bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Dieu aime ceux qui attendent beaucoup de lui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieu aime ceux qui attendent beaucoup de lui

Message  Invité le Lun 25 Oct 2010 - 12:57

Dieu aime ceux qui attendent beaucoup de lui
Méditons là-dessus.

Par une rapide plongée dans la Bible. Au commencement, nous rencontrons la pauvreté matérielle, celle des gens qui crient vers dieu parce qu’ils ont réellement faim. Ils sont malheureux, humiliés, ils vivent dans une insécurité angoissante. Ces pauvres, ces anawim, Dieu les aime, çà crève les yeux. Il doit bien y avoir une raison. Celui qui saisit cette raison ne se trompera plus sur la pauvreté, il ne jonglera plus avec la pauvreté « en esprit ».

Dieu aime ces pauvres parce qu’ils attendent beaucoup de lui. Dieu sait ce qu’il a fait en créant l’homme : une créature exceptionnelle à qui il voudrait énormément donner, par seule raison d’amour. L’amour donne, l’amour demande. Nous sommes là au cœur de tout : ce que nous savons de Dieu ; ce qu’est l’homme ; ce que peut être sa vie ; ce que doit être sa prière.

Père, j’ai besoin. Père, je te demande. Je me sens en total dépendance de toi. Et c’est bien. Je vis cela dans la vérité de ce que je suis par rapport à toi. Je vis ma fondamentale pauvreté dans la joie de t’aimer et de tout attendre de toi.
Mais plus les siècles avancent, plus l’homme se débrouille seul. Dieu l’avait prévu et cela ne doit pas lui déplaire. A condition que les hommes restent des hommes, des ayant-besoin-de-Dieu. Qu’ils soient humbles, dans un climat d’amour. La longue lignée des pauvres de Yahvé aboutit à une extraordinaire fleur d’humilité : Marie.

Dans son cœur s’est noué ce qu’il ne faudrait jamais dénouer : la pauvreté matérielle et l’esprit de pauvreté.

Marie faisait partie des petites gens. C’est de sa vie très modeste que jaillit le chant de pauvreté biblique :
Mon esprit se réjouit.
Dieu a regardé ma pauvreté.
Et le Tout-Puissant a fait en moi de grandes choses.
Il a dispersé les hommes plein de pensées orgueilleuses.
Il a rempli les affamés.
Il a renvoyé les riches les mains vides.
Il y a là un jeu de vide et de plein qui dévoile que notre prière dépend de notre manière d’être pauvre. Quand un homme est vide de confiance en soi, il peut se remplir de confiance en Dieu.


Père André Sève, assomptionniste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum