bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Dim 20 Mar 2011 - 12:50

En route vers Pâques


Etape 2 : La foi de Pierre
Pierre nous ressemble en même temps qu’il nous dépasse. Avec lui, toute cette semaine, nous allons quitter le désert de la tentation pour gravir la montagne de la gloire manifestée du Dieu vivant ; le désert de nos peurs et de nos incertitudes, pour les sommets de la foi illuminée par la vision. Avec lui, nous allons progressivement quitter la plaine – nos possessions, nos habitudes, nos affections – pour monter, en un chemin parfois rude, à la rencontre de Dieu. Pour recevoir, dans la joie et la crainte, la révélation qui nous est faite d’un Dieu qui désire se donnerà nous ; et nous préparer à l’accueillir de plus en plus profondément en notre vie, en «l’écoutant», en laissant quelque peu en arrière nos propres préoccupations ou priorités, en acceptant de nous laisser bousculer peut-être, pour nous rendre attentifs à sa voix, affiner notre discernement, avec l’aide de l’Esprit qui ne nous fera jamais défaut. Mais, avec lui aussi, il nous faudra accepter que la révélation de la gloire de Dieu, que la rencontre sensible d’un moment, ne dure pas ; qu’elle ne puisse être, tant que nous marchons en cette vie, qu’inattendue, fugitive, touchée par grâce un instant. Et c’est ainsi qu’il nous faudra, nous aussi, redescendre dans la plaine.

Car c’est bien là, dans la plaine, que s’exerce la foi véritable qui est, dit la lettre aux Hébreux, «la garantie des biens qu’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas» (Hébreux 12,1). Pierre a été un moment ébloui par la gloire manifestée sur la montagne du Thabor ; mais,si la lumière s’est dissipée, s’il lui a fallu ensuite affronter l’événement tout aussi inimaginable de la Passion de Jésus, s’il a dû ensuite connaître les épreuves de son ministère et de son propre martyre, jamais les ténèbres ne se sont tout à fait refermées. Car la foi est précisément cette «lampe», cette «lumière sur la route» qui nous permet d’accomplir la traversée entre la découverte de Dieu qui, un jour, nous met en marche, dans l’éclat des commencements, et la claire vision, au terme de son pèlerinage, dans la Jérusalem céleste. «La villepeut se passer de l’éclat du soleil et de celui de la lune, car la gloire de Dieu l’a illuminée, et l’Agneau lui tient lieu de flambeau»

(Apocalypse 21,23).

Monter et descendre. Contempler et croire. L’expérience de Pierre lors de la Transfiguration du Seigneur vient nous rappeler que la foi est une grâce, un don de Dieu, qui nous est fait précisément pour que son souvenir éclaire les ténèbres du monde et de nos cœurs, et nous permette d’entrevoir déjà l’avenir d’éternité qui nous attend. «Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors ce sera face à face» (1 Corinthiens 13,12).



Dimanche de la Transfiguration

La Parole commentée : Homélie de frère Pierre-Marie


Nous portons tous en nous le désir de ce que l’Évangile appelle «la lumière véritable» (Jn 1,9). En songeant au passé notre âme en ressent comme une nostalgie viscérale. En regardant vers l’avenir, notre cœur en éprouve comme une inaltérable soif. Comment vivre dans la ténèbre, quand nous sommes faits pour «marcher dans la lumière» (Jn 12,36), pour goûter «la splendeur de la vérité» et voir le Jour de Dieu, en sa clarté éternelle ? Qui donc nous révélera et nous rendra la vraie lumière ?
Lire la suite : La Parole commentée



À l'écoute des Pères : S'armer de la confiance inspirée par la foi

De saint Léon le Grand, au Ve s.
«Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean son frère à l’écart, et gravit avec eux une haute montagne où il leur manifesta l’éclat de sa gloire.» Le Seigneur découvre donc sa gloire en présence de témoins choisis, et il éclaire d’une telle splendeur cette forme corporelle qui lui est commune avec tous, que son visage devient éblouissant comme le soleil et
son vêtement aussi blanc que la neige.
Lire la suite : À l'écoute des Pères



Vers le baptême : Tradition du Notre Père

En ce deuxième dimanche du carême, les futurs baptisés s’approchent ànouveau de l’autel pour que leur soient transmises les paroles du Notre Père. Pour que, dans la nuit pascale, ils reçoivent, par le «bain de la nouvelle naissance», la grâce de la filiation divine, prions avec et pour eux.
Lire la suite : Vers le baptême



Une icône pour prier : L’icône de la Transfiguration



L’icône vise à exprimer l’invisible. Elle n’est donc pas à regarder comme une représentation réaliste mais comme une œuvre de théologie contemplative.L’espace, les couleurs, les formes, tout est convoqué pour raconter le mystère et provoquer la foi de celui qui contemple. L’icône est une expression de la foi de l’Église. En la contemplant, on est entraîné dans le mystère et éclairé par une lumière qui dépasse même l’intention de l’iconographe. On est soi-même mis en chemin de foi.
Lire la suite : Une icône pour prier



http://jerusalem.cef.fr/route-paques-2011-etape-2/dimanche



Dernière édition par maryline le Lun 28 Mar 2011 - 11:38, édité 1 fois

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Dim 20 Mar 2011 - 12:55

Dimanche 20 mars 2011 - Deuxième dimanche de Carême

" De la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ;écoutez-le ! »"
(Mt 17, 5)




DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence

" Le monde voit que les dévots jeûnent (…), suffoquent et étouffent leurs passions, se privent des plaisirs sensuels et font telles et autres sortes d’actions, lesquelles en elles-mêmes et de leur propre substance et qualité sont âpres et rigoureuses ; mais le monde ne voit pas la dévotion intérieure et cordiale, laquelle rend toutes ces actions agréables, douces et faciles.Regardez les abeilles sur le thym : elles y trouvent un suc fort amer, mais, en le suçant, elles le convertissent en miel, parce que telle est leur propriété. Ô mondains, les âmes dévotes trouvent beaucoup d’amertume en leurs exercices de mortification, il est vrai, mais en les faisant elles les convertissent en douceur et suavité. "
Saint François de Sales (1567 - 1622)

Méditation :

Il n’est de sacrifice que par amour.
Si nous posons un acte de pénitence, ce ne peut être qu’en vue de nous rapprocher du Christ, afin de Le laisser vaincre en nous les « tendances égoïstes de la chair » (Ga 5, 16). Nous constatons alors qu’un sacrifice offert par amour de Jésus procure souvent plus de joie que de peine… Allons donc « tout bellement », avec cette belle devise de François de Sales : « tout par amour, rien par contrainte ».

Témoin de la foi : saint Jean-Baptiste
Saint Jean Baptiste est le plus grand des enfants des hommes. Il fut rempli de l'Esprit Saint avant même d'être enfanté. « Prophète du Très-Haut »,il mena une vie austère et ascétique. Si nous ne pouvons l’imiter dans toutes ses pénitences corporelles (il se nourrissait uniquement de miel et de sauterelles...), demandons lui de nous aider à mortifier notre esprit : « Il faut qu’il croisse et que je diminue »

http://www.moncareme.fr/



_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Dim 20 Mar 2011 - 18:16

Pour cette semaine, le p. Romaric Morin nous propose de prier le Cantique de Marie et de reconnaître les bienfaits de Dieu dans le quotidien :

suivons l’émission pour la deuxième semaine du Carême : Il peut luire dans les tenèbres








http://webtvcn.fr/?p=31823




_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Lun 21 Mar 2011 - 8:18


Lundi 21 mars - La foi sur la montagne




«Il les emmena à l’écart sur une haute montagne» (Matthieu 17,1)

Un des axes de l’évangile selon saint Matthieu est de présenter Jésus comme un nouveau Moïse, celui qui apporte la Loi nouvelle de l’amour. Aussi lorsqu’il relate la Transfiguration de Jésus devant Pierre et ses compagnons, le fait-il en des termes et selon un modèle inspiré des récits de l’Exode.

À plusieurs reprises il y est dit que Moïse part à la rencontre du Seigneur et, chaque fois, il monte. Est-ce un simple anthropomorphisme qui fait que, spontanément, nous plaçons Dieu – comme
si on pouvait le localiser ! – plus haut que nous, donc au ciel ? Sans doute, mais il y a plus. Car le fait de gravir «une haute montagne» dit bien quelque chose de la démarche de la foi : elle suppose de laisser ce qui est dans la plaine, de se centrer sur le sommet, de soutenir un effort, non pas brutal, mais constant.


L’alpinisme comme métaphore de la foi ? Pas tout à fait, car cela ne nous indique que la part de l’homme qui ne peut que se disposer à recevoir le don de Dieu. C’est bien ce qui arrive à Moïse, dans le passage retenu pour la méditation de ce jour : il monte, et il monte seul. Mais c’est le Seigneur qui vient à lui et lui révèle le nom d’amour sous lequel il désire être connu et invoqué.

Si la démarche de foi nous dépouille – et peut conduire, les catéchumènes le savent, à des renoncements parfois difficiles –, elle comble aussi, et au-delà de ce qui est escompté, de la tendresse débordante de notre Dieu.
Dieu de tendresse et de pitié, riche en grâce et en miséricorde, tu nous
mènes à l’écart et tu nous fais gravir la montagne pour nous combler de ta présence. Toi qui veux te découvrir à nous, ne permets pas que la rudesse de la montée nous décourage et fais-nous déjà sentir que tu es un Dieu bon et ami des hommes, toi notre grand Dieu et Seigneur qui nous appelles à toi et veux nous rassasier sans fin de ton amour. Amen.




http://jerusalem.cef.fr/route-paques-2011-etape-2/semaine

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  Invité le Lun 21 Mar 2011 - 12:03


Lundi 21 mars 2011 - Lundi de la deuxième semaine de Carême

" Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. " (Lc 6, 36-37)
DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence



" Ah ! Je le sais bien, toutes nos justices
N’ont devant tes yeux aucune valeur
Pour donner du prix à mes sacrifices
Je veux les jeter en ton Divin Cœur.
Tu n’as pas trouvé tes anges sans tache
Au milieu des éclairs tu nous donnas ta loi !
En ton Cœur Sacré, Jésus, je me cache
Je ne tremble pas, ma vertu, c’est toi !

Après l’exil de la terre, j’espère aller jouir de Vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le ciel, je veux travailler pour votre seul Amour. Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres. Toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. Je ne veux point d’autre Trône et d’autre Couronne que vous, ô mon Bien-Aimé ! "
Saint Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la sainte Face (1873 - 1897)
Méditation :
Dans la préface des saints, l’Église met sur la bouche du prêtre ces paroles : « Tu es glorifié dans l’assemblée des Saints : lorsque Tu couronnes leurs mérites, Tu couronnes tes propres dons ». Sainte Thérèse de Lisieux a vécu cela à la perfection, et nous a ouvert ainsi une voie : cette voie est « petite », qui reçoit tout de Dieu, mais elle est grande aussi bien, car tout ce qui descend de Dieu nous élève.

Témoin de la foi : bienheureuse Chiara Badano (1971 - 1990)

Chiara Badano est une jeune fille italienne, née en 1971, membre du mouvement des Focolari. À 17 ans, elle se découvre atteinte d’une tumeur osseuse incurable. Les deux années qui lui restent alors à vivre sont pour tous ceux qui l’entourent un témoignage de lumière, d’où son surnom : Chiara « Luce ». Chiara Lubich, le jour de ses obsèques, dit d’elle : « Rendons grâce à Dieu pour ce lumineux chef-d’œuvre ».

http://www. moncareme.fr/


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Lun 21 Mar 2011 - 12:46



Carême 2011 : accueillir la lumière de Dieu

Après avoir accueilli notre terre, ce deuxième dimanche de Carême est une invitation à accueillir la lumière. Laissons nous entrainer par le Christ, resplendissant de lumière, de la gloire de Dieu.
Que la lumière du Christ resplendisse sur nos visages, sur nos vies.

Belle montée sur la montagne de la Transfiguration !





A l’ombre de la nuée, une parole :
« Celui-ci est mon fils bien-aimé, Ecoutez-le ».
Mettons nous à l’abri de cette parole.

Geste : allumer une bougie, ou une
petite lampe, mettre ses mains
autour, accueillir la lumière
dans le creux de nos mains

N'oublions pas d'aller relire*** le pdf ***de la semaine

http://www.benedictines-prailles.fr/careme2011inscrit-semaine2b.html



_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Mar 22 Mar 2011 - 10:02


Mardi 22 mars - L'éblouissement de la foi
«Il fut transfiguré devant eux» (Matthieu 17,2)


La lumière de la Transfiguration risque de si fort nous éblouir que nous ne distinguerions plus très bien en quoi elle concerne notre foi. Et pourtant…

Dans l’évangile de Matthieu, cet événement a aussi une portée pédagogique : il prépare Pierre et ses compagnons à affronter les épreuves de la Passion qui vont venir. Comment cela ?

Jésus transfiguré est décrit en des images traditionnelles, renvoyant surtout au livre de Daniel où «l’Ancien» est montré «les vêtements blancs comme neige, les cheveux de sa tête purs comme la laine» et, devant lui, «venant sur les nuées du ciel, comme un Fils d’homme» (Daniel 7,9.13). C’est dire que ce Jésus, si bien connu de Pierre, est bien plus que le maître qu’il suit sur la route : son corps d’homme est comme irradié de l’intérieur par la lumière divine qui l’habite et, dans cette vision de la transfiguration, Pierre peut puiser la force d’affronter la défiguration de l’homme-Dieu sur la croix.

L’événement cependant n’appartient pas qu’au passé : il nous ouvre aussi à un avenir d’éternité, comme l’affirme la lettre aux Philippiens méditée aujourd’hui. Cette lumière de la vie divine que le Christ possède par nature, il veut nous la conférer par grâce : notre transfiguration, à l’inverse de la sienne, n’irradiera pas de nous-mêmes, mais nous viendra de lui qui «transfigurera notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire». C’est à cette espérance inouïe que s’ouvre la foi de Pierre et la nôtre.


Philippiens 3,18-21
Il en est beaucoup, je vous l’ai dit souvent et je le redis aujourd’hui avec larmes, qui se conduisent en ennemis de la croix du Christ : leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre et mettent leur gloire dans leur honte ; ils n’apprécient que les choses de la terre. Pour nous, notre cité se trouve dans les cieux, d’où nous attendons ardemment, comme sauveur, le Seigneur Jésus Christ, qui
transfigurera notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire, avec cette force qu’il a de pouvoir même se soumettre toutes choses.
Ô Christ, toi le Fils de Dieu, splendeur éternelle de la gloire du Père,qui as voulu te faire Fils de l’homme et revêtir notre chair mortelle, nous te bénissons. Toi qui as voulu voiler dans la chair l’éclat de ta lumière, afin que nos corps ressuscités puissent participer un jour pleinement à ta gloire, nous te bénissons. Que la certitude de cet amour
incompréhensible soit notre force dans la traversée de nos obscurités et nous garde jusqu’au jour où nous goûterons la plénitude de ta Présence. Amen.


http://jerusalem.cef.fr/route-paques-2011-etape-2/semaine


_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  Invité le Mar 22 Mar 2011 - 10:38



« De toutes leurs angoisses, Dieu délivre les justes. » Ps 33(34).
N'est-ce pas assez beau !
Aujourd’hui, je rencontre Ta Présence dans mes combats.
J'aimerais regarder cette première semaine du carême avec vous.
La première lecture du jour nous redit l'efficacité de la Parole de Dieu : « Ma Parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission. »

Jésus, dans l'Évangile, nous apprend à prier le Notre Père : se tourner en confiance vers notre Père et lui parler de son règne, de son royaume, et de nos besoins de pain et de pardon.
Regardez l'image : voilà la prière, un dialogue entre deux amis qui ont besoin l'un de l'autre.

Mardi 22 mars 2011 - Mardi de la deuxième semaine de Carême

" Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos actions mauvaises, cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien. " (Is 1, 16)

DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence

" Dans la vie spirituelle, un homme sera dit purement et simplement « parfait » en raison de la présence en lui de ce qui est au principe de la vie spirituelle. (…) Or, en son principe, la vie spirituelle consiste dans la charité ; de telle sorte que celui qui ne l’a pas ne compte spirituellement pour rien. (…) À parler purement et simplement, donc, dans la vie spirituelle, est parfait celui qui est parfait en charité. (…)

Étant acquis que la perfection consiste principalement dans la charité, on peut maintenant bien voir en quoi consiste la perfection de la vie spirituelle. Il y en a en effet deux préceptes de la charité : le premier a trait à l’amour de Dieu, le second à l’amour du prochain. (…) : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu (…) et ton prochain comme toi-même. » (Mt 22, 27-39) "

Saint Thomas d'Aquin (1224 - 1274)
Méditation :
La « spiritualité » est revenue à la mode, avec ses pratiques visant à débarrasser notre vie de ce qui l’intoxique parfois. L’ ascèse , au sens étymologique d’ entraînement , est ainsi redevenue une « valeur ». Mais qu’est-ce que la vie spirituelle du chrétien, sinon la charité ? L’ascèse est là pour nous exercer à aimer. Autrement dit, avec saint Paul (1 Co 13, 3) : « s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien ».

Témoin de la foi :bienheureux Franz Jägerstätter (1907 - 1943)
Franz Jägerstätter naît en Autriche en 1907. Sa vie bascule lorsque le 1er mars 1943, au nom de sa foi, et suivant sa conscience, il refuse de servir sous le drapeau nazi, malgré sa femme et leurs trois filles. Il est emprisonné, puis exécuté à Berlin le 9 août 1943. Il écrivait juste avant : « Je ne peux pas croire que le seul fait d’avoir femme et enfants me rende libre d’offenser Dieu ».

source:
* messagelumière.og
*moncarême.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dieu s’est infiniment approché de l’homme.

Message  lily le Mar 22 Mar 2011 - 20:45


Route de Pâques 2011

"La foi de Jésus"
Dieu s’est infiniment approché de l’homme. Voilà ce que nous contemplons en ce periode de Carême. Rien de ce qui touche l’homme n’est resté indifférent à Dieu. Dieu, en son Fils, s’est infiniment et totalement approché de l’homme. Lui l’étranger à notre condition, s’est fait l’un de nous et s’est penché sur nos plaies, comme le Samaritain de la parabole, pour y verser le baume de sa divine compassion. De celui qui s’était infiniment éloigné, il s’est infiniment rapproché. Depuis le jardin des origines, après qu’Adam avait appris à se cacher de lui,
Dieu n’a cessé de l’appeler : «Où es-tu ?»
(Genèse 3,9). Pourquoi te caches-tu loin de ma tendresse ? Où es-tu ? Mais nous ne savions plus répondre à notre Dieu. Nous voulions, nous, être comme Dieu, être sans Dieu, être Dieu, même ! Savoir, comprendre, gérer, maîtriser, sans rien lui devoir... Nous ne savions plus parler à notre Dieu. Nous avions réclamé notre part d’héritage et tentions de poursuivre un bonheur incertain sur des chemins incertains.
Alors Dieu s’est approché. En son Fils qui s’est fait «en tout semblable» à nous
(Hébreux 2,17),
Dieu s’est comme infiniment éloigné de lui-même. Jusqu’au «désert» de nos angoisses et de nos manques (première tentation :
Matthieu 4,1-4) ; jusqu’au «pinacle du Temple», là où l’insensé voudrait prendre Dieu en otage (deuxième tentation : Matthieu 4,5-7) ; et jusqu’au sommet de la «montagne» de l’orgueil et du refus de Dieu (troisième tentation : Matthieu 4,8-10).
Il a pris le chemin qu’avait choisi Adam dans le jardin du premier non, mais à l’envers, pour qu’en lui, l’homme devienne capable de dire un «oui» plein, total, libre et aimant, à Dieu. Lui qui, étant Dieu, n’avait pas besoin de croire, a pris à rebours la défiance du premier homme pour qu’en lui tous les hommes retrouvent le chemin de la foi. Et c’est ainsi qu’il nous sauve ! En versant son sang non pas comme on paierait une dette à l’égard d’un Dieu courroucé, mais comme on offre sa vie librement et par amour, dans une foi indéfectible en l’amour de son Père et notre Père, son Dieu et notre Dieu, comme il peut le dire à Marie de Magdala – rencontrée elle aussi dans le jardin – au jour de sa résurrection (cf. Jean 20,17). Parce qu’il a parfaitement et totalement cru, jusqu’à pouvoir librement déposer sa vie et verser son sang, en lui et pour nous s’est rouverte la voie vers le ciel (cf. Hébreux 10,19). Et, «s’il ouvre, nul ne fermera», comme le dit l’Apocalypse (3,7).


Voilà l’appel fondamental qui retentit en ce carême et plus particulièrement en cette semaine : devenez croyants ! Avec les futurs baptisés qui vivent aujourd’hui le rite de la «tradition» – c’est-à-dire la transmission – de la foi, contemplons le Christ, lui qui est «la tête et l’accomplissement» de la foi véritable (Hébreux 12,2). Dans la foi parfaite du Fils, et puisqu’elle «rend possible la nôtre» marchons pleins de confiance jusqu’au jour qui ne connaîtra pas de couchant : celui de la Résurrection
Pendant le Careme

Pendant le Carême, libérez votre esprit de TOUT CE QUI N’EST PAS JESUS.
Cela vous donnera un meilleur esprit de prière de recollection.

Si vous avez du mal à prier, répétez : « JESUS, VIENS DANS MON CŒUR. Prie en moi, avec moi, de façon que je puisse apprendre comment tu pries. »

Dire le chapelet tandis que vous marchez ou pendant vos voyages est un beau moyen de prier constamment.

Faire Penitence

Soyez encore plus attentifs à faire PÉNITENCE, surtout pendant le temps SAINT du CARÊME.

Astreignez-vous à être fidèle dans les petites choses.

JESUS DIT QUE LA PÉNITENCE est nécessaire si nous voulons vaincre le monde, la chair, le diable.


QUE LUI DONNONS-NOUS EN RETOUR ?

Nos pensées sont souvent vers la PASSION ET LA MORT DE NOTRE SEIGNEUR et nous brûlons du désir de partager sa peine.

Quelle est la peine de JESUS ?
Celle d’aimer et de ne pas être aimé en retour.

IL nous aimé d’un AMOUR ETERNEL et que LUI donnons-nous en retour?

Nous laissons notre esprit se préoccuper de petites choses et passer des heures sans penser à JESUS.


Pourtant notre cœur et notre esprit, notre corps et notre âme n’appartiennent qu’à LUI.

Méditons sur les souffrances du CHRIST chaque jour. Souvent nous prions et disons:

« JESUS, LAISSE MOI PARTAGER TA PEINE »

Pourtant, dès qu’une épine de contradiction traverse notre chemin ou un crachat sous forme d’une remarque sans charité, nous oublions que c’est le moment de partager sa honte et sa peine.


LE FRUIT DU SILENCE EST LA PRIÈRE



JESUS a passé quarante jours en prière avant de commencer sa vie.

IL se retirait souvent dans la solitude et passait la nuit dans le silence et la prière.

LE FRUIT DU SILENCE EST LA PRIERE.
LE FRUIT DE LA PRIERE EST LA FOI.

LE FRUIT DE LA FOI EST L’AMOUR.

LE FRUIT DE L’AMOUR EST LE SERVICE.

LE FRUIT DU SERVICE EST LA PAIX.


Créons les uns pour les autres une atmosphère de PAIX et DE CALME qui rende aisés la prière, le travail, l’étude et le repos.

Selon diverses sources


avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Mer 23 Mar 2011 - 7:26


Mercredi 23 mars - Demeurer dans la foi


«Je vais faire ici trois tentes» (Matthieu 17,4)

Éperdu de bonheur sur la montagne où il contemple le Seigneur dans sa gloire, Pierre voudrait éterniser cet instant : «Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ; si tu le veux, je vais faire ici trois tentes…» Qui ne désirerait comme lui demeurer en présence du Seigneur ainsi dévoilé ? Mais l’Écriture nous montre que tel est bien aussi le désir de Dieu et qu’il a voulu, au long de l’histoire de l’alliance, demeurer au milieu des hommes.

«Fais-moi un sanctuaire où je puisse résider parmi eux», demande le Seigneur à Moïse, après lui avoir fait don de la Loi. Et il décrit longuement «le modèle» de cette Demeure où il veut habiter au milieu de son peuple. Cette «Demeure», d’abord sous tente, nomade avec le peuple au désert, puis installée à Jérusalem, dans le Temple, construit pour être signe de la Présence.

Que Pierre veuille dresser une tente signifie donc qu’il reconnaît la nature divine de Jésus et désire lui aussi construire une demeure. C’est oublier que Dieu prévient et dépasse toujours les désirs maladroits des hommes. La tente du Fils a déjà été dressée par lui-même. Le prologue de l’évangile selon saint Jean l’affirme : «Le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous» –littéralement : «il a dressé sa tente parmi nous» – (Jean 1,14).

C’est en prenant corps d’homme que Dieu accomplit pleinement sa volonté de demeurer parmi nous, afin de nous permettre d’éternellement demeurer en lui. Que notre foi, comme celle de Pierre, nous pousse donc à désirer demeurer toujours en Dieu puisque désormais nous avons la certitude que lui demeurera toujours avec nous.


Exode 25,8-9 ; 40,33-35
«Fais-moi un sanctuaire,que je puisse résider parmi eux. Tu feras tout selon le modèle de la Demeure et le modèle de son mobilier que je vais te montrer.» (…) Il dressa le parvis autour de la Demeure et de l’autel, et il mit le voile à la porte du parvis. Ainsi Moïse termina les travaux. La nuée couvrit la Tente du Rendez-vous, et la gloire du Seigneur emplit la
Demeure. [ Moïse ne put entrer dans la Tente du Rendez-vous, car la nuée demeurait sur elle, et la gloire du Seigneur emplissait la Demeure.

Dieu très haut qui as voulu être appelé l’habitant de Jérusalem, Dieu tout-puissant qui as voulu te faire homme parmi les hommes et nous as dit que tu demeurais avec nous jusqu’à la fin des temps, sois béni pour
ta présence dans le monde, en ton Église, en chacun de nous. Sois béni de te révéler au tréfonds de nous, plus intime à nous que nous-mêmes. Rends-nous attentifs à te percevoir vivant en chacun de nos frères et à les reconnaître comme tabernacles de ta Présence. Donne-nous de te laisser grandir en la demeure de notre cœur et remplir toute notre vie jusqu’à ce jour où éternellement nous demeurerons en toi. Amen.



http://jerusalem.cef.fr/route-paques-2011-etape-2/semaine

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  Invité le Mer 23 Mar 2011 - 14:47


Mercredi 23 mars 2011 - Mercredi de la deuxième semaine de Carême

" Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir " (Mt 20, 26-28)







DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence





" Souviens-toi de ce que je t’enseignais autrefois, lorsque tu désirais faire de grandes pénitences ; tu me disais : « Que pourrais-je faire, que pourrais-je endurer pour Vous ? » Je te répondais intérieurement : « J’aime peu de paroles, mais beaucoup d’œuvres » afin de te faire comprendre que je m’attache peu à celui dont la bouche me dit : « Seigneur, Seigneur, que puis-je faire pour Vous ? » et qui désire par amour pour moi mortifier son corps par la pénitence, sans vaincre et tuer sa volonté. Ce que je préfère, ce sont les actes d’une courageuse patience et les œuvres d’une vertu intérieure, qui agit toujours sous l’influence de la grâce ; tout ce qu’on fait en dehors de ce principe, je le regarde comme de simples paroles, parce que ce sont des actes bornés, et moi, qui suis l’infini, je veux des actes et un amour sans borne. "



Sainte Catherine de Sienne (1347 - 1380)


Méditation :




A quoi servent nos pénitences de Carême si nous continuons à ne faire que comme nous voulons ? Comment la grâce du Mystère pascal peut-elle agir en nous si nous restons remplis de nous-mêmes ? « Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue », cherchons dans l’ordinaire à vivre cette parole de saint Jean-Baptiste : renoncer à notre volonté propre pour entrer dans celle d’un autre, et ainsi que Sa Volonté soit faite.

Témoin de la foi : Jacques (1882 - 1973) et Raïssa Maritain (1883 - 1960)



Couple éminent dans la vie intellectuelle au 20ème siècle, Jacques et Raïssa Maritain ont consacré leur vie à la recherche de la vérité et à la contemplation. À trop de chrétiens qui rêvent d’une piété dispensée du travail de l’intelligence, leur vocation particulière montre une manière de réconcilier l’appel de la charité et celui de la vérité : « l’Amour procède de la vérité et la connaissance fructifie en Amour. »



Moncarême.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Mer 23 Mar 2011 - 18:23




Carême 2011 : accueillir la vie…


2ème semaine de Carême : mercredi



"Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l'Esprit... "

Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol. Cette poussière a du prix aux yeux de Dieu : il y met son souffle de vie, cette poussière du sol devient un être vivant : Terre ! en hébreu ADAM … Accueillir ma terre, ce que je suis ou plus tôt celle que je suis ! Ma propre terre, façonnée jour après jour.Ensemble, déposons notre terre devant notre Créateur. Que le souffle de Dieu vienne se reposer à nouveau sur notre terre, comme la brise légère du premier matin du monde.


C'est habité par le souffle que le Christ part au désert...
Aujourd'hui, avec le Christ, par le souffle de Dieu, ma terre fleurit !


Quelques versets bibliques pour nous accompagner, en lire un, lentement, le faire sien… que chacun se laisse guider par l’Esprit :
Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. (Psaume 50)
Mes os n'étaient pas cachés pour toi quand j'étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre. (Psaume 138 )
Pourtant, Seigneur, tu es notre Père. Nous sommes l'argile, et tu es le potier : nous sommes tous l'ouvrage de tes mains. (Isaie 64,7)


Nous pouvons relire le pdf , pour laisser la parole modeler notre terre...

http://www.benedictines-prailles.fr/careme2011inscrit-semaine1c.html

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  maryline le Jeu 24 Mar 2011 - 10:58


Jeudi 24 mars - La foi qui écoute



«Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le» (Matthieu 17,5)

Lors de la Transfiguration, ce que Pierre et ses compagnons perçoivent, c’est aussi une manifestation du Dieu-Trinité : le Fils est là, devant eux, si familier et si autre, revêtu de lumière. L’Esprit est là, dans la nuée lumineuse qui les recouvre, comme elle remplissait de sa gloire la Demeure, comme elle a pris Marie sous son ombre lors de la conception virginale de Jésus (Luc 1,35). Et la voix du Père se fait entendre : «Celui-ci est mon Fils bien-aimé qui a toute ma faveur : écoutez-le».

Voilà ce qui est requis de notre foi aujourd’hui : l’écoute. L’écoute de cette voix de Dieu qui retentit dans le silence au fond de notre cœur, et qui affine en nous le discernement, qui nous tourne vers ce qui est pour nous le meilleur. Il l’avait bien compris le jeune roi Salomon qui,un peu écrasé par l’héritage de son père David, demandait au Seigneur comme seule grâce d’avoir «un cœur plein de jugement» – littéralement : «un cœur qui écoute» – (1 Rois 3,9).

L’écoute ainsi éclaire notre foi car, par elle seulement, nous pouvons essayer d’ajuster le mieux possible notre vie au dessein de Dieu ; par elle seulement nous pouvons apprendre la manière de Jésus qui est «la vérité» (Jean 14,6) et qui, en ses gestes et ses paroles, donne le modèle accompli d’une vie
pleinement humaine, d’une vie de fils de Dieu. L’écoute se situe encore au fondement de notre prière qui, au lieu de «casser la tête» (Luc 18,5)du Seigneur, lui demande le seul bien qu’il désire plus que tout nous donner, qui est à la source de notre foi et qui la fait grandir : l’Esprit Saint. «Si vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui l’en prient !» (Luc 11,13).


1 Rois 3,5-12
À Gabaôn, le
Seigneur apparut la nuit en songe à Salomon. Dieu dit : «Demande ce que
je dois te donner.» Salomon répondit : «Tu as témoigné une grande
bienveillance à ton serviteur David, mon père, et celui-ci a marché
devant toi dans la fidélité, la justice et la droiture du cœur ; tu lui
as gardé cette grande bienveillance et tu as permis qu’un de ses fils
soit aujourd’hui assis sur son trône.Maintenant, Seigneur mon Dieu,
tu as établi roi ton serviteur à la place de mon père David, et moi, je
suis un tout jeune homme, je ne sais pas agir en chef. Ton
serviteur est au milieu du peuple que tu as élu, un peuple nombreux, si
nombreux qu’on ne peut le compter ni le recenser. Donne à ton
serviteur un cœur plein de jugement pour gouverner ton peuple, pour
discerner entre le bien et le mal, car qui pourrait gouverner ton
peuple, qui est si grand ?» Il plut au regard du Seigneur que
Salomon ait fait cette demande ; et Dieu lui dit : «Parce que tu as
demandé cela, que tu n’as pas demandé pour toi de longs jours, ni la
richesse, ni la vie de tes ennemis, mais que tu as demandé pour toi le
discernement du jugement, voici que je fais ce que tu as dit : je
te donne un cœur sage et intelligent comme personne ne l’a eu avant toi
et comme personne ne l’aura après toi.»
Trinité sainte qui es un seul Dieu, sois bénie de nous avoir appelés à la vie et de nous garder jour après jour en ta Providence. Sois béni d’avoir mis en nous le désir de te chercher et de nous avoir
donné un cœur capable de t’écouter, de recevoir et de garder ta parole. Sois béni pour le Fils, Parole de Vie, venu nous révéler le visage du Père. Sois béni pour l’Esprit qui vient nous conduire à la vérité tout entière. Garde-nous dans la foi en ta bonté, jusqu’à ce jour où nous parviendrons à la claire vision dans le Royaume que tu nous as préparé. Amen.



http://jerusalem.cef.fr/route-paques-2011-etape-2/semaine

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  Invité le Jeu 24 Mar 2011 - 12:10




Jeudi 24 mars 2011 - Jeudi de la deuxième semaine de Carême



" Béni soit l'homme qui met sa confiance dans le Seigneur, dont le Seigneur est l'espoir. " (Jr 17, 7)


DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence

" Nous devons exercer la patience, et prouver notre amour pour Dieu, en supportant avec calme les mépris qui nous viennent des hommes. Quand une âme se donne toute à Dieu, Dieu lui-même fait ou permet que les hommes la décrient ou la persécutent. Un jour, un ange apparut au bienheureux Henri Suso, et lui dit : « Henri, jusqu’à présent, tu t’es mortifié à ta guise : désormais tu le seras au gré des autres. » […] Quelle consolation les saints puisent, au milieu des insultes, dans le souvenir des humiliations que Jésus-Christ endura pour nous ! Saint Elzéar, interrogé par sainte Delphine, son épouse, sur le secret de sa patience à supporter tant d’injures, lui répondit : « je tourne mes regards vers Jésus méprisé, et je vois que les affronts qui me sont faits ne sont rien comparés à ceux qu’il a voulu endurer par amour pour moi : et ainsi Dieu me donne la force de tout souffrir en paix. » "
Saint Alphonse de Ligori (1696 - 1787)

Méditation :
Très souvent, nous nous efforçons de rester fidèles à nos pénitences choisies en début de Carême. Au début, nous les vivons par amour pour Jésus, puis l’orgueil aidant, nous finissons par les vivre avec volontarisme. Il est tellement plus simple d’apprendre à les recevoir de Dieu lui-même. Il sait mieux que nous ce que nous sommes capables de vivre et rien ne Lui fait plus plaisir que de nous voir abandonnés à sa volonté.

Témoin de la foi : sainte Catherine de Suède (1322 - 1381)


Fille de sainte Brigitte de Suède, Catherine de Suède épouse un noble invalide, qu’elle soigne jusqu’à sa mort. Sa beauté lui amenant de nombreux prétendants, sa joie est de paraître vile aux yeux des hommes. Elle s’adonne à de longs exercices de mortification : longue contemplation des souffrances du Christ à genoux, flagellation, soin des malades. A la fin de sa vie, elle devient abbesse au couvent de Vadstena

http://www.moncareme.fr/


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 2ème semaine de carême: "se rapprocher du Christ par la pénitence..la foi de Pierre"

Message  Invité le Ven 25 Mar 2011 - 14:49




Vendredi 25 mars 2011 - Solennité de l'Annonciation




" L'ange dit à Marie : " Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. " (Lc 1, 28)





DEUXIÈME SEMAINE DE CARÊME : se rapprocher du Christ par la pénitence




« Pour que rien ne me sorte de ce beau silence du dedans, toujours même condition, même isolement, même séparation, même dépouillement. Si mes désirs, mes craintes, mes joies ou mes douleurs, si tous les mouvements provenant de ces quatre passions ne sont pas parfaitement ordonnés à Dieu, je ne serai pas solitaire, il y aura du bruit en moi, il faut donc l’apaisement, le sommeil des puissances, l’unité de l’être. »

« Il me semble qu’au ciel ma mission sera d’attirer les âmes dans le recueillement intérieur, en les aidant à sortir d’elles-mêmes pour adhérer à Dieu par un mouvement tout simple et tout amoureux, et de les garder en ce grand silence du dedans, qui permet à Dieu de s’imprimer en elles, de les transformer en Lui. »





Bienheureuse Élisabeth de la Trinité, ocd (1880 - 1906)


Méditation :



L’Annonciation, qui chaque année vient illuminer notre carême, est une fête du silence. Silence de Marie, pour écouter la parole de l’Ange, et concevoir la Parole de Dieu. Silence du Verbe, aussi, dans le sein de la Vierge. C’est une ascèse que le « silence du dedans », particulièrement dans notre monde. Apprenons de Marie son silence intérieur, pour que Dieu puisse « s’imprimer » en nous, et nous « transformer en Lui ».

Témoin de la foi : saint Théophane Venard (1829 - 1861)


Poitevin, Théophane est ordonné prêtre en 1852 pour les Missions étrangères de Paris, et part pour le Tonkin. Dénoncé, capturé, il refuse d’abjurer et est condamné à être décapité. Enfermé dans une cage jusqu'à son exécution, le 2 février 1861, il y a écrit des lettres témoignant de sa joie face au Martyre : « J’ai le glaive suspendu sur ma tête, et je n’ai point le frisson. Le Bon Dieu ménage ma faiblesse : je suis joyeux. »

http://www.moncareme.fr/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum