bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Dimanche des rameaux et de la Passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dimanche des rameaux et de la Passion

Message  lily le Dim 28 Mar 2010 - 14:27


Dimanche des rameaux et de la Passion
Le mystère de Pâques est un : par sa mort le Christ a vaincu la mort et donné la vie. La semaine sainte conduit à la joie de Pâques. Aussi, au moment de faire mémoire de cette semaine, l’Église commence-t-elle par rappeler Jésus entrant à Jérusalem, acclamé par une foule en liesse. C’est déjà la victoire du Ressuscité que l’Église acclame.
• Philippiens 2,6-11
Texte central de notre foi, cet hymne nous dit à la fois l’abaissement du Fils de Dieu devenu homme et son élévation : il reçoit de Dieu le Nom au-dessus de tout nom ; il reçoit l’investiture : il est Seigneur. En lui et devant lui tout est désormais récapitulé. Ce double mouvement révèle à tous qui est Dieu : celui qui se répand et donne la vie au monde.
Luc 22,14 – 23,56

On a dit de Luc qu’il était l’évangéliste de la miséricorde. Il ne s’appesantit pas sur les souffrances physiques de Jésus (le couronnement d’épines et la flagellation ne sont pas mentionnés). Pour lui, la Passion est un appel à s’approcher de Dieu : d’une part, Luc insiste sur la solitude de Jésus à Gethsémani devant ses disciples endormis, d’autre part il présente Simon de Cyrène : en aidant Jésus à porter sa croix, il deviendra une référence pour les chrétiens. Il parle aussi du malfaiteur repentant sur la croix. Dans la réponse de Jésus nous retrouvons le messie-roi acclamé au début de la célébration : « Amen, je te le déclare, aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »
Une Parole pour aujourd’hui
Il est toujours difficile de prendre la Parole après la lecture de la Passion. Quelques points forts seulement pourraient être soulignés :
- Jésus qui s’est dépouillé en prenant la condition de serviteur.
Jésus est au milieu de nous comme celui qui ser.

- Jésus acclamé comme roi (1re lecture), manifestant sa puissance royale dans la miséricorde : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu'ils font… Aujourd’hui, tu seras avec moi dans la Paradis. »
- Le chemin d’abaissement/élévation emprunté par Jésus est le chemin proposé à tous les baptisés, car le serviteur n’est pas au-dessus du maître (Jean 13, 16). Le chemin est rude, aussi Jésus donne-t-il à manger et boire son corps livré, son sang versé pour que nous avancions dans la confiance.



Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 21, 1-11
Quelques jours avant la fête de la Pâque, Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent à Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les-moi. Et si l'on vous dit quelque chose, vous répondrez : 'Le Seigneur en a besoin, mais il les renverra aussitôt.' » Cela s'est passé pour accomplir la parole transmise par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d'une bête de somme. Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné.

Ils amenèrent l'ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s'assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Comme Jésus entrait à Jérusalem, l'agitation gagna toute la ville ; on se demandait : « Qui est cet homme ? » Et les foules répondaient : « C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »
L’entrée de Jésus à Jérusalem manifeste la venue du Royaume que le Roi-Messie va accomplir par la Pâque de sa Mort et de sa Résurrection. C’est par sa célébration, le dimanche des Rameaux, que la liturgie de l’Église ouvre la grande Semaine Sainte.

Comment Jérusalem va-t-elle accueillir son Messie ? Alors qu’il s’était toujours dérobé aux tentatives populaires de le faire, Jésus choisit le temps et prépare les détails de son entrée messianique dans la ville de " David, son père " Il est acclamé comme le fils de David, celui qui apporte le salut ("Hosanna " veut dire " sauve donc ! ", " donne le salut ! "). Or le " Roi de Gloire " entre dans sa Ville " monté sur un ânon " : il ne conquiert pas la Fille de Sion, figure de son Église, par la ruse ni par la violence, mais par l’humilité qui témoigne de la Vérité. C’est pourquoi les sujets de son Royaume, ce jour-là, sont les enfants et les " pauvres de Dieu ", qui l’acclament comme les anges l’annonçaient aux bergers. Leur acclamation, " Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ", est reprise par l’Église dans le " Sanctus " de la liturgie eucharistique pour ouvrir le mémorial de la Pâque du Seigneur.


[
avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum