Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous
Notre Dame de la Délivrance, prie pour nous
Notre Dame des Victoires, prie pour nous
Notre Dame de Lourdes, prie pour nous
Consolatrice des affligés, prie pour nous
Refuge des pécheurs, prie pour nous
Santé des malades, prie pour nous
Mère de Miséricorde, prie pour nous
Espérance des désespérés, prie pour nous
Rends-nous digne de te louer, Vierge sainte ;
donne-nous la force de combattre tes ennemis.
Mère en qui nous avons toute confiance,
Vierge, Mère de Dieu, Marie, prie Jésus pour nous.
Glorieuse Reine du monde, Marie toujours vierge,
intercède pour notre paix et notre salut,
toi qui es la Mère du Christ, Seigneur et Sauveur de tous.
Ô Marie, mère de grâce, mère de miséricorde,
protège-nous de l’ennemi et accueille-nous à l’heure de la mort.
Viens à notre secours, très douce Vierge Marie,
dans toutes nos tribulations, nos angoisses et nos besoins,
implore pour nous ton Fils bien-aimé,
pour que nous soyons délivrés de tout mal et de tout danger de l’âme et du corps.
Souviens-toi, ô très douce Vierge Marie,
que l’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à ta protection,
imploré ton secours, ou demandé ton assistance,
ait été abandonné.
Animés d’une pareille confiance, ô Vierge des Vierges, ô ma Mère,
nous courons et venons à toi, pécheurs,
nous confier à ta clémente protection.
Ô Mère du Verbe incarné, ne méprise pas nos prières,
mais écoute-les dans ta bonté, exauce-les.
(D’après « Délivre-nous du mal »)
5 Ep 6, 16 – 17 6 Ap 3, 21
Ô Marie conçue sans péché, prie pour nous qui avons recours à vous (trois fois)
Auguste Reine des cieux et souveraine maîtresse des Anges, toi qui, dès le commencement, as reçu de Dieu le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan,nous te le demandons humblement : envoie les légions célestes pour que sous tes ordres, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abîme. Qui est comme Dieu ?
Ô bonne et tendre Mère, tu seras toujours notre amour et notre espérance. Ô divine Mère, envoie les saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi.
Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous et veillez sur nous. Assistez-nous, saints Anges gardiens, secours dans nos besoins, réconforts dans nos détresses, lumière dans nos ténèbres, protecteurs dans les dangers ; inspirateurs de bonnes pensées, intercesseurs auprès de Dieu, boucliers face à l' ennemi, compagnons fidèles, amis très sûrs, prudents conseillers, modèles d'obéissance, miroirs d'humilité et de pureté.

Saint Michel archange, défends-nous dans le combat
Sois notre secours contre la méchanceté et les embûches du démon. Nous le demandons en suppliant : que Dieu lui commande ;et toi, chef de l’armée du ciel, par la force de Dieu, repousse en enfer Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour perdre les âmes.
(D’après « Délivre-nous du mal »)
Saint Gabriel Archange, toi qui es appelé à juste titre la force de Dieu, puisque tu as été choisi pour annoncer à Marie le mystère où le Tout-puissant devait déployer merveilleusement la force de son bras, fais-nous connaître les trésors renfermés dans la personne du Fils de Dieu, et sois notre messager auprès de sa sainte Mère.
Saint Raphaël Archange, guide charitable des voyageurs, toi qui, par la vertu divine, opères des guérisons miraculeuses, daigne nous guider au cours de notre pèlerinage terrestre et suggère-nous les vrais remèdes qui pourront guérir nos âmes et nos corps ! Amen.

Saint Elie, prie pour nous
Saint Jean Baptiste, prie pour nous
Saint Joseph, prie pour nous
Vous tous, patriarches et prophètes, priez pour nous
Saint Pierre et Saint Paul, priez pour nous
Saint André, prie pour nous
Saint Jacques et saint Jean, priez pour nous
Vous tous, saints apôtres et évangélistes, priez pour nous
Sainte Marie Madeleine, prie pour nous
Vous tous, saints disciples du Seigneur, priez pour nous
Saint Etienne et Saint Laurent, priez pour nous
Saint Pothin et Sainte Blandine, priez pour nous
Vous tous, saints martyrs, priez pour nous
Prière donnée au Père Cestac le 13 janvier 1864, indulgenciée par le pape Pie X le 8 juillet 1908.

Saint Antoine abbé, prie pour nous
Saint Léonard, prie pour nous
Saint Benoît, prie pour nous
Saint François et saint Dominique, priez pour nous
Sainte Catherine de Sienne, prie pour nous
Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, prie pour nous
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la sainte Face, prie pour nous
Saint Padre Pio, prie pour nous
Vous tous, saints et saintes de Dieu, priez pour nous
Bienheureuse Marie de Jésus crucifié, prie pour nous
… [saint du jour], prie pour nous
… [le saint dont vous portez le prénom], prie pour nous
(vous pouvez ajouter le nom d’autres saints ou bienheureux que vous aimez prier)
Repentir, demande de pardon et désir de réconciliation

Je confesse à Dieu tout puissant,je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission.Oui, j’ai vraiment péché. C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints et vous aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. Avec l'aide de Ta grâce, Dieu qui pardonne toutes les fautes, je décide d’abandonner toute rancune, toute amertume, toute envie de vengeance, tout ressentiment, toute colère, tout mépris, toute haine ou rébellion. Je décide librement de pardonner sans condition, du fond du coeur, à tous ceux qui m'ont offensé(e) ou blessé(e), persécuté(e) ou rejeté(e), qui m’ont fait du mal ou du tort, directement ou indirectement, intentionnellement ou non : [vous pouvez nommer les personnes]
Je désire libérer ces personnes de toute dette envers moi et je les bénis en toutes choses. Répands particulièrement ta grâce, Dieu notre Père, sur ces personnes. Nous te le demandons par Jésus le Christ notre Seigneur qui vit avec toi dans l’unité de l’Esprit-Saint, pour les siècles des siècles. Amen

[Si vous le pouvez, nous vous conseillons de vous confesser au cours de la neuvaine – donc une fois par mois
pendant les neuf mois -.
Les points à examiner particulièrement sont :
Les difficultés et les refus de pardonner à ceux qui vous ont fait - ou ont pu vous faire - du mal, aux personnes plus ou moins malveillantes que vous connaissez.
Le découragement, le manque d’espérance, voire votre révolte contre Dieu
Le fait de vous centrer sur vous-même au cours de votre – vos – épreuve(s) surtout si vous avez eu des préjudices ou des pertes de travail, de communion dans le couple, de santé, de paix intérieure…]

Pardonner de tout son coeur, avec l’aide de Dieu, implique qu’il ne faut plus garder rancune, qu’il faut prier
pour ceux qui vous ont fait du mal, les bénir, les aimer comme Jésus vous aime.
Il est particulièrement efficace de prononcer des paroles de bénédiction à l’égard de ceux qui vous ont fait du mal. « Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament » Lc 6, 28 et ne vivez pas dans la peur : Jésus a vaincu la peur !
Oraison D’après « Délivre-nous du mal »)
Jour du 1er mois : Seigneur Dieu, aie pitié de moi [ton serviteur] [ta servante] :
à cause de tous ceux qui cherchent ma perte je suis devenu(e) comme une chose au rebut. Arrache-moi de la main de mes ennemis, sois près de moi pour retrouver ce qui est perdu, restaurer ce qui est blessé. Reconnaissant(e) que tu m’as racheté(e) par ta puissance, fais que je puisse te plaire en tout. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 2ème mois : Dieu tout-Puissant, toi qui accordes aux affligés d’habiter ta maison et qui ouvre aux captifs la porte du bonheur, regarde la détresse où je suis et lève-toi pour me secourir ; sois vainqueur de l’ennemi dangereux, repousse la présence de l’Adversaire ; que le pardon m’apporte la paix : alors je retrouverai la tranquillité de l’âme et je proclamerai tes merveilles, toi qui donnes à ton peuple force et puissance.
Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 3ème mois : Dieu, créateur et protecteur du genre humain, toi qui as créé l’homme à ton image et qui l’as recréé plus merveilleusement encore par la grâce du baptême, regarde vers moi, [ton serviteur] [ta servante], et sois favorable à ma prière : fais briller dans mon coeur la splendeur de ta gloire, éloigne terreur, crainte et peur de toute sorte, afin que, l’esprit et l’âme en paix, je puisse te louer avec mes frères dans ton Eglise. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 4ème mois : Dieu, qui es à l’origine de toute miséricorde et de toute bonté,
toi qui as voulu que ton Fils soit crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, regarde avec bonté ma misère et ma souffrance : puisque tu m’as fait renaître dans l’eau du baptême, repousse les assauts du Mal et répands en moi la grâce de ta bénédiction. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 5ème mois : Dieu, qui par la grâce de l’adoption as voulu que je sois enfant de lumière, permets que je ne sois pas plongé(e) dans les ténèbres du démon, mais que je puisse demeurer toujours dans la splendeur de ta lumière et dans la liberté que j’ai reçue de toi. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 6ème mois : « Dieu qui a oint Jésus de l'Esprit Saint et de puissance, lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable » que mon « être entier, l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé sans reproche à l'Avènement de notre Seigneur Jésus Christ », par ce même Esprit Saint. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 7ème mois : Dieu qui a ressuscité Jésus le crucifié ; Lui dont le Sang et l'eau ont jailli du côté ouvert comme source de miséricorde et de délivrance pour moi ; Lui « qui a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes, dans ses blessures nous sommes guéris. »Achève en moi la guérison et la délivrance que tu as commencées. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.
Jour du 8ème mois : « Dieu des pardons », « Dieu de délivrances », bénis-moi « de toutes sortes de bénédictions spirituelles », brise et enlève à jamais de ma vie relationnelle et spirituelle le joug de la malédiction du péché et des compromissions. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen
Jour du 9ème mois : Mon Seigneur et mon Dieu, arrache de moi tout ce qui m’éloigne de toi. Accorde-moi tout ce qui me rapproche de toi. Prends-moi tout entier pour me donner entièrement à toi.14 Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen
8 Ac 10,38
9 1 Th 5, 23
10 Is 53, 5
11 Ne 9, 17
12 Ps 68, 21
13 Ep 1, 3
Prière de saint Nicolas de Flüe
Parole de Dieu
Jour du 1er mois : Lorsque tu seras entré dans le pays que le Seigneur ton Dieu te donne, tu n’apprendras pas à commettre les mêmes abominations que les autres nations. On ne trouvera chez toi personne qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui interroge l’esprit des morts et les devins, personne qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination avec le Seigneur. Tu seras sans tache vis-à-vis du Seigneur ton Dieu. Car ces nations que tu dépossèdes écoutaient enchanteurs et devins, mais tel n’a pas été pour toi le don du Seigneur ton Dieu.

Jour du 2ème mois : Je te propose aujourd'hui de choisir ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Écoute les commandements que je te donne aujourd'hui : aimer le Seigneur ton Dieu, marcher dans ses chemins, garder ses ordres, ses commandements et ses décrets. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton coeur, si tu n'obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d'autres dieux et à les servir, je te le déclare aujourd'hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez traversé le Jourdain. Je prends aujourd'hui à témoin contre toi le ciel et la terre : je te propose de choisir entre la vie et la mort, entre la bénédiction et la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c'est là que se trouve la vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

Jour du 3ème mois : Seigneur, corrige-moi sans colère, et reprends-moi sans fureur. Pitié, Seigneur, je dépéris ! Seigneur, guéris-moi ! Car je tremble de tous mes os ; de toute mon âme, je tremble. Et toi, Seigneur, que fais-tu ? Reviens, Seigneur, délivre-moi, sauve-moi en raison de ton amour ! Personne, dans la mort, n'invoque ton nom ; au séjour des morts, qui te rend grâce ? Je m'épuise à force de gémir ; chaque nuit, je pleure sur mon lit : ma couche est trempée de mes larmes. Mes yeux sont rongés de chagrin ; j'ai vieilli parmi tant d'adversaires ! Loin de moi, vous tous, malfaisants, car le Seigneur entend mes sanglots ! Le Seigneur accueille ma demande, le Seigneur entend ma prière. Qu'ils aient honte et qu'ils tremblent, tous mes ennemis,
qu'ils reculent, soudain, couverts de honte !

Jour du 4ème mois : Vers toi, Seigneur, j’élève mon âme, vers toi mon Dieu. Je m’appuie sur toi : épargne-moi la honte ; ne laisse pas triompher mon ennemi. Pour qui espère en toi, pas de honte, mais honte et déception pour qui trahit. Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. C’est toi que j’espère tout le jour en raison de ta bonté Seigneur. Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ; dans ton amour, ne m’oublie pas. Il est droit, il est bon le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin. Les voies du Seigneur sont amour et vérité pour qui veille à son alliance et à ses lois. A cause de ton nom, Seigneur, pardonne ma faute : elle est grande. Est-il un homme qui respecte le Seigneur ? Dieu lui montre le chemin qu’il doit prendre. Son âme habitera le bonheur, ses descendants possèderont la terre.

Jour du 5ème mois : Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être ! Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ;
15 Dt 18, 9 – 14
16 Dt 30, 15 – 20
17 Ps 6, 2 – 11
18 Ps 25, 2 – 13
il réclame ta vie à la tombe et te couronne d'amour et de tendresse ;il comble de biens tes vieux jours : tu renouvelles, comme l'aigle, ta jeunesse.Le Seigneur fait oeuvre de justice, il défend le droit des opprimés. Il révèle ses desseins à Moïse, aux enfants d'Israël ses hauts faits. Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour ; il n'est pas pour toujours en procès, ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n'agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses. Comme le ciel domine la terre, fort est son amour pour qui le craint ; aussi loin qu'est l'orient de l'occident, il met loin de nous nos péchés ;comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

Jour du 6ème mois : Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois et quand je me lève ; De très loin, tu pénètres mes pensées. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais. Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres, tu me protèges en mettant ta main sur moi. Savoir prodigieux qui me dépasse, hauteur que je ne puis atteindre ! Où donc aller, loin de ton souffle ? Où m 'enfuir, loin de ta face ?
Je gravis les deux : tu es là ; je descends chez les morts : te voici. Je prends les ailes de l'aurore et me pose au-delà des mers : même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit. J'avais dit : « Les ténèbres m'écrasent ! » mais la nuit devient lumière autour de moi.Même la ténèbre pour toi n'est pas ténèbre, et la nuit comme le jour est lumière !
C'est toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont tes oeuvres, toute mon âme le sait.

Jour du 7ème mois : Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau léger.

Jour du 8ème mois : Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort. Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu. De même que nous avons largement part aux souffrances du Christ, de même, par le Christ, nous sommes largement réconfortés. Quand nous sommes dans la détresse, c’est pour que vous obteniez le réconfort et le salut ; quand nous sommes réconfortés, c’est encore pour que vous obteniez le réconfort, et cela vous permet de supporter avec persévérance les mêmes souffrances que nous. En ce qui vous concerne, nous avons de solides raisons
d’espérer, car nous le savons : puisque vous connaissez comme nous la souffrance, vous obtiendrez comme nous le réconfort.

Jour du 9ème mois : Béni soit Dieu, le Père de Jésus Christ notre Seigneur : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître grâce à la résurrection de Jésus Christ pour une vivante espérance, pour l’héritage qui ne connaîtra ni destruction, ni souillure, ni vieillissement. Cet héritage vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi, en vue du salut qui est prêt à se manifester à la fin des temps. Vous en tressaillez de joie, même s’il faut que vous soyez attristés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves ; elles vérifient la qualité de votre foi qui est bien plus précieuse que l’or voué à disparaître. Tout cela doit donner à Dieu louange, gloire et honneur quand se révèlera Jésus Christ, lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore ; et vous tressaillez d’une joie inexprimable qui vous
transfigure, car vous allez obtenir votre salut qui est l’aboutissement de votre foi.23
19 Ps 102, 1 – 13
20 Ps 138, 1 – 14
21 Mt 11, 28 – 30
22 2 Co 1, 3 – 7
23 1 P 1, 3 – 7
Profession de foi
Au choix :
Profession de foi de Nicée-Constantinople
Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,créateur du Ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles. Il est Dieu, né de Dieu, lumière née de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, de même nature que le Père; et par Lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel; par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel;Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; Il procède du Père et du Fils; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire; Il a parlé par les prophètes. Je crois en l'Église, une sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir. Amen !
Symbole des Apôtres
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,qui a été conçu du Saint-Esprit,est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate,a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,d'où il viendra juger les vivants et les morts.Je crois en l'Esprit Saint,à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés,à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
Litanies à Jésus
Jésus, Fils du Dieu vivant, prends pitié de nous ;
Jésus, Parole de Vie, prends pitié de nous;
Jésus, vrai Dieu et vrai homme, prends pitié de nous;
Jésus, le Chemin, la Vérité et la Vie, prends pitié de nous;
Jésus, pain de vie et vigne véritable, prends pitié de nous;
Jésus, médecin de l'âme et du corps, prends pitié de nous;
Jésus, salut des opprimés, prends pitié de nous;
Jésus, consolation des abandonnés, prends pitié de nous;
Par ton incarnation, délivre-nous, Seigneur ;
Par ta naissance, délivre-nous, Seigneur ;
Par ton baptême et ton saint jeûne au désert, délivre-nous, Seigneur ;
Par ta Croix et ta Passion, délivre-nous, Seigneur ;
Par ta mort et ta mise au tombeau, délivre-nous, Seigneur ;
Par ta sainte Résurrection, délivre-nous, Seigneur ;
Par ton admirable Ascension, délivre-nous, Seigneur ;
Par l'effusion de l'Esprit Saint, délivre-nous, Seigneur ;
Par ta venue dans la gloire, délivre-nous, Seigneur.
(D’après « Délivre-nous du mal »)
Vénération de la Croix
(en traçant sur vous le signe de croix aux endroits indiqués par une )
Sauve-nous, ô Christ notre sauveur, par la vertu de la Croix toi qui as sauvé Pierre au milieu des flots, aie pitié de nous.Par le signe de la Croix , délivre-nous de l’adversaire, Seigneur notre Dieu.Par ta Croix sauve-nous, ô Christ Rédempteur,toi qui as détruit la mort par ta mort et nous as rendu la vie par ta Résurrection. Nous vénérons ta Croix Seigneur,nous rappelons ta mort et ta Résurrection,toi qui as souffert pour nous, aie pitié de nous.Ô Christ, nous t’adorons et nous te bénissons,car tu as racheté le monde par ta sainte Croix
(D’après « Délivre-nous du mal »)
Prière de coupure de liens négatifs
Dieu, notre Père, coupe définitivement et totalement tous mes liens négatifs avec … [préciser le nom des personnes]. Referme les portes d’entrée et pose les scellés, par le sang de Jésus-Christ, ton Fils. Jésus-Christ, mort et ressuscité, coupe définitivement et totalement tous mes liens négatifs avec …Referme les portes d’entrée et pose les scellés, par ton précieux sang. Esprit-Saint, consolateur et donateur de vie, coupe définitivement et totalement tous mes liens négatifs avec …Referme les portes d’entrée et pose les scellés, par le sang de Jésus-Christ.
Prière de délivrance
Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumet pas à la tentation mais délivre-nous du mal.Délivre-moi du mal, Seigneur, qui te prie en ce jour.Délivre les membres de ma famille [préciser au besoin] ainsi que … [préciser les personnes]
Que le sang de l’agneau de Dieu nous purifie de nos fautes et protège chacun de nous contre toute influence de l’esprit des ténèbres. Par la puissance de mon baptême,
que Jésus-Christ me libère … de tout obstacle à une vie chrétienne normale. Jésus-Christ, tu as donné à ton Eglise la mission de lier et de délier. Accorde-moi la grâce de la délivrance de tout mal qui s’accumule et détruis ma vie. Jésus-Christ, libère-moi de toute chaîne de malheurs, de maladies, de divisions, de difficultés financières, de blocages ou de toute machination. Jésus-Christ, libère-moi des esprits d’orgueil, de gourmandise, de luxure, d’avarice, de jalousie, de colère, de paresse ainsi que de mensonge. Jésus-Christ, libère-moi de tout lien et toute influence maligne sur mon esprit, mon âme, mon corps ainsi que sur tous mes biens. Jésus-Christ, libère-moi de tout noeud et complications dans ma vie et dans mes relations. Jésus-Christ, relève-moi de toute parole, de tout geste, de tout rituel, capables de provoquer une angoisse, une maladie, une méchanceté ou une malédiction quelconque.

Nous te le demandons au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ( ). Amen.
[Choisissez les intentions qui reflètent votre histoire]
Jésus-Christ, libère-moi des conséquences des traumatismes psychologiques liés à mes ancêtres, à ma conception dans un contexte mortifère, à ma vie intra-utérine perturbée, à ma naissance difficile, à ma petite enfance violentée.
Jésus-Christ, libère-moi de toute pratique ésotérique : consultation de guérisseurs, protecteurs, envoûteurs, désenvoûteurs24, devins, voyants, médiums, marabouts, magnétiseurs, désensorcelleurs…
Jésus-Christ, libère-moi de toute pratique de divination en vue de prédictions25 : horoscopes, tarots, cartes, chiromancie, radiesthésie…
Jésus-Christ, libère-moi de toute pratique ésotérique religieuse qui éloignent de la foi en Jésus-Christ et de l’espérance du salut universel.
( Catéchisme de l’Eglise Catholique § 2116 : « Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort " dévoiler " l’avenir. (Deutéronome 18, 10 ; Jérémie 29, 8). La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul. »)

Jésus-Christ, libère-moi de toute pratique spirite : typtologie, tables tournantes, planchette Ouï-jà, verre parlant, écriture automatique…
Jésus-Christ, libère-moi de toute pratique de prédiction de mon avenir en suivant la conjoncture des astres ou en me prédestinant en fonction de la position des planètes.
Jésus-Christ, libère-moi de mon appartenance à une secte, à un groupe présentant des dérives sectaires, à un groupe fanatique, à une société secrète initiatique gnostique ou toute organisation présentant un danger d’emprise mentale et de manipulation.
Jésus-Christ, libère-moi de toute recherche de pouvoirs cachés : pratique Vaudou, pactes sataniques, participation à des messes noires, appartenance à un groupe satanique, communication avec les esprits de la nature ou des morts par des Etats (Modifiés de Conscience, pratique de la sorcellerie ou de la magie, transferts d’énergie cosmique ou utilisation de formules secrètes.)
Jésus-Christ, libère-moi de toute malédiction, maléfice, mauvais oeil, sortilège, envoûtement d'où qu’ils viennent : de mes ancêtres et de mes parents, de mes fréquentations ou de mes propres compromissions.
Jésus-Christ, libère-moi de l’utilisation d’appareils protecteurs, de pierres à pouvoir. Libère-moi de l’influence d’amulettes, de talismans ou de fétiches.
Jésus-Christ, libère-moi de l’attrait pour l’ultraviolence, la mort, le gore, la dérision, les profanations, le meurtre, le blasphème par des musiques aux sons sursaturés, voix par des jeux sur console ; par des bandes dessinées nocives.
Jésus-Christ, libère-moi de la fascination des jeunes pour l’ultraviolence : « jeu du foulard », « bronchade », « petit pont massacreur », « garde à vue ».
Jésus-Christ, libère-moi des conséquences de mon immoralité grave : vice, sadisme, masochisme, pornographie répétitive et intense, endurcissement dans le péché, déviation ou perversion sexuelle.
Jésus-Christ, libère-moi de tout abus d’alcool (dépendance, cuite, « biture express ») ou de drogues (peyotl, cocaïne, LSD, ecstasy, crack, rush, poppers, ayahuasca, iboga…)

Nous te le demandons au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ( ). Amen.
Veni Sancte Spiritus
Viens, Esprit Saint, en nos coeurs
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.
Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos coeurs.
Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.
Dans le labeur, le repos,
dans la fièvre, la fraîcheur,
dans les pleurs, le réconfort.
O lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le coeur de tous tes fidèles.
Sans ta puissance divine
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.
Lave ce qui est souillé, [chez moi, par le sang du Christ]
baigne ce qui est aride, [dans mon esprit, par l’eau du côté du Christ]
guéris ce qui est blessé. [dans ma vie, par les saintes plaies du Christ]
Assouplis ce qui est raide, [dans mon intelligence, par ton onction souveraine]
réchauffe ce qui est froid, [dans mon coeur, par ta flamme d’amour]
rends droit ce qui est faussé [dans mon jugement, par la splendeur de ta Vérité.]
A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés. [sagesse et intelligence, conseil et force, science et crainte, piété]
Donne mérite et vertu, donne le salut final, Donne la joie éternelle. Amen.


Attribuée à l’archevêque de Cantorbery, Etienne Langdon (v. 1155 – 1228)

Prière à Marie : Magnificat
Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son Nom !
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son Serviteur ;
il se souvient de son amour ;
de la promesse faite à nos pères
en faveur d'Abraham et de sa race à jamais (Lc 1, 46 - 55)
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit
comme il était au commencement, maintenant et toujours,
et pour les siècles des siècles. Amen.
Récitez 10 fois le ‘Je vous salue Marie’ :
Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort. Amen
Bénédiction finale
« Que le Seigneur me bénisse et me garde !
Que le Seigneur fasse pour moi rayonner son visage et me fasse grâce !
Que le Seigneur me découvre sa face et m’apporte la paix ! »
Au nom du Père  et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.
Nombres 6, 24 – 26

Fin de la prière



http://charismata.free.fr/pdf/occ/neuvainedelivrance.pdf


Dernière édition par maryline le Mar 27 Mar 2012 - 9:20, édité 2 fois

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10980
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 51
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum