bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  maryline le Lun 18 Juil 2011 - 6:42





Livre de l'Exode 14,5-18.
Quand on apprit à Pharaon, roi d'Égypte, que le peuple d'Israël s'était enfui, Pharaon et ses serviteurs changèrent de sentiment envers ce peuple. Ils dirent : « Quelle erreur nous avons faite en laissant partir Israël : il ne sera plus à notre service ! » Pharaon fit atteler son char et rassembler ses troupes ; il prit six cents chars d'élite et tous les chars de l'Égypte, chacun avec son équipage. Le Seigneur renforça l'obstination de Pharaon, roi d'Égypte, qui se lança à la poursuite des fils d'Israël, tandis que ceux-ci avançaient hardiment. Les Égyptiens les poursuivirent et les rejoignirent alors qu'ils campaient au bord de la mer. Comme Pharaon approchait, les fils d'Israël regardèrent et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite, ils furent saisis d'un grand effroi, et ils crièrent vers le Seigneur. Ils dirent à Moïse : « Est-ce que l'Égypte manquait de tombeaux, pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ? Quel mauvais service tu nous as rendu en nous faisant sortir d'Égypte ! C'est bien là ce que nous te disions en Égypte : 'Ne t'occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens. Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert ! ' » Moïse répondit au peuple : « N'ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd'hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus. Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n'aurez rien à faire. » Le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d'Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras contre la mer, fends-la en deux, et que les fils d'Israël pénètrent dans la mer à pied sec. Et moi, je vais endurcir le cœur des Égyptiens : ils pénétreront derrière eux dans la mer ; je triompherai, pour ma gloire, de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand j'aurai triomphé, pour ma gloire, de
Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

Psaume : Ex 15, 1, 2, 3-4a, 4b-5
R/ Chantons le Seigneur, magnifique est sa victoire
Je chanterai pour le Seigneur !
Éclatante est sa gloire :
il a jeté dans la mer cheval et cavalier !

Ma force et mon chant, c'est le Seigneur :
il est pour moi le salut.
Il est mon Dieu, je le célèbre ;
j'exalte le Dieu de mon père.

Le Seigneur est le guerrier des combats ;
son nom est « Le Seigneur » !
Les chars du Pharaon et ses armées,
il les lance dans la mer.

L'élite de leurs chefs a sombré dans la mer Rouge.
L'abîme les recouvre :
ils descendent, comme la pierre,
au fond des eaux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,38-42.

Quelques-uns des scribes et des pharisiens adressèrent la parole à Jésus : « Maître,nous voudrions voir un signe venant de toi. » Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas. Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits ; de même, le Fils de l'homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront
en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.


Commentaire du jour : Rupert de Deutz (v. 1075-1130), moine bénédictin

De la Trinité et de ses œuvres, 42, 4 ; PL 167, 1130 (trad. Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, t. 4, p.122)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le prophète Nathan s'étant concerté avec Bethsabée, ils ont plaidé tous deux leur projet devant le vieillard, le sage roi David qui allait mourir (1R 1). C'est alors que Salomon dont le nom signifie « seigneur pacifique » a reçu l'onction royale. Puis tout le peuple est remonté à sa suite ; la foule jouait du cor et se livrait à une joie si grande que les clameurs faisaient vibrer la terre, car le roi avait déclaré : « C'est Salomon que j'institue comme roi sur Israël et sur Juda » (v. 35.40). Cette intronisation préfigure sans aucun doute le mystère dont parle Daniel : « Tandis que le tribunal siégeait et que les livres
étaient ouverts voici venant avec les nuées comme un Fils d'homme. Il parvint jusqu'au vieillard et on le fit avancer devant lui. Il lui fut donné domination, gloire et royauté » (Dn 7,10-14).

C'est donc à l'initiative d'un prophète que Salomon est établi roi, comme c'est en accomplissant les prophéties dans leur sens spirituel que le Christ, Fils de Dieu, est reconnu Roi pacifique, Roi de la gloire du Père, attirant tout à lui. Salomon est devenu roi du vivant de son père, comme le Christ est établi roi par Dieu le Père qui ne peut mourir. Oui, assurément, il le fait roi, « héritier de toutes choses » (He 1,2), celui qui ne meurt pas et ne mourra jamais. Et, chose admirable et unique, le Christ, héritier d'un Père toujours vivant et ne devant jamais mourir, est mort, lui, une fois pour toutes ; il est revenu à la vie et ne connaîtra plus jamais la mort.

Alors Salomon « s'assit sur la mule du roi » (1R 1,38). Bien mieux c'est sur le trône de son Père, c'est-à-dire sur toute l'Église..., « au-dessus des principautés et des puissances, des trônes et des dominations » (Ep 1,21), que le Christ est assis maintenant « à la droite de la Majesté dans les cieux » (He 1,3). Voilà pourquoi toute la multitude monte à sa suite, peuple qui chante et se réjouit. Et la terre frémit de leurs clameurs. Nous aussi nous avons entendu la grande joie de ceux qui proclamaient cette gloire, c'est-à-dire l'allégresse des apôtres parlant les langues de tous (Ac 2) puisque « par toute la terre a retenti le son de leurs voix » et que « leurs paroles sont allées jusqu'aux confins du monde » (Ps 18,5).




levangileauquotidien.org

_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  maryline le Lun 18 Juil 2011 - 6:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


«Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Aujourd'hui, dans l'Évangile, nous contemplons des maîtres de la Loi et des pharisiens qui demandent à Jésus de leur prouver sa provenance divine par un signe prodigieux (cf. Mt 12,38). Des preuves, Il en avait déjà données, assez pour montrer non pas seulement qu'il venait de Dieu, mais pour prouver qu'Il était Dieu. Mais, malgré cela, ils n'en avaient pas
assez: peu importe ce qu'Il aurait pu faire, ils ne l'auraient pas cru.

D'un ton prophétique, et profitant d'un signal prodigieux de l'Ancien Testament, Jésus annonce sa mort, sa sépulture et sa résurrection: «Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits; de même, le Fils de l'homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits» (Mt 12,40), en sortant de là plein de vie.

Par sa conversion et la pénitence, les habitants de Ninive, ont recouvré l'amitié de Dieu. Nous aussi, par la conversion, la pénitente et le baptême, avons été inhumés avec le Christ, et demeurons en Lui et pour Lui, maintenant et pour toujours, ayant donné un vrai pas «pascal»: pas de la mort à la vie, du péché à la grâce. Libérés de l'esclavage du démon, nous devenons les fils de Dieu. C'est “le grand prodige”, illustrant notre foi et l'espérance de vivre en aimant comme Dieu le
veut, pour posséder à Dieu Amour en plénitude.

Grand prodige, que ce soit celui de la Pâque de Jésus comme celui de notre baptême. Personne ne les a vus, car Jésus est sorti du tombeau plein de vie. Et nous sommes sortis du péché, pleins de la grâce divine.Nous y croyons et nous vivons en essayant de ne pas tomber dans l'incrédulité de ceux qui veulent voir pour y croire, ou de ceux qui voudraient une Église sans l'opacité des humaines que la composons. Que le fait Pascal du Christ nous suffisse, car il répercute si profondément
sur tous les humaines et sur toute la création, en étant la cause de tant de “miracles de la grâce”.

La Vierge Marie a confié dans la parole de Dieu, et elle n'a pas du courir au tombeau pour embaumer le corps de son Fils et pour vérifier que le sépulcre était vide: tout simplement elle crut et elle “vit”.


Commentaire: + Abbé Lluís ROQUÉ i Roqué
evangeli.net


_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  Invité le Lun 18 Juil 2011 - 8:35







Le festin de
Babette


(Un film de 1989)





Je ne fais pas la promotion d'un film, mais j'aimerais faire une analogie avec l'Évangile du jour.
Les pharisiens demandent à Jésus un « signe », et Jésus refuse de leur donner un autre « signe » que celui de Jonas. Je crois que Jésus est sage : on ne cherche pas tant à le connaître qu'à le mettre en boîte... À nous, Jésus a laissé l'Eucharistie comme grand signe de sa Présence, et on trouve que ce n'est pas concret. Celui qui reçoit Jésus avec foi et confiance y voit plus qu'un signe : il y voit la présence réelle de notre Dieu.


Le film auquel je fais référence raconte l'histoire de Babette, une cuisinière française renommée qui fuit la répression de la Commune de Paris en 1871. Elle trouve refuge au Danemark, dans un petit village, au service de deux vieilles filles très religieuses qui poursuivent la mission de pasteur de leur défunt père dans leur communauté luthérienne, lieu d'une grande tristesse.


Tous les ans, Babette achète un billet de loterie. Quand elle gagne finalement le gros lot, au bout de quinze ans, au lieu d'utiliser cet argent afin d'améliorer son sort, elle le consacre en entier à la préparation d'un festin, donné au cours d'une soirée où elle fait connaître aux douze croyants de la communauté le faste de la grande cuisine parisienne. Elle leur offre un repas où, dans la détente et la beauté, avec le bon vin, tous les convives se réconcilient. On les avait vus, avant, autour d'une simple collation, se disputer et se rappeler des choses inutiles du passé. Maintenant, la communion se refait par le festin.


Après avoir vu le film, je pensais au banquet eucharistique, source et sommet de toute communion réelle. Si quelqu'un a besoin de patience, l'Eucharistie se veut pour lui patience; pour un autre qui désire plus de joie pour faire communion,
l'Eucharistie se veut pour lui joie.


« C'est un pain tout préparé du ciel que Dieu nous a donné, capable de procurer toutes les délices et de satisfaire tous les goûts... » Sg 16, 20

L'EUCHARISTIE EST LE SIGNE DE DIEU PARMI NOUS.




messagelumière.org

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  Invité le Lun 18 Juil 2011 - 10:54



L'évangile de lundi (Matt 12, 38-42)


:Je crois1:

Evil or Very Mad Scribes et pharisiens demandent un « signe » à Jésus, c’est-à-dire une preuve de son identité messianique. Il semble bien qu’à première vue, cette demande n’ait rien de saugrenue : la tradition judaïque affirmait que le Messie se ferait reconnaître par des « signes ». Mais Jésus réagit très mal à cette demande. Il se crispe alors que des signes, il en avait déjà produit à foison. Pourquoi oppose-t-il à cette requête une fin de non-recevoir alors que s’il s’exécutait, il ferait d’une pierre deux coups : prouver sa capacité de produire effectivement des signes et, rabattre le caquet à ses arrogants contradicteurs?

Evil or Very Mad On peut répondre à cette question de diverses manières. D’abord, par ce refus très ferme, Jésus signifie à tout le monde qu’il ne prend des ordres de personne d’autre que son Père. Car la demande des scribes et pharisiens n’est pas une supplication ou un appel au secours : c’est un défi, une exigence, et donc, d’une certaine manière, un ordre qu’on peut mettre dans une formule impérative : « Prouve-nous que tu es le Messie ». Et la réaction de Jésus contient la réponse suivante : « Vous vous méprenez sur votre pouvoir. Vous n’avez aucun moyen de me contraindre à faire ce que vous m’ordonnez. » Par ailleurs, Jésus devine que même s’il jouait leur jeu en produisant un signe, ces misérables endurcis ne se convertiraient pas : ils inventeraient un sophisme pour déclarer que le signe est nul et d’aucun effet. Un jour, ils ont même insinué que sa capacité de chasser les démons provenait du chef des démons! Rien ne peut donc ébranler leur mauvaise foi, semblable à ce que les philosophes des lumières appelleront « la bêtise ».

Evil or Very Mad Et Jésus ne se contente pas d’un simple refus. Il contre-attaque de façon virulente. « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe… » L’usage du mot « adultère » est surprenant, mais son sens est très clair. Jésus veut dire que ses adversaires sont imperméables à la vérité, qu’ils sont « menteurs », exactement comme Satan, « le père du mensonge ». Puis il relève qu’il y a eu des signes, depuis la nuit des temps, mais que cette génération sourde et aveugle est incapable de les reconnaître, alors que des païens y sont parvenus. Les habitants de Ninive ont compris « le signe de Jonas » et ils se sont convertis. Au jugement dernier, ils se lèveront et condamneront « cette génération ». Les Ninivites sont supérieurs aux scribes et aux pharisiens pour une seule raison : ils ont été capables d’entendre la proclamation de Jonas et, de se laisser toucher, de se laisser transformer par elle. De même, la reine de Saba, venue du bout du monde pour écouter la sagesse de Salomon aura le droit de condamner « cette génération » qui s’enferme dans l’ignorance crasse : une ignorance voulue, têtue, tenace.

Evil or Very Mad «Et il y a ici bien plus que Jonas…, bien plus que Salomon.» C’est un peu agaçant d’entendre quelqu’un parler de lui-même de cette manière. Jésus, a-t-il pu réellement pécher contre le bon goût en se vantant aussi grossièrement? Peut-être que nous sommes ici en présence de ces endroits de l’évangile qui nous contraignent à admettre que la parole de Dieu passe par la parole des humains, inévitablement. Ce n’est probablement pas Jésus lui-même qui se déclare de loin supérieur à Jonas et à Salomon. Il s’agit sans doute d’une affirmation de nature « kérygmatique », c’est-à-dire une profession de foi des premiers chrétiens. Ce sont eux qui, après coup, ont inséré dans le discours de Jésus une proclamation de leur conviction qui est devenue la foi de l’Église, c’est-à-dire la nôtre.

Melchior Mbonimpa


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  Invité le Lun 18 Juil 2011 - 11:11


Mt 12,38-42


Prière d’introduction
Seigneur, je crois que tu es tout pour moi. Je crois que tu m’as donné la vie. Seigneur, j’ai confiance en toi, car tu es mon Seigneur et mon Dieu. Je sais, Seigneur, que tu ne me laisseras pas m’égarer. Seigneur, je t’aime, car tu m’as aimé en premier. Je t’aime, Seigneur, car tu es mon sauveur, mon Seigneur et mon Dieu.
Demande

Seigneur, donne-moi la grâce d’avoir un aperçu de ta grandeur, de croire qu’avec toi, je peux tout.


Points de réflexion




1. Nous voulons voir un signe.
Seigneur, parfois, il m’arrive d’être inconstant. Souvent, il m’arrive d’exiger que tu me montres quelque chose, pensant que je mérite un signe. « Après tout, j’ai été baptisé, et je désire vraiment vivre une vie authentique » me dis-je. Pourtant, depuis que tu m’as créé, je te dois tout ce que j’ai, hormis mes fautes. Qui suis-je pour exiger un signe ? Seigneur, je crois que tu travailles comme tu le veux, au rythme que tu veux. Si je regardais assez attentivement, peut-être verrais-je partout des signes de ta présence, et comprendrais-je que tout est un don qui vient de toi : le jour qui naît, la vie qui s’éclot, la célébration de l’Eucharistie, mon salut… Jésus Christ, tu te révèles à moi de multiples manières. Ouvre mes yeux et guéris-moi de mon aveuglement.
2. Que recherchons-nous ?
Seigneur, je cherche un but dans ma vie, un accomplissement, être le meilleur possible. Seigneur, je trouve tout cela en toi, car personne d’autre ne me pousse comme tu le fais, vers des buts élevés et de hauts idéaux. Personne d’autre ne m’encourage à vivre un mode de vie authentique, à être ce que je dois être : un enfant de Dieu qui aspire à l’état de grâce. Je découvre en toi ce que je recherche. Ce que je trouve en toi me rassasie, me comble. Si je m’abandonne à mes passions et à mes sentiments, si je recherche ma propre gratification et l’auto-indulgence, je trouve la tristesse, le vide, et souvent le péché.Je le sais : rechercher les choses de ce monde ne me rends pas heureux.
3. Il y a plus grand ici.
Seigneur, tu es tout ce dont j’ai besoin. Tu es “ce qu’il y a de plus grand”, car rien d’autre ne peut apaiser les désirs de mon cœur. Ma vision est souvent trop étroite. Tu étends mes horizons. Tu ouvres mes yeux. Est-ce que je te connais vraiment ? Suis-je seulement conscient de ta grandeur ? Est-ce que je me rends compte que tout ce que je suis, et tout ce que j’ai, vient de toi ? Je rencontre beaucoup de défis et de difficultés, pourtant, ai-je réalisé combien ils sont insignifiants, comparés à ta grandeur ? Au cœur de mes défis et de mes difficultés, tu es là, présent, pour m’aider. Tu es toujours là pour me porter.
Dialogue avec le Christ
Seigneur, je sais que les obstacles que je rencontre tous les jours, sont peu de chose face à toi.
“Je peux tout faire par Celui qui me rend fort” (Philippe 4, 13). Seigneur, tu es celui qui me donne la force. Tu es vraiment le plus grand.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  Bnicolas34 le Lun 18 Juil 2011 - 11:44

Lundi 18/7/2011
De la férie
16ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année A



Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 12 : 38à42


Le signe de Jonas


Évangile + commentaire (audio)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].



Lien vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu et écouté sur le site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]









Amicalement, fraternellement
Nicolas

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"je suis ton  serviteur quelconque : je ne fais que mon devoir"

avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1299
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 47
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum