bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Qu’est-ce que le mercredi des Cendres ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu’est-ce que le mercredi des Cendres ?

Message  lily le Mer 9 Mar 2011 - 12:29


Qu’est-ce que le mercredi des Cendres ?
En vivant le Mercredi des Cendres, les chrétiens ne font rien d’autre que réaffirmer leur foi - être réconciliés avec Dieu en Christ -, leur espérance - être un jour ressuscités avec le Christ pour la vie éternelle - et leur vocation à la charité qui n’aura jamais de fin. Le jour des Cendres est annonce de notre Pâque, pour chacun de nous.
Qu’est-ce que le mercredi des Cendres ? Une célébration comme une autre ? Pourquoi un mercredi ? Quelle est la symbolique des cendres ?
Le mercredi des Cendres marque l’entrée officielle en Carême et dans le cycle pascal. Il peut tomber n’importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques.

Les Cendres Les cendres qui proviennent des rameaux de l’année précédente, brûlés pour l’occasion, sont déposées sur le front des fidèles. Cette coutume de se couvrir la tête de cendres - et à l’origine de se revêtir aussi d’un sac - est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu (Jon 3,5-9 ; Jr 6,26 ; 25, 34 ; Mt 11

Pour aujourd’hui

Comme toute fête de l’année au calendrier chrétien, le mercredi des cendres se situe en référence à la fête des fêtes qu’est Pâques qui célèbre le passage de la mort à la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. Fête tellement importante qu’elle est célébrée durant cinquante jours (de là vient le mot Pentecôte), et qu’elle est précédée d’une préparation de quarante jours (d’où vient le mot Carême). Cette préparation est un temps de cheminement spirituel, tout entier orienté vers Pâques, pour ceux qui se préparent à être baptisés à la veillée pascale et pour tous les fidèles. Il est marqué par le jeûne (privation), la prière et le partage (charité, solidarité), et pas seulement comme pratique à observer - d’ailleurs le plus discrètement possible (voir Matthieu 6, 5-18 "Quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu… mais parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes") - mais véritable démarche spirituelle. La durée de quarante jours est d’ailleurs à mettre en relation avec les 40 jours de Jésus au désert précédant sa vie publique, eux-mêmes en relation symbolique avec les quarante ans de traversée du désert par les Hébreux avant l’entrée en Terre promise.

C’est pour tenir les quarante jours de jeûne et de privation, en dehors des dimanches qui sont toujours jour de fête et de résurrection - même en temps de Carême - que le début de celui-ci fut avancé au mercredi. La cendre évoque la faiblesse de l’homme (cf. Genèse 3, 19 "Souviens-toi que tu es poussière…"), elle évoque aussi le péché et la fragilité de l’homme (cf. Sagesse 15, 10 ; Ézéchiel 28, 18 ; Malachie 3, 21) et son regret du péché (cf. Judith 4, 11-15 ; Ézéchiel 27, 30). Pour les chrétiens, l’imposition des cendres est avant tout, un rite pénitentiel dont la signification est portée par la phrase que prononce le prêtre en faisant le geste : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle." (Marc 1, 15).


Carême attitude
"9 mars 2011 "

Le Carême, c’est triste, dur et inutile ! Et pourtant, il existe la Carême attitude pour changer son regard. 3, 2, 1 partez… 40 jours pour changer…

Etape 1 : un exemple
Le Christ s’est retiré pour PRIER : 40 jours pour être avec la source de la vie, de la joie et du bonheur. 40 jours pour puiser les forces nécessaires afin d’annoncer quelque chose qui nous dépasse et qui pourtant nous interpelle.
3 ans plus tard, le jeudi saint, il remet ça. Jésus s’est éloigné et a prié le Père de pardonner les péchés des hommes, Il a médité sur son avenir, sur sa Passion qu’Il savait maintenant toute proche.

Nous le voyons, les moments importants de la vie de Jésus sont rythmés par des temps où il se retire pour faire le point et recharger les batteries à la prise de courant qui ne connaît pas les pannes…


Etape 2 : en avant pour la Carême attitude
Utilisons-nous aussi le temps du Carême pour nous tourner vers notre Père afin de faire le point sur notre vie, pour recharger les batteries ? Pour nous aidez dans cette démarche, nous pouvons nous demander sur le plan :
spirituel : sommes-nous branché à la Source "Dieu" ?

social : comment sommes-nous avec nos frères dans le Christ ?


La Carême attitude c’est se mettre sous le regard de Dieu. Les façons sont diverses mais l’objectif reste le même : être plus proche de Dieu et des autres. Quelques moyens simples peuvent nous aider :
confier à Dieu nos intentions qui nous tiennent à coeur.

prendre un temps supplémentaire de prière (pas long mais fidèle) et le remercier pour la création, notre santé…

lui demander ce que nous pourrions faire de plus durant ce carême. Le carême n’est pas simplement synonyme de privation. Il y a une nette différence entre "plus" et la négation ne plus. Sacrée différence ! Par exemple :

1.prendre plus de temps pour visiter un voisin malade se trouvant à l’hôpital,
2.partager un verre avec une personne que nous trouvons peu intéressante ou lui téléphoner,
3.aider nos parents, une soeur ou un frère.

La Carême attitude, c’est se préparer dans la joie à la magnifique de Pâques. En se donnant un peu plus, c’est l’occasion de recevoir beaucoup plus.


Bon Carême et en avant pour la Carême attitude !




Cendre mais destinés à la résurrection
mercredi 9.mars 2011
Ce mercredi, l’Église entre en Carême.



Le Mercredi des Cendres marque le début de ce temps propice du carême. Il est caractérisé ; comme le dit son nom, par l’imposition des cendres sur la tête de chaque chrétien. Aujourd’hui, ce geste n’est peut-être plus compris ; mais, s’il est expliqué et que l’on pénètre le sens, il peut s’avérer plus efficace que des mots pour transmettre une vérité. La cendre, en effet, est le fruit du feu qui brûle elle renferme le symbole de la purification, elle constitue un rappel de la condition de notre corps qui, après la mort, se décompose et devient poussière. Oui, tout comme un arbre luxuriant, une fois abattu et brûlé, devient cendre, ainsi se décompose notre corps retourné à la terre ; mais cette cendre est destinée à la résurrection.

Cette symbolique riche de la cendre, l’Ancien Testament la connaît déjà, tout comme la prière juive : se couvrir la tête de cendres est un signe de pénitence, de volonté de changement à travers l’épreuve, à travers le creuset, le feu purificateur. Certes, ce n’est qu’un signe, qui demande à signifier un événement spirituel authentique vécu dans le quotidien du croyant ; la conversion et la repentance d’un cœur contrit. Mais - précisément pour sa qualité de signe, de geste -, s’il est vécu avec conviction et dans l’invocation de l’Esprit, il peut s’imprimer dans le corps, dans le cœur et dans l’esprit du chrétien, en favorisant ainsi l’événement de la conversion.


Autrefois, au cours du rite de l’imposition des cendres, on rappelait avant tout au chrétien sa condition d’homme tiré de la terre et retournant à la terre, selon la parole du Seigneur à Adam pécheur (cf.Gn3,19). Aujourd’hui, le rite s’est enrichi de significations ; les mots accompagnant ce geste peuvent en effet être aussi ceux de l’invitation faite par Jean-Baptiste et par Jésus lui- même au début de leur prédication : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile… » Oui, recevoir les cendres, c’est prendre conscience que le feu de l’amour de Dieu consume nos péchés : consumés par la miséricorde de Dieu, ils sont de peu de poids. Regarder ces cendres, c’est confirmer notre foi pascale : nous serons cendre, mais destinés à la résurrection. Oui, dans notre Pâque, notre chair ressuscitera et la miséricorde de Dieu, comme un feu, consumera dans la mort nos péchés.
En vivant le Mercredi des Cendres, les chrétiens ne font rien d’autre que réaffirmer leur foi - être réconciliés avec Dieu en Christ -, leur espérance - être un jour ressuscités avec le Christ pour la vie éternelle - et leur vocation à la charité qui n’aura jamais de fin. Le jour des Cendres est annonce de notre Pâque, pour chacun de nous.
Selon sources diverses



avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum