bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

L'aventurier de la Sainte Vierge (I)+(II)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'aventurier de la Sainte Vierge (I)+(II)

Message  alice le Mar 8 Mar 2011 - 8:27

8 mars - Saint Jean de Dieu (+ 1550)
L'aventurier de la Sainte Vierge (I)

Les Espagnols assiègent Fontarabie, occupée par les Français. Les assiégeants, dans leur oisiveté, se livrent au pillage et à 1'inconduite. Un jour, Juan Ciudad met à la raison son capitaine en train de brutaliser une jeune fille. Cet acte de courage lui vaudra dans la suite bien des ennuis. Le capitaine pour se venger, le charge des corvées les plus humiliantes et les plus périlleuses.

Un jour Juan est envoyé en mission de reconnaissance sur un cheval capturé, sans selle et sans bride... Il chevauche près de la frontière française lorsque, tout à coup, à un signal de trompette, le cheval prend un galop furieux, se cabre et jette son cavalier contre un rocher. Juan, tout meurtri, est incapable de se relever; une souffrance indicible le torture. C'en est fait de lui. Il va tomber entre les mains des Français qui ne l'épargneront pas...

Dans sa détresse, il prie Celle auprès de qui, depuis son enfance, il a toujours demandé aide et consolation, la bonne Vierge Marie : "C'est vous seule qui pouvez me sauver, Reine du Ciel, ne me laissez pas tomber entre les mains de l'ennemi." Puis il s'évanouit. Lorsqu'il revient à lui, il voit à ses côtés une jeune fille qui lui parle avec compassion. Vêtue en bergère, un bâton à la main, elle se penche sur lui et lui tend une cruche. Juan avale avec avidité le frais breuvage...

L'étrangère lui donne la main qu' il prend en hésitant. Il se relève en chancelant et peut se tenir debout. Appuyé sur la jeune fille, il fait quelques pas, titubant comme un homme ivre. Puis, il sent une force merveilleuse qui triomphe de sa faiblesse. La bergère le conduit un bout de chemin, puis le laisse seul. Juan est persuadé que l'étrangère ne pouvait être que la Vierge Marie ou un ange envoyé par Elle.

Hunermann
Le mendiant de Grenade

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.


Dernière édition par alice le Mer 9 Mar 2011 - 5:30, édité 1 fois

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

L'aventurier de la Sainte Vierge (II)

Message  alice le Mer 9 Mar 2011 - 5:30

9 mars - Italie. Trévise, Notre Dame Des Miracles (1510)

L'aventurier de la Sainte Vierge (II)


Un autre jour, après la prise d'un riche butin, le capitaine charge Juan de garder ce trésor et surtout un coffret rempli de bijoux ; Le visage sombre, Juan s'exécute. Le lendemain matin, on s'aperçoit que la cassette de bijoux manque. Juan interroge les sentinelles. Personne ne peut le renseigner. Seul, le capitaine était entré dans la tente un peu avant que Ciudad eut relevé la garde.

Le jeune capitaine fait condamner Juan à la peine de mort par pendaison, conformément au code militaire. Juan, les mains et les pieds liés, passe la nuit sans dormir. Son ami, Alfonso Ferrus se glisse sous la tente pour le délivrer. Juan refuse. Il sait que la sentinelle serait pendue à sa place. Laissé à lui-même, il a un rêve fantastique. Il revoit la bergère française qui se transforme en la Reine du Ciel qui lui dit: "Aie confiance en moi. Je te sauverai." Juan se réveille, récite 1'Ave Maria avec ferveur et se sent réconforté. Il marche au supplice d'un pas ferme. Il promet à la bonne Mère de renoncer au métier des armes, si Elle le délivre du collier de chanvre... Pas un instant, il ne doute de l'aide de Marie. Juan est sous la potence. Il se déclare innocent. Et il ajoute: "J'ai confiance que je puis encore recevoir l'aide de la Sainte Vierge."

Les tambours battent le second coup... Juan a déjà la corde au cou lorsqu'un cavalier arrive bride abattue. C'est le colonel Ribera. Il révoque l'ordre d'exécution. Il veut être juge dans cette affaire. Entre temps, Alphonso Ferrus arrive hors d'haleine. Il rapporte le coffret aux bijoux, découvert dans la tente du capitaine. Ce dernier est condamné et exécuté sur place.

Marie a été fidèle à sa promesse. Juan aussi tiendra sa parole. Il renonce au métier des armes et va à la recherche de la volonté de Dieu. Il deviendra le grand Saint Jean de Dieu.

Le mendiant de Grenade,
par Hunermann

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum