bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Nuit de Noël 2010

Aller en bas

Nuit de Noël 2010

Message  jonathan le Lun 20 Déc 2010 - 1:05


Le Messie, le Seigneur (Messe de la nuit)






Textes bibliques : Lire (Messe de la nuit)

En cette nuit de Noël, rien n'arrête les festivités qui se sont organisées un peu partout. Les murs et les maisons sont illuminés ; les guirlandes et les étoiles donnent un air de fête ; les réveillons sont préparés depuis plusieurs jours. Dans les églises du monde entier, les chrétiens se rassemblent pour fêter la naissance du Christ Jésus. Une visite exceptionnelle vient rejoindre notre assemblée, une visite bien plus important que celle de notre président de la république ou de notre pape Benoît XVI. Noël c'est Jésus lui-même qui vient parmi nous. Le fils de Dieu se fait petit bébé pour se mettre à notre niveau humain et se faire comprendre. Il nous apporte la bonne nouvelle d'une libération.

Dans son évangile, saint Luc nous cite les grands de la terre au moment de la naissance de Jésus. C'est pour situer l'événement de Noël dans l'histoire du monde. C'est aussi une manière de nous faire comprendre que Jésus est venu pour tous, riches et pauvres, juifs et païens. Mais ce n'est pas à la porte des grands de ce monde qu'il vient va frapper pour venir parmi nous. Ce n'est pas dans le bruit et l'agitation qu'il se révèle. Autrefois, c'est dans "la voix d'un silence" (1 R. 19-12) que le prophète Elie avait entendu Dieu. C'est vrai aussi pour chacun de nous. La bonne nouvelle de Noël ne peut être reconnue que dans le recueillement, loin des bruits et de l'agitation de ce monde.

Oui, c'est dans le silence de la nuit, loin de tout, que le Fils de Dieu deviendra l'un de nous. Ce silence continuera à Nazareth pendant trente années. Le fils du charpentier sera un enfant comme les autres. Lui, de condition divine, "s'est dépouillé… s'est abaissé" (Ph 2. 6-8). Voilà un appel de la plus haute importance pour nous qui sommes si souvent assoiffés des grandeurs humaines.

L'Evangile nous dit que Marie le coucha dans une mangeoire. La naissance du Seigneur annonce ce que sera sa vie. Né comme un sans abri, il se reconnaît come l'un d'eux. A travers eux, c'est aussi lui qui est là. Plus tard, il dira que le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer sa tête. Né sur les planches d'une mangeoire, il mourra sur le bois de la croix. Oui, c'est de la folie. D'ailleurs saint Paul lui-même reprend ce mot : "nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens…" (1 Co 18. 23) Cette folie nous dit jusqu'où va son amour.

Par ailleurs, la mangeoire sert à nourrir le bétail. Plus tard, Jésus se présentera comme le bon Pasteur qui prend soin de chacune de ses brebis et qui part à la recherche de celle qui est perdue. De plus, sa naissance a lieu à Bethléem ; le nom de cette ville signifie "la maison du pain". Le nom de cette ville et la mangeoire sont déjà l'annonce de la nourriture que Jésus donnera au monde : "Je suis le Pain de Vie… Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim". (Jn 6. 35)

"Prenez et mangez, ceci est mon Corps livré pour vous." L'Eucharistie qui nous rassemble en cette nuit de Noël, c'est Bethléem rendu présent aujourd'hui. Nous y sommes attendus chaque dimanche. Elle est source et sommet de toute vie chrétienne et de toute évangélisation. Dans l'action de grâce, donne-nous, Seigneur, d'entendre l'appel des anges : "Je vous annonce une bonne nouvelle, une grande joie : aujourd'hui, un sauveur est là : il est le Messie, le Seigneur." En célébrant Noël, c'est notre naissance à la Vie que nous fêtons dans la joie. "Gloire à Dieu et paix sur terre aux hommes de bonne volonté".
D'après diverses sources


avatar
jonathan
Animation
Animation

Messages : 208
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 74
Localisation : Près de Rodez (France)

http://dimancheprochain.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  maryline le Lun 20 Déc 2010 - 7:31



Alléluia. Alléluia. Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. Alléluia. (Lc 2, 14)

« L’Enfant de la crèche tend ses petites mains et son sourire semble déjà vouloir dire ce que les lèvres de l’homme prononceront plus tard : “Venez à moi, vous tous qui peinez et êtes accablés sous la charge.” » (prions en eglise)


_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  jonathan le Lun 20 Déc 2010 - 12:31

avatar
jonathan
Animation
Animation

Messages : 208
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 74
Localisation : Près de Rodez (France)

http://dimancheprochain.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  alice le Lun 20 Déc 2010 - 14:22

Ste Adèle, veuve et abbesse (+ 735), St Charbel Makhlouf, prêtre et moine maronite (+ 1898)
Livre d'Isaïe 9,1-6.

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi.
Tu as prodigué l'allégresse, tu as fait grandir la joie : ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit en faisant la moisson, comme on exulte en partageant les dépouilles des vaincus.
Car le joug qui pesait sur eux, le bâton qui meurtrissait leurs épaules, le fouet du chef de corvée, tu les as brisés comme au jour de la victoire sur Madiane.
Toutes les chaussures des soldats qui piétinaient bruyamment le sol, tous leurs manteaux couverts de sang, les voilà brûlés : le feu les a dévorés.
Oui ! un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l'insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».
Ainsi le pouvoir s'étendra, la paix sera sans fin pour David et pour son royaume. Il sera solidement établi sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Voilà ce que fait l'amour invincible du Seigneur de l'univers.

Psaume 96(95),1-2.3.11-12.13.

Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles !
Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient, car il vient pour juger la terre. Il jugera le
monde avec justice, et les peuples selon sa vérité !

Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 2,11-14.


La grâce de Dieu s'est manifestée pour le salut de tous les hommes.
C'est elle qui nous apprend à rejeter le péché et les passions d'ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnables, justes et religieux,
et pour attendre le bonheur que nous espérons avoir quand se manifestera la gloire de Jésus Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur.
Car il s'est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.


COMMENTAIRE DU JOUR
Saint Grégoire de Nysse (v. 335-395), moine et évêque
Sermon sur la Nativité, passim ; PG 46, 1128 (trad. coll. Icthus, vol. 8, p. 163s)
« Aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David »



Frères, avertis du miracle, comme Moïse allons voir cette chose extraordinaire (Ex 3,3) : en Marie, le buisson embrasé ne se consume pas ; la Vierge enfante la Lumière sans subir d'atteinte... Courons donc à Bethléem, le bourg de la Bonne Nouvelle ! Si nous sommes de vrais bergers, si nous demeurons éveillés en notre garde, c'est à nous que s'adresse la voix des anges qui annoncent une grande joie...: « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, car la paix descend sur la terre ! » Là où, hier, il n'y avait plus que malédiction, théâtres de guerre et exil, voici que la terre reçoit la paix, car aujourd'hui « la vérité sort de la terre et la justice vient du ciel » (Ps 85,12). Voilà le fruit que la terre donne aux hommes, en récompense de la bonne volonté qui règne chez les hommes (Lc 2,14). Dieu s'unit à l'homme pour élever l'homme jusqu'à la hauteur de Dieu.

A cette nouvelle, frères, partons pour Bethléem afin de contempler...le mystère de la crèche : un petit enfant enveloppé de langes repose dans une mangeoire. Vierge après son enfantement, la Mère incorruptible embrasse son fils. Avec les bergers répétons la parole du prophète : « Ce qu'on nous avait annoncé, nous l'avons vu dans la cité de notre Dieu » (Ps 47,9).

Mais pourquoi est-ce que le Seigneur cherche refuge dans cette grotte de Bethléem ? Pourquoi dormir dans une mangeoire ? Pourquoi se mêler au recensement d'Israël ? Frères, celui qui apporte au monde la libération vient naître dans notre esclavage à la mort. Il naît dans cette grotte pour se montrer aux hommes plongés dans les ténèbres et l'ombre de la mort. Il est couché dans une mangeoire parce que il est Celui qui fait croître l'herbe pour le bétail (Ps 103,14), c'est lui le Pain de Vie qui nourrit l'homme d'un aliment spirituel pour qu'il vive lui aussi dans l'Esprit... Quelle fête plus heureuse que celle d'aujourd'hui ? Christ, Soleil de justice (Ml 3,20), vient éclairer notre nuit. Ce qui était tombé se relève, ce qui était vaincu est libéré..., ce qui était mort revient à la vie... Aujourd'hui, chantons tous d'une seule voix, sur toute la terre : « Par un homme, Adam, était venu la mort ; par l'homme, aujourd'hui vient le salut » (cf Rm 5,17).

levangileauquotidien.org

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 40
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  maryline le Lun 20 Déc 2010 - 17:28

Nativité, messe de la Nuit (25 décembre 2010)



«Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur terre aux hommes qu’il aime», dit le chœur des anges dans l’évangile. La paix sur terre est sans doute notre plus grand vœu en ce soir de Noël. Confiants et confiantes en la bonté du Père, adressons-lui nos
intentions.

Dieu-avec-nous écoute-nous.

–Pour que la joie de Noël illumine la vie des femmes, des hommes et des enfants tout au long de l’année, prions le Seigneur.
Dieu-avec-nous écoute-nous.

– Pour que les personnes seules, malades ou désespérées gardent courage et puissent trouver un peu de chaleur humaine, prions le Seigneur.
Dieu-avec-nous écoute-nous.

– Pour que les couples qui projettent de se marier bientôt trouvent harmonie et bonheur au sein de leur alliance, prions le Seigneur.
Dieu-avec-nous écoute-nous.

–Pour que les populations éprouvées par la guerre, la famine ou la répression connaissent des lendemains meilleurs, prions le Seigneur.
Dieu-avec-nous écoute-nous.

Dieu notre Père, en cette nuit très sainte, la joie de te rencontrer nous habite et nous remplit d’allégresse.Comme les bergers de Bethléem, puissions-nous, dans les heures qui viennent, être enveloppés de ta lumière. Nous te le demandons par Jésus ton Fils, notre
Sauveur et notre Dieu, pour les siècles des siècles. Amen.


http://vieliturgique.ca/




_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  Invité le Lun 20 Déc 2010 - 17:35


Un jour fut envoyé du ciel un ange nommé Gabriel confiant à la jeune Marie que les temps étaient accomplis... Marie prononça son ECCE et son FIAT sans hésiter, et par l'Esprit fut ainsi conçu Celui qu'on nommerait Jésus. En notre chair, Dieu habita et notre terre, Il transforma; avec Marie nous exaltons MAGNIFICAT, Roi des nations.
Marie reçut la visite de l'Ange et sa vie connut un changement comme seul Dieu sait en faire.
Et nous, NOËL fera-t-il le changement voulu par Dieu cette année en nos vies ?
Je vous propose encore les paroles d'un chant très simple, comme la crèche elle-même !
Si nous savons nous y arrêter, les prier, écouter ce que Dieu veut nous ANNONCER, alors tout peut arriver. C'est le temps du Salut; moi j'ai besoin d'un Sauveur, et vous aussi, j'imagine.
Si vous cliquez sur le lien qui suit, vous entendrez le chant :

Célébrons la naissance du Sauveur,
Célébrons sa naissance dans la joie.
Célébrons sa naissance de tout cœur,
Célébrons sa naissance, toi et moi, en chantant :

Noël, c’est l’amour de Dieu qui est proche.
Noël, c’est la paix de Dieu qui pardonne.
Noël, c’est la vie de Dieu qui se donne.
Noël, c’est la joie de Dieu qui nous aime.

Préparons notre cœur par la prière,
Préparons notre cœur dans la tendresse.
Préparons notre cœur dans la lumière,
Préparons notre cœur dans la tendresse en chantant :

Partageons notre amour au quotidien,
Partageons notre amour à nos voisins.
Partageons notre amour soir et matin,
Partageons notre amour, main dans la main, en chantant :

Bénissons le Seigneur pour sa Sagesse,
Bénissons le Seigneur pour sa Parole.
Bénissons le Seigneur pour son Église,
Bénissons le Seigneur pour ses promesses en chantant :

message-lumière.org

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  Invité le Lun 20 Déc 2010 - 20:04




Voici un chant qui sera chanté par la chorale
lors de la veillée de Noël
dans notre paroisse.
C'est une veillée provençale.

Tonlerontonton


Li a proun de gent
Que van en roumavage;
Li a proun de gens que van en Betelen.
Li vole ana
Ai quasi proun courage,
Li vole ana
S'ieu pode camina.
La cambo me fai mau
Bouto sello,bouto selle
La cambome fai mau,
Bouto sello à moun chivau


1-

Toui lei bergié qu'éron sus la mountagno
Toui lei bergié an vist un messagié
Que li a crida:mètes-vous en campagno
Qué li a crida:
lou Fiéu de Diéu es na!

La cambo me fai mau,bouto sello,bouto sello
La cambo mefai mau,bouto sello à moun chivau.

2-

Quand aura vist Lou Fiéu de Diéu lou Paire
Quand aurai vist lou Reis de Paradis,
E quand aurai felicita su maire
E quand aurai ,fa tout ce que déurrai

N'aurai plus gis de mau,
Bouto sello,bouto sello
N'aurai plus gis de mau,
Bouto sello à moun chivau.







Allez viens,nous t'attendons Petit Enfant Jésus
Bel Enfant de la Madonne
Berger de l'humanité.
Nous t'attendons tous dans nos villes
dans nos villages,nos campagnes.
Les bergers sont venus te visiter
les Rois Mages aussi.
Mais ce soir qui vient ,Bel Enfant de Dieu
Il y aura beaucoup d'autres gens.
Avec différents métiers:le boulanger,le meunier
le pécheur,leurs femmes
le professeur,le docteur,l'infirmière.....
Tous se réuniront pour te célébrer,te fêter.
Que les fusils se taisent,
Que les violences s'apaisent
Que cessent les cris de haine
les détresses,les peines
les coups.
Que les peuples se lèvent pour chanter au Seigneur
un chant nouveau,un hymne de joie et d'amour .

Hymne à l'Amour,à la Vie
Espérance,Paix ,Charité.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  maryline le Ven 24 Déc 2010 - 14:56




La nuit de Noël est une douce nuit. La nuit de Noël est une sainte nuit. Elle est douce et sainte à nos yeux, à notre cœur et à notre esprit.

A nos yeux d’abord, car cette naissance est au milieu de la nuit, quand plus rien ne distrait le regard. Plus tard, il y aura une autre nuit, un autre milieu de la nuit, celui de la Pâque. Au milieu de la nuit, un cri se fait entendre, voici l’Epoux. Mais à Noël, c’est
la douceur d’un tout-petit sans parole, déjà lumière, déjà salut, déjà gloire de Dieu. Sainte nuit où notre Sauveur voit le jour dans la nuit, comme pour bien montrer que toute lumière se concentre en lui, vient de lui, mais aussi pour montrer quelles ténèbres il devra bientôt combattre.
A Noël, tout concourt à ce regard lumineux : nuit incroyable de Bethléem ; étoile scintillante de la descendance de David ; bergers gardant leurs troupeaux, toujours dans la nuit ; et surtout, au beau milieu, Joseph et Marie, douceur de la Sainte-Famille. Pour la première fois depuis les origines de la création et la chute du premier couple, Marie et Joseph offrent au monde la douceur d’un foyer selon le cœur de Dieu.

Douceur des yeux aussi à Noël, par le contraste entre les ténèbres et la lumière, quand la vanité de l’empereur Auguste ordonne de recenser toute la terre, comme s’il était le dieu de tout le monde, tandis qu’à ce moment un seul enfant compte. Loin des regards endurcis par la prétention, là où il n’y a pas de place, l’enfant saint est emmailloté et couché dans une mangeoire. Qu’il est doux de regarder ce petit enfant dans la crèche, ignorant toutes les statistiques de ce monde ! Qu’il est saint de contempler le Verbe de Dieu, lumière des nations, qui rendra la vue même aux aveugles de naissance ! Qu’elle est belle cette gloire dans l’humilité !


Noël est aussi une douce et sainte nuit dans notre cœur.Il y a dans notre cœur tous les Noëls que nous avons vécus en famille. Ces Noëls de l’enfance qui imprègnent notre mémoire à tous les âges de notre vie. C’est comme si Dieu, en naissant parmi les hommes, voulait nous rappeler que, de fêtes en fêtes, notre existence est traversée par
une naissance essentielle. C’est ce Noël qui dure toujours et ne sépare jamais l’homme de son Dieu mais, au contraire, est une naissance qui réconcilie les extrêmes : la terre et le ciel ; la domination et l’esprit d’enfance ; l’ami et l’ennemi ; le monde et le royaume qui n’est pas de ce monde ; la vie éphémère et la vie éternelle.


Entre les deux, le cœur de l’homme balance. Cœurs adoucis ou cœurs endurcis ?


Puissions-nous porter dans notre prière, comme les ambassadeurs de cette divine naissance, tous ceux qui vivront ce Noël avec un cœur dur, vide de tout amour, vide de sens, vide de Dieu, vide d’une vraie humanité, et tous ceux aussi qui vivront un Noël abandonnés dans la misère, la maladie et le désespoir. La Nuit de Noël, c’est donc aussi cette douceur courageuse du témoin choisi par Dieu, ces bergers aussi doux et robustes que la laine de leurs moutons. Etre alors le berger de la Nativité, être le berger du bon Pasteur et des vrais pâturages, quelle grâce !
Noël est enfin la douceur de l’esprit : « l’ange du Seigneur s’approcha et la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière ».Un Noël sans les anges ignore l’immense mystère de l’Incarnation, cette union unique entre la nature divine du Verbe et la nature humaine.
Dieu, pur esprit, rejoint la condition charnelle de l’homme pour que l’homme découvre la vie spirituelle, en reçoive, dès Noël, la révélation. De même que l’ange annonça à Marie, puis à Joseph, ce grand mystère, de même à Noël, c’est encore un ange qui annonce aux bergers : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur » et comme si cela ne suffisait pas
l’évangile ajoute « il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable ». Dans la liturgie, les anges sont parmi nous, surtout en ce jour. Ils sont les révélateurs du monde invisible : Dieu, notre âme, la divinité de Jésus. La douceur de l’incarnation dans le sein de Marie
est ainsi une douceur angélique, comme si au moment suprême où Dieu s’unissait à un corps réel et à une âme réelle, il fallait que les purs esprits que sont les anges nous rappellent à la fois le chemin parcouru par Dieu pour rejoindre la chair et que la chair de l’homme prend toute sa signification dans la vie de l’esprit au contact réel de Dieu. Car
seul l’esprit connaît et aime, et la connaissance dans l’amour avec le Christ est le secret de la douceur. Noël, c’est donc cette vie spirituelle rendue à nouveau accessible, la douceur de la grâce. Même quand cette grâce se fait rude et purificatrice, finalement elle est douce. La communion entre les hommes, les anges et leur Dieu, voilà la douceur de Noël. Bien sûr, il faudra encore plus. L’Incarnation devra aller jusqu’au bout de la nuit et de l’amour lors de la Passion, violence de la Croix, du péché et des mauvais anges.


En attendant, cette douceur de la nuit est chantée par les anges comme une paix sur terre : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ». Pour rendre l’homme à nouveau aimable et libre d’aimer, Dieu a donc inventé cette extrême douceur de la nuit de Noël qui pacifie par l’amour reconnu et par la délicatesse d’un Dieu qui habite parmi nous.

Douce incarnation du Sauveur, doux abaissement de notre Dieu, douce paix dans les cœurs. Douce nuit, sainte nuit.





http://predication.dominicains.com

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  Invité le Ven 24 Déc 2010 - 23:25

joyeux noel :) :3h/u6: :go-6rl: :/8ù^\\'ej;l:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit de Noël 2010

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum