bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  maryline le Sam 23 Juil 2011 - 8:46



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Fête de sainte Brigitte de Suède, copatronne de l'Europe

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 2,19-20.

Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix : je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi.


Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9.10-11.

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

Saints du Seigneur, adorez-le :
rien ne manque à ceux qui le craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur ne manquera d'aucun bien.




Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,1-8.

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève ;tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l'obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c'est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples.







_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  Invité le Sam 23 Juil 2011 - 9:40

"Mon Père est le vigneron"

Jn 15,1-8





² Les arbres fruitiers portent deux sortes de bourgeons: des bourgeons plus fins et pointus, qui ne donneront que du bois, et des bourgeons plus rebondis, qui se transformeront en fleurs puis en fruits. Tout l'art du vigneron, quand il taille, consiste à diriger la sève vers les bourgeons à fruits. C'est pourquoi souvent la vigne est taillée si court: le vigneron, non seulement retranche le bois déjà mort, mais raccourcit également les rameaux vifs, pour mieux répartir les grappes et les rendre plus belles.


Dieu vigneron fait de même pour nous, les croyants: il retranche nos œuvres mortes - ce qui n'est pas une perte - et il dirige vers des fruits de vie la sève de son amour. À certaines heures de notre existence, nous avons l'impression que Dieu taille vraiment court; mais quand les vendanges arrivent, nous admirons sa sagesse et nous lui rendons grâces.



² Jésus admirait, lui aussi, le travail du Vigneron son Père, et il pouvait dire à ses disciples, dans son discours d'adieux: "Déjà vous êtes taillés, grâce à la parole que je vous ai dite". La parole de Jésus est donc l'instrument (la serpette) de Dieu Vigneron: c'est elle qui nous amène à des choix de vie et qui rend notre existence féconde.

Attachés au Christ Cep par la foi, émondés par sa parole, nous voilà à même de porter du fruit, et du fruit qui demeure. À une seule condition: que nous demeurions branchés sur lui. Comment pourrions-nous imaginer que nous allons porter des fruits, si nous nous coupons volontairement de la source de sève? Au contraire les fruits seront toujours beaux - même si nous ne les voyons pas - dès lors que nous demeurons en Jésus et qu'il demeure en nous.


Nous demeurons en lui quand nous vivons à son compte et en sa présence notre quotidien, et quand nous projetons en lui tout notre avenir. Il demeure en nous parce qu'il nous ouvre constamment son Esprit, sa vie, son amitié, et qu'il fait habiter en nous sa parole.

Quand nous vivons cette réciprocité de connaissance et d'amour avec le Fils de Dieu, quand nous sommes à la fois rattachés à lui, émondés par sa parole, et à l'écoute de cette parole qui nous habite, c'est alors que nous devenons vraiment disciples de Jésus, que notre vie de pauvres porte tous ses fruits et que nous glorifions le Père, ce qui est le but ultime de toute histoire d'homme et de l'histoire du monde.



² "Déjà vous êtes taillés grâce à la parole que je vous ai dite". Cette assurance, Jésus la donne à tous ceux qui lui ont répondu par la foi; il la fait entendre, en cette semaine de l'unité, à tous ceux qui se réclament de lui et qui s'offrent généreusement au travail de Dieu Vigneron.

La Parole de Dieu, Evil or Very Mad voilà la richesse commune de tous les chrétiens, la lumière commune qui éclaire la route de l'unité. Tous ceux qui se laissent tailler par le message de Jésus sont déjà disciples, portent déjà du fruit et glorifient le Père. Vivre l'œcuménisme, c'est toujours rendre grâces pour la fécondité de la parole de Jésus, c'est retrouver dans cette parole venue du Père les racines de notre fraternité.



Comme le disait si bien le document Unitatis redintegratio: "Ceux qui naissent aujourd'hui dans de communautés issues des ruptures [du passé] et qui vivent la foi au Christ ne peuvent être accusés de péchés de division, et l'Église catholique les entoure de respect fraternel et de charité [...] Justifiés par la foi reçue au baptême, incorporés au Christ, ils portent à juste titre le nom de chrétiens, et les fils de l'Église catholique les reconnaissent à bon droit comme des frères dans le Seigneur" (UR 3).




Des frères dans le Seigneur, les sarments d'une même vigne, taillée bien court.


/j.leveque-ocd.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  maryline le Sam 23 Juil 2011 - 10:14


Textes et commentaires pour le Samedi de la 16ème Semaine du Temps Ordinaire

1ère lecture : Célébration solennelle de l'Alliance (Ex 24, 3-8)
Lecture du livre de l'Exode

En descendant du Sinaï, Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles du Seigneur et tous ses commandements. Le peuple répondit d'une seule voix : « Toutes ces paroles que le Seigneur a dites, nous les mettrons en pratique. »Moïse écrivit toutes les paroles du Seigneur ; le lendemain matin, il bâtit un autel au pied de la montagne, et il dressa douze pierres pour les douze tribus d'Israël. Puis il chargea quelques jeunes Israélites d'offrir des holocaustes, et d'immoler au Seigneur de jeunes taureaux en sacrifice de paix.Moïse prit la moitié du sang et le mit dans des bassins ; puis il aspergea l'autel avec le reste du sang.Il prit le livre de l'Alliance et en fit la lecture au peuple. Celui-ci répondit : « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le mettrons en pratique, nous y obéirons. » Moïse prit le sang, en aspergea le peuple, et dit : « Voici le sang de l'Alliance que, sur la base de toutes ces paroles, le Seigneur a conclue avec vous. »



R/ Offrons à Dieu le sacrifice de louange.
Le Dieu des dieux, le Seigneur,
parle et convoque la terre
du soleil levant jusqu'au soleil couchant.
De Sion, belle entre toutes, Dieu resplendit.

« Assemblez, devant moi, mes fidèles,
eux qui scellent d'un sacrifices mon alliance.
Écoute, mon peuple, je parle.
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !

« Offre à Dieu le sacrifice d'action de grâce,
accomplis les vœux envers le Très-Haut.
Invoque-moi au jour de détresse :
je te délivrerai, et tu me rendras gloire.
»

Acclamation : Alléluia. Alléluia. La parole de Dieu est semée en nos cœurs. Heureux qui la reçoit et la fait fructifier ! Alléluia. (cf. Lc 8, 15)
Texte de l'Évangile (Mt 13,24-30):
Il leur proposa une autre parabole: «Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla. Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire:"Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ?D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie?’. Il leur dit: ‘C'est un ennemi qui a fait cela’. Les serviteurs lui disent:‘Alors, veux-tu que nous allions l'enlever?’. Il répond: ‘Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler; quant au blé, rentrez-le dans mon grenier’».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La patience de Dieu

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aujourd'hui, Jésus nous expose avec beaucoup de réalisme la lutte qui implique le Royaume à cause de la présence et de l'action d'un "ennemi" qui sème "l'ivraie" dans le grain. Les serviteurs du maître du champ voulaient l'enlever mais celui-ci ne leur permet pas.

Cette parabole explique la coexistence du bien et du mal dans le monde, dans notre vie et même dans l'histoire de l'Eglise. Jésus nous apprend à voir les choses avec un réalisme chrétien et à affronter chaque problème avec des principes clairs, mais aussi avec prudence et patience. Cela suppose une vision "transcendante" (surnaturelle) de l'histoire, celle par laquelle nous savons que tout appartient à Dieu et que toute fin est l'œuvre de la Providence.


—Dieu, Père et Seigneur de miséricorde, fais en sorte que le souvenir de la destinée finale des gentils (la récolte du grain dans le grenier) et des méchants (l'ivraie jetée au feu) nous empêche d'abuser de ta patience.


Commentaire: Abbé Antoni CAROL i Hostench


Jour liturgique : Temps ordinaire- 16e Semaine: Samedi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


«Laissez-les pousser ensemble»

Aujourd'hui, nous considérons une parabole qui nous propose l'opportunité de nous référer à la vie en communauté, où, le bien et le mal, l'Évangile et le péché, s'y mélangent toujours. L'attitude logique serait celle d'en finir avec cette situation, comme les serviteurs prétendent: «Alors, veux-tu que nous allions l'enlever?» (Mt 13,28). Mais la patience de Dieu est infinie, et il attend jusqu'au dernier moment —comme un bon père— la possibilité d'un changement: «Laissez-les pousser ensemble
jusqu'à la moisson» (Mt 13,30).

Une réalité ambiguë et médiocre, mais c'est où le Royaume se trouve. Il s'agit de nous sentir convoqués à découvrir les signaux du Royaume de Dieu pour pouvoir le renforcer. Et, d'une autre côté, ne pas favoriser rien qui puisse nous contenter de la médiocrité. Cependant, le fait de vivre dans une mélange du bien et du mal ne doit pas nous empêcher d'avancer dans notre vie spirituelle; le contraire ce serait de convertir notre blé dans de l'ivraie. «Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie?» (Mt 13,27).

Il est impossible de pouvoir grandir d'une autre façon, ni pouvons-nous quérir le Royaume autre part que dans la société où nous demeurons. Notre besogne sera de faire que le Royaume de Dieu puisse y naître.

L'Évangile nous incite à ne pas donner du crédit aux “purs” et à surmonter les aspects de puritanisme et d'intolérance qui puissent exister dans la communauté chrétienne. Il est facile de trouver ce genre d'attitudes dans toutes les collectivités, même si elles sont très adroites.

Face à un idéal, nous avons tous la tentation de croire que nous l'avons déjà atteint, alors que les autres sont encore loin d'y réussir. Mais Jésus constate qu'absolument tous, nous sommes tout simplement acheminés.

Veillons à ne pas laisser le démon se faufiler dans nos vies, ce qui arrive quand nous nous accommodons au monde. Sainte Angela de la Croix disait que «il faut boucher nos oreilles aux voix du monde qui nous distrait; quant à nous autres, le train-train quotidien, sans inventer des variations et respectant la façon de faire les choses qui sont un trésor caché; ce sont celles qui nous ouvriront les portes du ciel». Que la Très Sainte Vierge Marie nous accorde de nous accommoder seulement à
l'amour.


Commentaire: Abbé Manuel SÁNCHEZ Sánchez

_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  Bnicolas34 le Sam 23 Juil 2011 - 11:50

Samedi 23/7/2011
Sainte Brigitte de Suède, Religieuse
16ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc)
Année A




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 3 : 31à35


La vraie famille de JÉSUS


Évangile + commentaire (audio)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].



Lien vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu et écouté sur le site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]









Amicalement, fraternellement
Nicolas

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"je suis ton  serviteur quelconque : je ne fais que mon devoir"

avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1299
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 47
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  Invité le Sam 23 Juil 2011 - 16:47


Il leur proposa une autre parabole:


Les paraboles permettent à Jésus de nous révéler les secrets de Dieu dans un langage accessible à tous, à travers des images de la vie quotidienne.
« Jésus dit tout cela aux foules en paraboles, et Il ne leur disait rien sans parabole ».

Il a réellement aimé et respecté le peuple, la foule. Il leur a parlé un langage qu’ils pouvaient saisir. Il ne cherchait pas à éblouir, à étonner, mais enseignait avec des images tirées de la vie quotidienne et dont le sens n’échappait à personne. Il allait plus loin, et leur révélait les mystères de Dieu, cachés depuis la Création. Comme on est loin de la réaction des princes des prêtres parlant du peuple : "Cette foule imbécile".

« J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je dirai à haute voix des choses cachées depuis la Création »

Jésus nous montre encore une fois combien il respecte les gens, les prenant là où ils sont, les instruisant, à l’aide d’images et de paraboles, des plus grands mystères de Dieu. Nous sommes méprisants pour les petits, les humbles, mais, Jésus nous l’affirme, c’est à eux qu’appartient le Royaume de Dieu.
Son amitié envers ses apôtres est attentive. Sa doctrine est élevée, ardue, Il le sait ; aussi prend-Il des moyens tous simples pour leur parler des mystères de Dieu.

« Et c’est par de nombreuses paraboles comme celles du grain de sénevé ou de levain qu’Il leur proposait la Parole ».

Les sachant "lents à comprendre" Il rabâchait avec eux pour être sûr qu’ils avaient bien saisi.
« Il leur proposait la Parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre, or Il ne leur parlait pas sans parabole, mais Il expliquait tout à ses propres disciples en particulier ».

Ce n’est pas Lui qui cherchait à éblouir, à étonner. Non, Il enseignait simplement avec des images que la dernière commère pouvait saisir. Il ne parlait pas pour bien parler, mais pour enseigner.


Père Gabriel
oraweb.net


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 23 juillet " Moi, je suis la vraie vigne"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum