bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  alice le Sam 2 Juil 2011 - 6:09

Le samedi de la 12e semaine du Temps Ordinaire - Mémoire du Cœur immaculé de Marie

Livre d'Isaïe 61,9-11.
Votre descendance sera célèbre parmi les nations, et votre postérité au milieu des peuples. Tous ceux qui la verront reconnaîtront en elle une descendance bénie par le Seigneur. Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m'a enveloppé du manteau de l'innocence, il m'a fait revêtir les vêtements du salut, comme un jeune époux se pare du diadème, comme une mariée met ses bijoux. De même que la terre fait éclore ses germes, et qu'un jardin fait germer ses semences, ainsi le Seigneur fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Premier livre de Samuel 2,1.4-5ab.6-7.8abcd-.
Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
mon front s'est relevé grâce à mon Dieu !
Face à mes ennemis, s'ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de ton salut !
L'arc des forts se brise ;
mais les chétifs ont la vigueur pour ceinture ;
Les repus s'embauchent pour du pain,
les affamés n'ont plus à travailler.
Le Seigneur fait mourir et fait vivre,
il fait descendre aux enfers et en ramène ;
le Seigneur appauvrit et enrichit,
il abaisse, mais aussi il relève.
De la poussière, il relève le faible,
il retire le malheureux de la cendre
pour qu'il siège parmi les princes,
et reçoive un trône de gloire.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,41-51.
Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils firent le pèlerinage suivant la coutume. Comme ils s'en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s'en aperçoivent. Pensant qu'il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher. C'est au bout de trois jours qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m'ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C'est chez mon Père que je dois être. » Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Commentaire du jour
Cardinal Pierre de Bérulle (1575-1629), théologien, fondateur de l'Oratoire de Jésus
Opuscules de piété, 39


« Tout le monde s'étonnait de ce que racontaient les bergers. Marie cependant retenait tous ces évènements dans son cœur » (Lc 2,18-19)
C'est une merveille de voir qu'en cet état de silence et d'enfance de Jésus, tout le monde parle, et Marie ne parle point ; le silence de Jésus ayant plus de puissance de la tenir en un silence sacré que les paroles. Ni les anges, ni les saints n'ont de force à la mettre en propos et la faire parler de choses si dignes de louanges, et que le ciel et la terre unanimement célèbrent et adorent. Les anges en parlent, et entre eux-mêmes et aux pasteurs : et Marie est en silence.

Les pasteurs courent et parlent, et Marie est en silence. Les rois arrivent, parlent, et font parler toute la ville, tout l'État et tout le sacré synode de Judée (Mt 2,1s), et Marie est en retraite et en silence. Tout l'État est ému et chacun s'étonne et parle du nouveau roi recherché par les rois, et Marie est en son repos et en son sacré silence. Syméon parle au Temple et Anne la prophétesse et tous ceux qui attendent le salut d'Israël (Lc 2,29s), et Marie offre, donne, reçoit et rapporte son Fils en silence.

Car aussi durant tout le temps de son enfance, nous n'avons que ces paroles qui nous soient rapportées de la conduite de la Vierge et de sa piété au regard de son Fils et des choses qui sont dites de lui et accomplies en lui : « Marie conservait tout cela et elle le méditait dans son cœur » (Lc 2,19). Voilà l'état et l'occupation de la Vierge ; voilà son exercice et sa vie au regard de Jésus durant sa sainte enfance.



_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  Invité le Sam 2 Juil 2011 - 6:36

« Elle gardait fidèlement toutes ces choses
en son cœur »

Textes à lire : Gn 27,1-5.15-29 ; Ps 135(134) ; Lc 2, 41-51
Cœur Immaculé de Marie

Lire les textes

Lecture : Au lendemain de la fête du Sacré-Cœur de Jésus (que nous aurions dû célébrée hier), l'Église fait mémoire du Cœur Immaculé de Marie. C’est saint Jean Eudes qui fut le promoteur de cette fête au 17ème siècle plus tard étendue à toute l’Église par le Pape Pie XII en 1942. Dans la Bible, le cœur est le symbole de la vie personnelle, la source des pensées, des désirs et de la liberté. C’est le lieu de la rencontre avec Dieu, et Dieu connaît chaque cœur. Ici, l’affection et l’attention du cœur de Rébecca est déjà l’image de celui de Marie. Marie se présente à nous avec un cœur libre, plein d’affection, de pureté, de simplicité, toujours attentif à la Parole de Dieu et livré à l’action de son Esprit.

La première lecture relate comment Rebecca rusée, réussit par un mensonge, d’arracher la bénédiction à Isaac au bénéfice de Jacob. Dieu qui rejette le mensonge va juste en tirer un bien en faisant de Jacob le père des douze tribus d’Israël. Rappelons-nous que nous sommes ici dans le cadre d’une morale imparfaite, bien des siècles avant que Dieu ne donne ses commandements, lesquels seront une règle de vie plus parfaite ; et que Jésus portera à son plus haut niveau de perfection dans le Nouveau Testament.

Dans l’Evangile de ce jour, nous voyons Marie qui se soucie aussi de son fils Jésus et le cherche, parce qu’elle le croit perdu (v.48). Jésus n’était pas perdu, il était dans les affaires de son Père. On commence à voir en Jésus la conscience qu’il avait d’être "le Fils". Alors que Rébecca s’organise pour que son fils Jacob reçoive la bénédiction réservée au fils premier-né, Marie a quant à elle reçu la mission de mettre au monde "le Fils Premier-né de Dieu" et d’accompagner sa croissance. Ce Fils est Lui-même une bénédiction de Dieu pour ceux qui croient à sa parole.

Déjà à l’âge de douze ans, nous voyons la première manifestation de sa conscience d’être "le Fils". Il affirme en présence de Joseph avoir Dieu pour Père (v.48), et revendique avec Lui des relations qui passent avant celles de la famille humaine (Cf. Jn 2,4). Il semble que Jésus refuse que sa Mère se soucie de Lui. Devant tous ces événements, Marie ne comprend pas grand-chose, mais elle nous donne un enseignement capital et exemplaire: face aux situations dont la compréhension nous dépasse, nous devons apprendre à rester calme et à prendre le temps de les dialoguer avec la Trinité dont nous sommes le temple, au lieu de nous précipiter à sortir des conclusions pleines de jugements erronés. C’est ce qu’a fait Marie: ‘’ Elle gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur" (v.51), ou encore si nous lisons Lc 2,19, il est dit plus explicitement que "Marie conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur".


MÉDITATION : Crois-tu que Dieu est capable d’écrire droit sur des lignes tordues ? Es-tu conscient(e) que Dieu t’a choisi alors que tu ne le méritais pas ? À qui est-ce que tu fais recours lorsque tu es dans des difficultés ? Sais-tu que tu as une famille (la Trinité) demeurant en toi avec laquelle tu peux dialoguer de tout ce qui t’arrive ?

PRIÈRE : Sainte Vierge marie, notre Mère, ton cœur pur et immaculé est l’image du cœur que je dois avoir en tant qu’ami(e) de Jésus. Maman, comme tout enfant, j’ai besoin de ton aide pour avoir un cœur pur et immaculé qui soit temple sacré de la Sainte Trinité.

ACTION : Devant les situations adverses que tu vas rencontrer aujourd’hui, ne juge pas trop vite, ne te presse pas de donner une réponse. Fais l’exercice de méditer, de dialoguer avec Dieu avant d’avancer des conclusions.


:Colombe9:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

parole de ce jour

Message  Invité le Sam 2 Juil 2011 - 6:57


Saint Luc 2,41-51

Prière d’introduction
Marie, ton "oui" constant à ce que Dieu t’a demandé tout au long de ta vie est pour moi un bel exemple de foi. Je désire t’imiter dans ton obéissance à Dieu et ton amour pour les hommes. Marie, ma Mère, merci de ton témoignage d’espérance au pied de la croix quand tous autour de toi ont désespéré. Marie, donne-moi un cœur généreux afin que j’aime ton Fils de toutes mes forces.
Demande

Marie, rends mon cœur plus comme le tien.


Points de réflexion




1. L’amour d’une mère
Quels souvenirs ai-je de l’amour de ma mère ? Des soins attentifs quand j’étais malade, un soutien aux moments de découragement, la prière au pied de mon lit le soir, le repas du dimanche, une attention à tant de petits besoins … ? Toutes ces choses, et tant d’autres, jour après jour, sont tout simplement l’illustration de l’amour de ma mère pour moi. L’amour d’une mère est une bénédiction et, peu importe ce qui nous réserve la vie, cet amour restera le fondement de notre existence.
2. Les gloires de Marie
Le cœur de Marie a aimé son Fils avec une intensité inégalée. Sa grande angoisse quand son petit garçon était perdu à Jérusalem (" nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! " ) préfigure la perte de son Fils au Calvaire. Et sa grande joie en le retrouvant en bonne santé dans le Temple présage la Résurrection. Nous célébrons aujourd’hui la fête du Cœur Immaculé de Marie. Suivons l’exemple de Marie notre Mère céleste et efforçons- nous de garder Jésus bien vivant dans nos cœurs et les cœurs des membres de notre famille, nos amis, et ceux que nous rencontrons.

3. L’ardeur de Marie
Non seulement un fils affectueux dit à sa mère qu’il l’aime, mais il s’applique à imiter ses vertus. Une des grandes vertus de Marie est son zèle pour conduire les âme à connaître et à aimer son Fils, Jésus Christ. Aujourd’hui, imitons Marie en témoignant du Christ auprès d’un ami, d’une personne qui s’est

éloignée de la foi, ou d’un étranger croisé par hasard. Ainsi nous conduirons une âme de plus à la maison du Père.
Prière
Enseigne-nous, Marie, à croire, à espérer et à aimer avec Toi ; indique-nous la voie qui conduit à la paix, la voie vers le royaume de Jésus. Toi, Étoile de l’espérance, qui nous attend avec impatience dans la lumière impérissable de la Patrie éternelle, brille sur nous et guide-nous à travers les événements de chaque jour, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen ! (Pape Benoît XVI,
Solennité de l’Immaculée Conception, 8 décembre 2007)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  maryline le Sam 2 Juil 2011 - 8:05

Texte de l'Évangile (Lc 2,41-51):
(…) Les parents de Jésus (…) ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le "cœur"
Aujourd'hui nous fêtons le Cœur Immaculé de Marie. Un cœur sans tache, rempli de Dieu, totalement voué à l'obéissance et à l'écoute de Dieu. Le cœur, dans le langage de la Bible, signifie ce qu'il y a de plus profond dans la personne, l'endroit d'où jaillissent toutes les pensées, toutes les paroles et toutes les actions. Qu'est-ce qui jaillit du Cœur de Marie? Foi, obéissance, tendresse, disponibilité, servitude, force, humilité, simplicité, reconnaissance, et toute une panoplie inépuisable de vertus.

Le trésor de Marie est son Fils, et elle lui a donné tout son Cœur. Les pensées, les paroles et les actions de Marie ont comme source et comme but de contempler et plaire à Dieu. Qu'est-ce que Marie garde dans son Cœur? Depuis l'Incarnation et jusqu'à l'Ascension de Jésus, en passant par les heures amères de la Passion, Elle a gardé dans son Cœur d'innombrables souvenirs médités et approfondis.

—Demandons au Seigneur de nous donner la grâce de l'aimer chaque jour
plus pleinement, avec tout notre cœur, en bons fils de Marie.


Commentaire:
Abbé Jordi PASCUAL i Bancells

_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  Invité le Sam 2 Juil 2011 - 9:38

Lc 2, 41-51.
« Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! »


« Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils firent le pèlerinage suivant la coutume.
Comme ils s’en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s’en aperçoivent. » Marie, dans son mystère d’humilité s’efface devant l’autre, devant Jésus. Elle s’émerveille sans cesse de lui. "Comment m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » entend-t-elle de la bouche d’Élisabeth. « Bénie sois-tu, ma fille par le Dieu Très Haut, entre toutes les femmes de la terre, et béni soit le Seigneur qui a créé le ciel et la terre et qui t’a conduite pour blesser à la tête le chef de nos ennemis. Jamais l’espérance dont tu as fait preuve ne s’effacera du souvenir des hommes, mais ils se rappelleront éternellement la puissance de Dieu, » dit la Parole. Marie est confiante !

« Pensant que Jésus était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. » Marie, dans son angoisse, manifeste sa situation, la pauvreté de son être. Elle ne comprend pas ce qui arrive, elle a besoin de lumière. C’est dans l’abandon à Dieu qu’elle se situe devant l’émerveillement des docteurs de la loi. Cette souffrance dans la confiance, Marie nous l’apprend : C’est le mystère de son Cœur Immaculé. Pour réaliser l’œuvre de Dieu ce Passage est important. Marie est la première qui suivra l’Agneau partout ou il va !


« En voyant Jésus, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! »
Jésus leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C’est chez mon Père que je dois être. » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. » Marie apprend un nouveau Chemin de confiance ! Elle est la première dont le cœur humain a battu au rythme du cœur de Dieu ! Le Cœur du tout petit Jésus, premier formé dans sa chair, est le réceptacle du Don qu’elle fait d’elle même à Dieu. Le cœur immaculé de Marie est élargi par le cœur de Jésus aux dimensions du monde, C’est à la Croix que ce mystère sera révélé, ce recouvrement nous l’annonce déjà. Ce Cœur que nous fêtons au lendemain du Sacré-Cœur bat en résonance du cœur du Christ. Il doit devenir notre propre cœur ! Mais pour cela, que d’épreuves ! Tous les événements de notre vie, heureux et douloureux, sont à l’école de Marie. Il faut que notre cœur s’attendrisse et s’élargisse au maximum. ces trois jours qui paraissent interminables annoncent déjà les trois jours de la Passion de Jésus.
Nous demandons pour nos frères souffrants la grâce de la consolation, que le Saint-Esprit agisse en plénitude.

http://vallee-aisne60.cef.fr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  Invité le Sam 2 Juil 2011 - 11:42

L'évangile du samedi (Luc 2, 41-51)

:Je crois1:

Commentaire

Pourquoi célébrer le Coeur Immaculé de la Mère du Christ? La liturgie vient de nous proposer le Sacré Coeur de Jésus, en qui s'est incarné tout l'amour de Dieu. Le Coeur de Marie symbolise également son amour, mais qu'ajoute-t-il à celui de son Fils? De fait, Marie n'ajoute rien par elle-même, elle reçoit tout de son Seigneur par la médiation de son Fils. Quel est alors son rôle? Elle révèle l'amour de Dieu et rend proche de nous la dimension maternelle de cet amour infini. La fête de son Coeur Immaculé manifeste sa communion intime avec celui de son Fils.

Les représentations du Seigneur dans la Bible s'inspirent d'une civilisation patriarcale, qui délaisse trop souvent la dimension, la présence et la fonction féminines de Dieu. La dévotion chrétienne, inspirée par le Nouveau Testament, corrige et complète la figure trop masculine de Dieu.

Avec notre imagination trop humaine, nous avons représenté Marie comme une reine au sens de dominatrice, à l'opposé de son rôle discret dans les évangiles et dans les Actes des apôtres. Marie se caractérise par sa présence humble et par le don d'elle-même, en plein accord avec la volonté de Dieu.


Préfiguration du mystère pascal

Evil or Very Mad Pour célébrer le coeur de Marie, la liturgie nous invite à contempler le dernier événement de l'enfance de Jésus "perdu et retrouvé au temple." La conduite étrange du fils, qui se sépare de ses parents, nous semble étrange et déconcerte en particulier sa mère. Elle ne comprend pas, mais elle médite cet événement qu'elle accueille comme un mystère provenant de la volonté de Dieu.

Evil or Very Mad Cet événement conclut la période relative à l'enfance du Christ Jésus. Comme toute conclusion, celle-ci revêt une signification spéciale. L'enfance de Jésus est significative dans la mesure où elle préfigure le ministère du Fils de Dieu dans notre monde et surtout le sommet de sa mission, son sacrifice sur la croix et sa résurrection. Une série de traits caractéristiques nous invitent à découvrir dans cet incident de Jésus au temple une anticipation du mystère pascal.

Evil or Very Mad À l'âge de douze ans, tout jeune juif devait exprimer dans un rite spécial son adhésion libre et consciente à l'Alliance et devenir "fils de la loi". C'est le "bar miswah" que les Juifs célèbrent solennellement de nos jours. Pour Jésus, cette célébration annonce que, lorsqu'il aura complété sa mission, il retournera chez son Père.

Evil or Very Mad Les "trois jours" pendant lesquels ses parents cherchent Jésus correspondent aux trois jours du Christ au tombeau, depuis le vendredi jusqu'au jour de Pâques. "Pourquoi me cherchiez-vous?", répond Jésus à sa mère, comme les deux anges qui diront aux femmes venues au sépulcre: "Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts?" (Lc 24,5)

Evil or Very Mad "C'est chez mon Père que je dois être": chaque fois que Jésus désigne sa mission avec le verbe "devoir", il annonce le mystère de sa passion et de sa résurrection, qu'il assume librement comme la volonté de son Père. "Chez mon Père", dans sa maison, désigne le retour de Jésus vers son Père. "La maison de mon Père" est la première parole de Jésus dans l'Évangile de Luc" et la dernière, sur la croix, aura le même sens: "Père, entre tes mains, je remets mon esprit."

Evil or Very Mad "Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait". Une telle incompréhension se retrouve partout dans l'Évangile où il est question du mystère pascal que le Christ va vivre. Cette intervention suprême de Dieu dans l'histoire dépasse toutes les possibilités humaines d'intelligence. Nous ne pouvons qu'imiter Marie qui conservait dans son coeur ces événements pour les méditer et les comprendre un jour.

Conclusion

Tous les épisodes que Jésus a vécus parlent du mystère central de sa vie, la mort qu'il a transformée dans sa personne en vie nouvelle de la résurrection.

L'Église propose deux vérités fondamentales au sujet de Marie, la Mère du Christ: l'Immaculée Conception et l'Assomption. La fête du Coeur Immaculée de Marie met en lumière la première intervention de Dieu, qui illumine le début du pèlerinage terrestre de la Mère de Jésus. La seconde affirme la parfaite réalisation du projet de Dieu sur elle. L'Église affirme donc que Dieu a entouré de sa bienveillance toute l'existence de la Mère de son Fils. Il l'a protégée de toute souillure, dès le début, pour qu'elle atteigne finalement la vie parfaite, sans fin, de toute sa personne, son âme et son corps.

Quel fut le cheminement de Marie pour atteindre ce but? Dans la pauvreté du coeur, selon la première béatitude, et dans une continuelle action de grâce. Après la salutation d'Élisabeth, Marie exprime dans son "Magnificat" ces deux sentiments qui devraient animer le pèlerinage de toute personne chrétienne: la conviction d'être pauvre devant son Seigneur et de tout recevoir de Lui dans une perpétuelle reconnaissance.



Jean-Louis D'Aragon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  Bnicolas34 le Sam 2 Juil 2011 - 13:06

Samedi 2/7/2011
Coeur Immaculé de MARIE
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc)
Année A



Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 2 : 41à51


Sa Mère gardait tout cela dans Son Coeur


Évangile + commentaire (audio)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]












Amicalement, fraternellement
Nicolas

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"je suis ton  serviteur quelconque : je ne fais que mon devoir"

avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1299
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 47
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 2 juillet: «Sa mère gardait dans son coeur tous ces événements"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum