bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (I) + (II) + (III)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (I) + (II) + (III)

Message  alice le Lun 6 Déc 2010 - 5:38

6 décembre - France. Notre-Dame de-Sées - Italie. Sienne. Notre-Dame du Voeu
Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (I)



Les Pères et les écrivains ecclésiastiques, nourris des paroles célestes, n'ont rien eu plus à cœur, dans les livres qu'ils ont écrits pour expliquer l'Ecriture, pour défendre les dogmes et instruire les fidèles, que de louer et d'exalter à l'envi, de mille manières et dans les termes les plus magnifiques, la parfaite sainteté de Marie, son excellente dignité, sa préservation de toute tache du péché et sa glorieuse victoire sur le cruel ennemi du genre humain.

Cette éclatante et incomparable victoire de la Vierge, cette innocence, cette pureté, cette sainteté par excellence, cette exemption de tout péché, cette grandeur et cette ineffable abondance de toutes les grâces, de toutes les vertus, de tous les privilèges dont elle fut comblée, les mêmes Pères les ont vus, soit dans cette arche de Noé qui seule, divinement édifiée, a complètement échappé au commun naufrage du monde entier (Gn VI-IX) ; soit dans l'échelle que contempla Jacob, dans cette échelle qui s'éleva de la terre jusqu'au ciel, dont les anges de Dieu montaient et descendaient les degrés, et sur le sommet de laquelle s'appuyait Dieu lui‑même (Gn XXVIII, 12) ; soit dans ce buisson ardent que Moïse vit brûler dans un lieu saint, et qui, loin d'être consumé par les flammes pétillantes, loin d'en éprouver même la moindre altération, n'en était que plus vert et plus florissant (Exode III, 2) ; (...) .


Pie IX,
constitution apostolique « Ineffabilis Deus »,
pour la définition et la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception,
le 8 décembre 1854
www.mariedenazareth.com/13780.0.html

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (I) + (II) + (III)

Message  Invité le Lun 6 Déc 2010 - 20:37

Amen, merci du fond du coeur :( gladys :58_etg:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (II)

Message  alice le Mar 7 Déc 2010 - 4:55

7 décembre - Vigile de l'Immaculée Conception
Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (II)



Les mêmes Pères, les mêmes écrivains ecclésiastiques ont médité profondément les paroles que l'ange Gabriel adressa à la Vierge Bienheureuse lorsque, lui annonçant qu'elle aurait l'honneur insigne d'être la Mère de Dieu, il la nomma « Pleine de grâces » (Lc 1, 28), et considérant ces paroles prononcées au nom de Dieu même et par son ordre, ils ont enseigné que par cette solennelle salutation, salutation singulière et inouïe jusque‑là, la Mère de Dieu nous était montrée comme le siège de toutes les grâces divines, comme ornée de toutes les faveurs de l'Esprit divin, bien plus, comme un trésor presque infini de ces mêmes faveurs, comme un abîme de grâce et un abîme sans fond, de telle sorte qu'elle n'avait jamais été soumise à la malédiction, mais avait partagé avec son Fils la perpétuelle bénédiction qu'elle avait méritée d'entendre de la bouche d'Elisabeth, inspirée par l'Esprit-Saint‑ : « Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et le fruit de vos entrailles est béni. » (Lc 1, 42)


Pie IX,
constitution apostolique « Ineffabilis Deus »,
pour la définition et la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception,
le 8 décembre 1854
www.mariedenazareth.com/13780.0.html

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (III)

Message  alice le Mer 8 Déc 2010 - 5:34

8 décembre - Immaculée Conception
Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (III)



De là ces pensées, exprimées aussi unanimement qu'éloquemment par les mêmes Pères, que la très glorieuse Vierge, Celle en qui le Tout‑Puissant a fait de grandes choses, a été comblée d'une telle effusion de tous les dons célestes, d'une telle plénitude de grâces, d'un tel éclat de sainteté, qu'elle a été comme le miracle ineffable de Dieu, ou plutôt le chef‑d'œuvre de tous les miracles ; qu'elle a été la digne Mère de Dieu, qu'elle s'est approchée de Dieu même autant qu'il est permis à la nature créée, et qu'ainsi elle est au‑dessus de toutes les louanges, aussi bien de celles des anges, que de celles des hommes.

Aussi n'ont‑ils jamais cessé d'appeler la Mère de Dieu, ou bien un lys parmi les épines, ou bien une terre absolument intacte, une terre vierge, dont aucune tache n'a même effleuré la surface, une terre toujours bénie, libre de toute contagion du péché, et dont a été formé le nouvel Adam ; ou bien un irréprochable, un éclatant, un délicieux paradis d'innocence et d'immortalité, planté par Dieu lui‑même, et inaccessible à tous les pièges du serpent venimeux ; ou bien un bois incorruptible que le péché, ce ver rongeur, n'a jamais atteint ; ou bien une fontaine toujours limpide et scellée par la vertu du Saint‑Esprit; ou bien un temple divin, un trésor d'immortalité ; ou bien la seule et unique fille non de la mort, mais de la vie, une production non de colère, mais de grâce, une plante toujours verte qui, par une providence spéciale de Dieu, et contre les lois communes, est sortie florissante d'une racine flétrie et corrompue.


Pie IX,
constitution apostolique « Ineffabilis Deus »,
pour la définition et la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception,
le 8 décembre 1854
www.mariedenazareth.com/13780.0.html
Je Vous Salue Marie
Je vous salue, Marie, pleine de grâce.
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen


_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dogme de l'Immaculée Conception : la tradition des Anciens et des Pères (I) + (II) + (III)

Message  maryline le Mer 8 Déc 2010 - 6:54

De Maximilien Kolbe:

IMMACULEE



Qui es-Tu, ô Marie?
Qui es-Tu, ô Immaculée?

Je ne sais pas bien ce qu’est – être créature de Dieu,
Et encore moins, ce qu’est être enfant adoptif de Dieu.
Et Toi, qui es-Tu, Immaculée?
Non seulement créature,
Non seulement enfant adoptif,
Mais Mère de Dieu, et en plus
Non mère adoptive, mais mère réelle.
Cela n’est ni une présomption, ni une probabilité,
Mais une sûreté absolue, le dogme de foi.
Es-Tu toujours Mère de Dieu?
Le titre de mère ne change pas,
Toujours Dieu Te dira: « Ma Mère… »
Celui qui t’a donné le quatrième commandement
T’honorera à jamais…

Qui es-Tu – Dieu?
Le Dieu incarné aimait s’appeler « Fils de l’Homme ».
Mais les hommes n’ont pas compris cela
Et aujourd’hui encore, même si peu d’âmes le comprennent
Elles sont loin de la perfection.

O Vierge Très Sainte!
Permets que je Te loue!

Permets que les autres me dépassent en Te louant et moi,
que je les dépasse à mon tour,
et qu’ainsi, dans cette sainte compétition
Ta gloire grandisse; toujours plus profondément
comme le veut Celui qui t’a ainsi surélevée,
En Toi Seule Dieu a été glorifié davantage que dans tous ses saints!
C’est pour Toi que Dieu créa le monde,
C’est pour Toi, que Dieu m’a créé aussi.
Que dirai-je devant un tel bonheur?
O Vierge Très Sainte, permets que je loue.

http://viecontemplative.saintefamille.fr/

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum