bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

livrons-nous à l’action de l’Esprit et de la Parole vivante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

livrons-nous à l’action de l’Esprit et de la Parole vivante.

Message  Invité le Jeu 23 Sep 2010 - 12:41

Vers le repos spirituel

La Bible nous offre de quoi méditer sur le combat de la prière, la difficulté à y durer, les obstacles à y surmonter. Mais elle nous dit également que la prière peut devenir repos : « Venez à moi vous tous qui peinez…
Prenez sur vous mon joug… car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. »

Certes, ce repos ne peut être que ponctuel, eu égard à notre condition de pèlerins en chemin vers la Jérusalem céleste, mais il n’en constitue pas moins les arrhes de celui que nous goûterons dans la terre promise du Royaume. Cela étant, nous avons peut-être du mal à cerner la nature de ce repos en Christ vers lequel nous achemine la prière ? Et de fait… il n’est autre que cette paix née de l’absolue présence à Dieu, au sein de laquelle nous nous oublions pour être là, simplement. Nous pouvons y reconnaître alors le fruit de tout un travail d’unification opéré par l’Esprit et la parole de Dieu – Jésus ne parle-t-il pas de son joug, une image traditionnelle dans le judaïsme pour désigner la Torah, l’Écriture ruminée et mise en pratique dans le concret de l’existence ? Car, c’est de leur action conjuguée que peut naître ce repos qui constitue une trêve dans nos monologues intérieurs, nos désirs contraires, nos inquiétudes, nos tiraillements.

Le Christ, aussi bien que Moïse, nous révèle encore une autre facette de cette expérience. Matthieu évoque l’humilité de cœur de Jésus. Quant à Moïse, le livre des Nombres nous précise qu’il était « un homme très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté » (2). Une vertu qui peut nous paraître bien éculée ! Mais c’est oublier son sens profond qui est d’habiter notre terre, notre humus personnel, c’est-à-dire notre réalité humaine telle qu’elle est et non telle que nous la rêvons. De cette réconciliation profonde avec nous-mêmes naît en effet une paix, celle que Jésus nous donne en nous révélant l’amour inconditionnel du « Père des miséricordes » (3).

Alors, livrons-nous à l’action de l’Esprit et de la Parole vivante.
Ainsi nous entrerons dans ce repos de Dieu qui n’a rien à voir avec un évitement des réalités humaines ou avec une simple expérience psychologique de bien-être, mais qui nous prépare à reprendre la route et à porter sur nous-mêmes et sur autrui un regard apaisé et aimant. Oui, « en Dieu seul, repose-toi, mon âme » (4) !

1 Matthieu 11, 28-29.
2 Nombres 12,3.
3 2 Corinthiens 1,3.
4 Psaume 62, 2.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum