bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  maryline le Ven 22 Juil 2011 - 6:14



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Ste Marie Madeleine, disciple du Seigneur, mémoire

Cantique des cantiques 3,1-4a.
Toute la nuit j'ai cherché celui que mon cœur aime. Étendue sur mon lit, je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé ! Il faut que je me lève, que je parcoure la ville, ses rues et ses carrefours. Je veux chercher celui que mon cœur aime... Je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé ! J'ai rencontré les gardes qui parcourent la ville : " Avez-vous vu celui que mon cœur aime ? " A peine les avais-je dépassés, j'ai trouvé celui que mon cœur aime. Je l'ai saisi, je ne le lâcherai pas.

ou


1ère lecture : "Nous ne connaissons plus le Christ à la manière humaine" (1 Co 5, 14-17)

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens


Frères, l'amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu'un seul est mort pour tous, et qu'ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n'aient plus leur vie centrée sur eux mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. Désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine : si nous avons compris le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le comprenons plus ainsi. Si donc quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Psaume : 62, 2, 3-4, 5-6, 8-9
Mon âme a soif de toi, Seigneur mon Dieu !

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l'aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t'ai contemplé au sanctuaire,
j'ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l'ombre de tes ailes.
Mon âme s'attache à toi,
ta main droite me soutient.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Evangile : "On a enlevé le Seigneur, et je ne sais pas où on l'a mis" (Jn 20, 1.11-18)
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Aumatin de Pâques, Marie Madeleine annonce aux disciples : "J'ai vu le tombeau du Christ vivant, j'ai vu la gloire du Ressuscité." Alléluia.
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Après la mort de Jésus, le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée.Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l'intérieur, tout en larmes, et,à l'endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête et l'autre aux pieds. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l'a mis. » Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et moi, j'irai le reprendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs. Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples : « J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par maryline le Ven 22 Juil 2011 - 6:22, édité 1 fois

_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  maryline le Ven 22 Juil 2011 - 6:19



Sainte Marie-Madeleine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aujourd'hui,nous fêtons Sainte Marie-Madeleine, disciple du Seigneur, qui occupe une place privilégiée dans les évangiles. Saint Luc l'inclut parmi les femmes qui ont suivi Jésus après avoir été "guéries des démons et autres maladies".

Avec notre Mère Sanctissime et le disciple aimé, la Madeleine a reçu le dernier soupir de Jésus au Calvaire et a été le témoin implicite de son flanc transpercé: elle a compris que son salut venait de ce sacrifice. Elle découvrit —le dimanche matin— le tombeau vide, et elle y resta en pleurant jusqu'à ce que Jésus ressuscité lui apparaisse. Il a voulu lui confier la mission de faire la première annonce de la joie pascale aux apôtres (elle était l'apôtre des apôtres).

—Sainte Marie-Madeleine: tu nous montres que le disciple du Christ est celui qui —en étant faible— a eu l'humilité de lui demander de l'aide, celui qui a été guéri par Lui et qui l'a suivi de près. C'est de cette manière que nous nous convertissons en témoins du pouvoir de son amour miséricordieux, plus fort que le péché et la mort.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

«Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples: ‘J'ai vu le Seigneur’»

Aujourd'hui,nous célébrons la fête de Sainte Marie-Madeleine. Il est propre à la jeunesse de s'émouvoir follement pour un film, au point de s'identifier personnellement avec le protagoniste. Nous, les chrétiens, devrions être jeunes à jamais en ce sens devant la vie de Jésus de Nazareth et savoir nous identifier avec cette grande femme de laquelle parle l'Évangile,
Marie-Madeleine. Elle suivi les chemins de Jésus, écouta sa Parole. Le Christ sût correspondre et lui concéda le privilège historique d'être la première à qui fut communiqué le fait de la résurrection.

L'évangéliste dit que d'abord, elle ne le reconnu pas, sinon qu'elle le confondu avec un paysan des lieux. Mais lorsque le Seigneur l’appela para son nom: «Marie», peut-être pour sa façon si spéciale de le prononcer, alors cette sainte femme ne douta ni un instant: «Elle se tourne vers lui et lui dit: «Rabbouni!», ce qui veut dire: “Maître” dans la langue des Juifs» (Jn 20,16). Après sa rencontre avec Jésus, elle fut la première à courir pour l'annoncer aux autres disciples: «Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples: «J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit» (Jn 20,18).

Le chrétien, qui dans son plan de vie quotidien, prend soin de sa relation avec le Christ, dans l'eucharistie fait un moment de prière contemplative et cultive la lecture assidue de l'Évangile de Jésus, aura aussi le privilège d'écouter l'appel personnel du Seigneur. C'est le même Christ qui nous appelle personnellement par notre nom et qui nous encourage à suivre le chemin ferme de la sainteté.

«La prière est la conversation et le dialogue avec Dieu: contemplation pour ceux qui se distraient, sécurité des choses attendues égalité de condition et d'honneur avec les anges, progrès et augmentation des biens, correction des péchés, remède des maux, fruit des biens présents,garanti des biens futurs» (Saint Grégoire de Nice).

Disons le au Seigneur: —Jésus, que mon amitié avec toi soit si forte et si profonde que, comme Marie-Madeleine, je sois capable de te reconnaître dans ma vie.




Commentaire: REDACTION [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
Commentaire: Abbé Albert SOLS i Lúcia

_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  Invité le Ven 22 Juil 2011 - 7:09


Mt 13,18-23
Jésus disait à ses disciples : « Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand l’homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : cet homme, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est l’homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est l’homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et
il ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est l’homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Prière d’introduction
Mon Dieu, je crois en toi parce que tu t’es révélé à moi. Je crois en tout ce qui m’a été révélé par la sainte Eglise catholique. Et j’espère en toi, pas en moi, ni au monde, ni aux fausses promesses des tentations. Je crois en toi, en ta toute-puissance, en ton omniscience, en ton éternelle et amoureuse bonté. Je t’aime, mon Dieu, mais mon amour est vacillant, comme une fragile langue de feu. Garde-le près de ton cœur aujourd’hui et fais-le grandir.
Demande

Accorde-moi ce que tu me demandes, Seigneur, puis demande-moi ce que tu veux.


Points de réflexion




1. Nous ne sommes pas seuls.
Jésus ne nous laisse pas seuls pour combatte le malin, le monde et notre propre égoïsme. Il veut que nous l’écoutions et c’est pourquoi il explique ses paraboles à ses apôtres. Jésus vient vers nous à travers les divers ministères de son Eglise qui a pour fondation le roc les apôtres,( cf Eph.2 ,20, Ap..21,14) et leurs successeurs, les évêques en union avec l’évêque de Rome. En dépit de la résistance de l’Eglise et de sa croissance à travers les siècles, - preuve de son origine divine,- tant d’hommes « entendent sans comprendre ». Comme il doit être douloureux au cœur de Jésus de voir flétrir sa semence ! Nous, du moins, gardons fertile et prêt la terre de nos cœurs.Comment est-ce que je manifeste mon amour pour l’Eglise ? Ma vie serait-elle différente si je l’aimais davantage ?
2. Du réalisme.
Le réalisme est une attitude importante pour un apôtre. Le Christ était réaliste, nous devrions l’être aussi. Le réalisme signifie, finalement, qu’une semence de grâce prendra racine dans une âme que si cette âme l’accepte librement. Nous sommes appelés à être les semeurs du Christ, mais si la semence du Christ tombe sur un terrain aride, nos efforts d’apôtres peuvent-ils s’attendre à des résultats fructueux ?Est-ce que j’avance sûrement sur la voie étroite, entre le piétisme (Dieu fera bien tout, tout seul) et l’activisme (faire tout de son propre chef, de sa propre initiative) ? Comment pourrais-je faire
mieux ?

3. Les soucis du monde nous étreignent.
La semence tomba enfin en bonne terre. Elle crut et fleurit Mais les soucis du monde absorbèrent l’eau et les substances nutritives et la semence ne put donner de fruits. La plante était vivante mais elle ne put arriver à maturité. Dans nos vies actives et surmenées, voilà peut-être le plus grand danger qui menace nos relations avec le Christ et l’Eglise de devenir une occupation parmi tant d’autres. Quand cela arrive, notre croissance spirituelle est étouffée, freinée.Quels sont ces soucis du monde qui tendent à étouffer la grâce dans ma vie ? Comment puis-je les supprimer ?
Dialogue avec le Christ
Si tu devais me laisser seul, la semence de ta grâce sécherait et serait balayée presque immédiatement. Ne me quitte pas, Seigneur. Marche à mes côtés aujourd’hui. Remplis-moi de cette chaude lumière de ton amour, de la douce rosée de ta miséricorde. Fais que la vie de grâce que tu as plantée en moi croisse de plus en plus. Ne la laisse pas mourir, ne permets pas qu’elle soit étouffée par les soucis du monde. Je ferai de mon mieux mais au-delà, j’ai besoin de toi pour faire le reste. Amen.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  alice le Ven 22 Juil 2011 - 7:41

[size=24]




Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence spécialisée de l'Organisation des Nations Unies, a annoncé jeudi le lancement d'un pont aérien « dans les prochains jours » pour fournir une aide alimentaire spéciale aux enfants de la capitale somalienne Mogadiscio.

C'est aujourd'hui la fête de sainte Marie Madeleine, une femme qui a aimé... et dans la misère et dans la vérité de Dieu.
Je crois que, comme « femme d'amour », Marie Madeleine est encore capable de s'émouvoir depuis le ciel des situations de détresse de notre monde, comme celle de la sécheresse en Somalie, et de venir à notre aide.
Je vous témoigne bien simplement
On parle de cette situation depuis plusieurs jours, voire plusieurs mois, mais hier, l'appel urgent du Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, m'a frappée en plein cœur : « Qu'est-ce que je fais moi, Suzanne, pour cette situation ? »

Après avoir prié, j'ai pensé à une privation que je pourrais faire pour eux... mais Dieu voulait
plus, je crois. Cette nuit, je suis allée à l'adoration et en présence de Jésus Eucharistie, j'avais cette certitude que j'intercédais au nom de l'Humanité de Somalie... Je suis restée quelques heures, priant pour l'un et l'autre, disant un chapelet de la Miséricorde pour accompagner mes frères mourants. J'étais là, avec Jésus, pour eux.

Ce matin, je partageais à mes petites sœurs mon interpellation, et nous avons fait de cette journée une journée pour eux.
Au repas, il arrive parfois que quelque chose brûle ou ait moins de goût... eh bien, dans la joie, pensant à nos frères qui n'ont rien ou presque rien, je vous dis que ces toutes petites choses importaient peu.
Une petite sœur, qui était fatiguée, et rentrait son bois de chauffage pour nos frères plus fatigués que nous.

Ces frères lointains ont coloré, ont donné sens à notre journée, nous rendant heureux et unis avec eux. Je les remercie !

LE SAUVEUR DU MONDE, C'EST JÉSUS ! MAIS IL VEUT QUE NOUS PARTICIPIONS EN MARIE AU SALUT D'UNE MULTITUDE PAR NOS SIMPLES OUI D'AMOUR : QUEL HONNEUR !

JE CROIS QUE C'EST AUSSI CELA, UNE JOURNÉE « À LA MARIE MADELEINE »... UNE JOURNÉE D'AMOUR.
QUAND J'AI VU LE PONT AÉRIEN qui se mettait en place aujourd'hui, j'étais si heureuse, et je croyais y avoir participé. J'étais comme ces tout petits garçons qui travaillent avec leur papa, utilisant leurs outils jouets, et qui à la fin de la journée, regardant le papa, s'entendent dire : « On a fait une bonne journée ensemble. Regarde : une partie du comptoir est finie. » Ils sont fiers et ils le croient !
À cause de la puissance de l'Offrande de Jésus et du désir qu'Il a de vouloir avoir besoin de nous, croyons avec nos cœurs d'enfants que nous avons beaucoup à faire dans notre monde, et que des milliers d'âmes sont rattachées à nos oui d'amour.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].org

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  Invité le Ven 22 Juil 2011 - 8:56

Jn 20, 1.11-18


« Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs. »

[size=18]
« Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. » Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l’intérieur, tout en larmes, et, à l’endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l’a mis. » Il fait encore sombre et malheur : la pierre a été enlevée et le tombeau est vide. Marie Madeleine se penche vers l’intérieur et elle aperçoit deux anges. Marie-Madeleine est le modèle de la persévérance dans notre vie spirituelle : « Toute la nuit, j’ai cherché celui que mon cœur aime ! Avez-vous vu celui que mon cœur aime ? » Nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu. Dans toutes nos recherches, nous ne sommes satisfaits que si nous avons rencontré le Dieu vivant. Marie-Madeleine dans son cheminement, nous donne à contempler cette recherche du Dieu vivant. Elle avait essayé de combler son cœur de toutes sortes de manières, et s’était trompée de chemin. Quand elle rencontre Jésus, Il lui révèle le véritable Amour. C’est ce que cherchait son cœur et qu’elle n’avait pas encore trouvé.
« Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. » Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi, j’irai le reprendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs." Marie-Madeleine s’est attachée à Jésus de tout son être. Jésus est passé par la Croix, elle y est passée avec lui. Il était devenu sa vie et sa vie a été crucifiée. Saint Paul dira comment il est crucifié avec le Christ, et le monde qui a crucifié son Seigneur, est un crucifié pour lui. Au lendemain de la grande épreuve de la Croix, Marie Madeleine continue à le chercher. Elle devient, après Marie la Mère de Jésus, le modèle de ceux qui cherchent Dieu. « Entraîne-moi, nous courrons, » dit le Cantique des cantiques. Dieu veut être le tout de notre vie. Il faudra progressivement que toutes les médiations s’effacent pour que nous nous trouvions face à face avec le Dieu vivant.

« Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. » Alors se réveille l’ardeur du cœur de Marie Madeleine mieux qu’elle était au premier jour. Après être passée par des nuits d’orages, par toutes sortes d’épreuves, elle est réveillée. Elle est réveillée dans son immense amour. Elle a trouvé Celui que son cœur aime. Elle ne le lâchera plus, Il est devenu plus intime à elle-même qu’elle n’est intime à elle-même. Il rejoint l’origine de sa vie, l’origine même de son bonheur. Elle en est devenue sa messagère : « Va dire à mes frères : »Je monte vers mon Père« » Mystère de notre humanité que Jésus a épousée. Cette humanité tissée dans le sein de Marie, qui a pris place au sein même de la Trinité sainte où le Verbe de Dieu a assumé toute chair humaine. « Vers mon Père et votre Père. » Jésus entraîne notre humanité vers le Père. Nous sommes en chemin. Nous demandons aujourd’hui la persévérance. Vers »mon Dieu" et votre Dieu dit-Il. Mystérieusement, dans l’humanité tissée dans le sein de Marie Jésus est Dieu, le « Dieu né de Dieu », « Lumière née de la Lumière » Créateur du ciel et de la terre ; et Il est notre Dieu, le Dieu d’amour, le Dieu qui nous sauve.

Nous demandons la grâce de comprendre le cheminement de notre marche vers Dieu, d’entrer dans le Mystère de la Résurrection de Jésus.
:Prier2:
[/size
]http://vallee-aisne60.cef.fr/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 22 juillet "Marie Madeleine "

Message  Bnicolas34 le Ven 22 Juil 2011 - 11:29

Vendredi 22/7/2011
Sainte Marie-Madeleine, Disciple du SEIGNEUR
16ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc)
Année A



Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 20 : 1, 11à18


On a enlevé le SEIGNEUR, et je ne sais pas où on L’a mis


Évangile + commentaire (audio)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].



Lien vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu et écouté sur le site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]









Amicalement, fraternellement
Nicolas

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"je suis ton  serviteur quelconque : je ne fais que mon devoir"

avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1298
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 47
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum