bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Les trois perles de l’homme juste: la Foi, l’Espérance et la Charité!

Aller en bas

Les trois perles de l’homme juste: la Foi, l’Espérance et la Charité!

Message  Invité le Dim 19 Déc 2010 - 8:29



Saint Matthieu 1,18-24


Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ilsaient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que
l’ange du Seigneur lui avait prescrit, et prit chez lui son épouse.
Prière d’introduction
Seigneur, je m’approche de toi avec humilité. Parce que je suis souventtombé dans le péché, je me rends compte de ma faiblesse. Pourtant, ton grand amour m’assure que ta grâce peut me garder sur le chemin de la sainteté.

Demande Seigneur, donne-moi un coeur obéissant.

Points de réflexion

1. Un homme juste
Joseph avait toutes les raisons de dénoncer Marie, jusqu’au scandale public et à
la condamnation. Il paraissait sérieusement offensé. D’autant plus qu’il était un homme tellement bon et qu’il pensait que Marie était si pure et innocente… Joseph était mortifié. Pourtant, il ne réagit pas avec colère ni désir de vengeance. Comment se fait-il qu’il n’ait pas voulu l’exposer à la honte ? L’amour et la charité de son cœur devaient
être héroïques, pour lui permettre de voir le meilleur de Marie au cœur de sa douleur. Il ne s’est pas replié sur lui-même et il n’a pas réagi àl’offense apparente. Il ne pensait pas à lui et se préoccupait d’abord du bien des autres, de ce qui était juste. Est-ce que j’agis de la sorte, avec une telle charité ?

2. Dieu a répondu à sa prière
Joseph a dû prier intensément pour découvrir la volonté de Dieu au cours de ces événements tragiques. Il n’entendit aucune des voix que nous désirons si souvent entendre. Il a fait confiance et, calmement malgré sa tristesse, il décida de se séparer de Marie discrètement. Dieu ne nous laisse pas seuls au milieu des dilemmes de nos vies. Il est fidèle pour que nous soyons fidèles également. Voici que la prière de Joseph a été entendue et il lui est répondu de façon inattendue et très spéciale. Mais combien de fois Dieu a-t-il répondu à ses prières simplement comme il répond à toutes nos prières, doucement et clairement, pourtant mystérieusement et de façon cachée. Est-ce que je
prie avec l’assurance d’être entendu et exaucé ?

3. Obéissance de la Foi
Ce qui rend Joseph « juste », c’est qu’il a obéi à la volonté de Dieu lorsqu’il l’a sue. Cela ne lui a pas été trop difficile car, contrairement aux Pharisiens, il était totalement ouvert à ce que Dieu voulait. Il était complètement convaincu que Dieu s’occupait de lui et
le guidait. Cette même foi lui a permis de voyager vers Bethléem, malgré la condition de Marie, et de fuir en Egypte, malgré les épreuves qui en découleraient certainement. Son obéissance fut à la source de bien d’autres bénédictions pour lui et sa famille. Est-ce que ma foi élève et perfectionne mon obéissance à Dieu ? Est-ce que mon obéissance
surnaturelle sert ma famille et mes enfants ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à désirer une obéissance surnaturelle. Donne-moi les grâces qui encourageront mon obéissance dans tout ce que tu me fais connaître par ton Eglise, ma conscience et mes directeurs. Que mon obéissance soit source de bénédiction pour toute ma famille !

Résolution
Je m’entretiendrai avec Dieu et avec mon conjoint à propos de toutes les décisions familiales importantes, en m’efforçant toujours de discerner la volonté de Dieu


http://www.meditationfrance.org/




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les trois perles de l’homme juste: la Foi, l’Espérance et la Charité!

Message  maryline le Dim 19 Déc 2010 - 12:52



« Bon Pèlerin racontez-nous des histoires ! »« Je vous dirai ce que chantait l’homme juste. » Chanson de l’homme juste

En voyageant, j’ai planté un if qui a grandi, il est devenu un arbre. On peut se reposer sous son ombrage à l’abri de la tempête, et sans redouter les brûlants rayons du soleil de midi. Je l’avais planté pour en jouir ; la chouette en a fait sa demeure, et la nuit, elle a chanté :Malheur et douleur au voyageur !

J’avais trois perles dans la main, et j’ai répondu : Pour moi, bonheur ; je suis l’ami du Seigneur !


J’avais semé des fleurs ; elles étaient belles, elles excitaient l’envie des passants. Je les cultivais avec soin ; j’étais fier de leur nombre et de leur beauté. Le vent d’automne a soufflé et, avec l’orage mes fleurs ont été brisées. La chouette a chanté : Malheur ou douleur !

Mes perles dans la main, j’ai répondu : Bonheur ! Mes fleurs étaient au Seigneur !

J’ai élevé des tourterelles qui becquetaient mon pain et buvaient dans ma main. Elles partageaient mon existence, elles vivaient de ma vie, elles charmaient et embellissaient ma demeure, avec elles j’aimais et me croyais aimé. Je les avais, par mes soins, préservées de l’oiseleur et du milan, et elles se sont envolées !… la chouette a
chanté : Malheur et douleur au voyageur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Mes tourterelles étaient au Seigneur !

J’avais un champ ; il avait été ensemencé du plus pur froment mais à la dérobée, l’ennemi y a semé de la zizanie, et elle a étouffé mes plus eaux épis. La chouette a chanté : Malheur ou douleur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Mon champ était au Seigneur !

J’avais un troupeau de belles et innocentes brebis qui me suivaient au pâturage, écoutaient mes chants, me donnaient leur lait et leur toison. Elles dormaient près de moi, elles faisaient mon bonheur ; le loup m’en a dérobé plusieurs. La chouette a chanté : Malheur et douleur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Mon troupeau était au Seigneur !


J’avais une fille bien-aimée qui chérissait son père, le soutenait, le consolait ; elle était bonne, elle faisait ma joie. Ses peines ont été mes peines ; j’ai pleuré en voyant ses larmes. Ses sœurs l’avaient chassée pendant la nuit, puis je l’ai vue languir et mourir, et j’ai encore pleuré sur sa tombe. La chouette a chanté : Malheur et douleur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Ma fille était au Seigneur !

J’ai ouvert ma maison au voyageur, j’ai donné ma main à l’orphelin, ma bourse à la veuve, mon pain à l’indigent. J’ai offert mon sommeil, mon repos, ma vie pour tous les malheureux, et j’ai reçu du mépris ; on m’a accusé, on m’a calomnié, on m’a flétri. La chouette a chanté : Malheur et douleur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Ma gloire était au Seigneur !

J’ai eu de la jeunesse, de la force, de la santé ; j’ai pu entreprendre de longs voyages, de grands travaux. J’ai travaillé en chantant, j’ai souffert en souriant, puis un jour en cherchant ma jeunesse et mes forces, je suis tombé sous le faix des années, de la
souffrance, des infirmités. J’entends la mort qui m’appelle… le vieillard va s’endormir. La chouette a chanté : Malheur et douleur !

Mes perles dans mes mains, j’ai répondu : Bonheur ! Ma vie était au Seigneur !

L’homme juste a demandé de dormir sous le chêne, mais l’homme juste est au Seigneur, il reposera dans son temple et près de son autel. Tout passe, enfants, le printemps, la jeunesse et les fleurs, les mauvais jours, les chagrins, les douleurs, tout passe, enfants.



(Texte inédit de Rita Bonnat – 1862)
http://viecontemplative.saintefamille.fr/



_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 53
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum