bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  maryline le Ven 29 Juil 2011 - 6:03



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (12, 9-13)«Que votre maison soit toujours accueillante»

Frères, que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien. Soyez unis les uns aux autres par
l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir l’Esprit; soyez les serviteurs du Seigneur. Aux jours d’espérance, soyez dans la joie; aux jours d’épreuve, tenez bon; priez avec persévérance. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, et que votre maison soit toujours accueillante.



Psaume 33 (34) Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur.

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur:
que les pauvres m’entendent et soient en fête!

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond:
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Goûtez et voyez: le Seigneur est bon!
Heureux qui trouve en lui son refuge.

Saints du Seigneur, adorez-le:
rien ne manque à ceux qui le craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim;
qui cherche le Seigneur ne manquera d’aucun bien.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (10, 38-42)Marthe, hôtesse du Seigneur

Alors qu’il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit: «Seigneur, cela ne te fait rien? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider.» Le Seigneur lui répondit: «Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part: elle ne lui sera pas enlevée.»

©AELF


_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  maryline le Ven 29 Juil 2011 - 6:10




Sainte Marthe

Aujourd'hui,nous fêtons Sainte Marthe, l'Évangile nous propose l'épisode de la visite de Jésus à Béthanie, dans la maison de Marthe et Marie, les sœurs de Lazare. Marthe était très occupée en accomplissant de nombreuses tâches, tandis que Marie se trouvait assisse tranquillement aux pieds du Seigneur pour l'écouter. Jésus répondit ainsi à Marthe qui se plaignait du fait que sa sœur ne l'aidait pas: Marie a choisi la meilleure part.

Cet épisode nous rappelle la primauté de la vie spirituelle, la nécessité de se nourrir de la Parole de Dieu pour donner du goût à nos tâches quotidiennes. C'est une invitation opportune pour l'été: le repos peut nous aider à récupérer l'équilibre entre l'activité et la contemplation, entre le stress et un rythme plus naturel, entre les nombreux bruits et le silence qui favorise la paix.



—Jésus, quand Lazare gisait dans son tombeau, Sainte Marthe courut à ta rencontre à l'entrée de Béthanie pour te demander "l'impossible": et vraiment tu l'as fait!

Commentaire: REDACTION [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)




«Tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire»


Aujourd'hui,pris comme nous sommes par beaucoup de choses, nous aussi, nous devons écouter le rappel du Seigneur: «Une seule est nécessaire» (Lc 10,42): l'amour, la sainteté. C'est notre point de mire; l'horizon que nous ne devons pas perdre de vue au milieu de nos tâches quotidiennes.

Car nous serons en effet "occupés" si nous obéissons aux indications du Créateur: «Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la.» (Gn 1,28). La Terre, le Monde, voilà le lieu de notre rencontre avec le Seigneur «Je ne demande pas que tu les retires du monde, mais que tu les gardes du Mauvais» (Jn 17,15). En effet, le monde est un "autel" pour nous et notre offrande à Dieu et à notre prochain.

Nous sommes du monde, mais cela ne veut pas dire que nous devons être mondains. Bien au contraire, nous sommes appelés à être —comme le dit cette belle expression de Jean-Paul II— des "prêtres de la création", "prêtres" de notre monde, d'un monde que nous aimons passionnément.

Voici la question: le monde et la sainteté; les tâches quotidiennes et la seule chose nécessaire. Ce ne sont pas des réalités opposées: nous devons faire en sorte de les raccorder toutes les deux. Et ce raccordement doit se produire —d'abord et surtout— dans notre cœur, là où le ciel et la terre peuvent s'unir. Parce que le cœur de l'homme est l'endroit dans lequel peut naître le dialogue entre le Créateur et la créature.

Pourtant la prière est nécessaire. «Notre époque est une époque de mouvement continuel, qui va souvent jusqu'à l'activisme, risquant facilement de “faire pour faire”. Il nous faut résister à cette tentation, en cherchant à “être” avant de “faire”. Rappelons-nous à ce sujet le reproche de Jésus à Marthe: ‘Tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire’ (Lc 10,41-42)» ( BxJean-Paul II).

Il n'y a pas d'opposition entre être et faire, mais il y a un ordre de priorité, de préséance: «Marie a choisi la meilleure part: elle ne lui sera pas enlevée» (Lc 10,42).


Commentaire: Abbé Antoni CAROL i Hostench




_________________
Blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site du doyenné :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Invité le Ven 29 Juil 2011 - 6:24


Saint Jean 11,19-27

Prière d’introduction
Seigneur, je crois en toi et en ton amour. Quand tu sembles tarder à venir à mon secours, je te réaffirme ma foi en ta bonté pour moi. Je crois que tu me protèges et me guide constamment. Je t’aime pour tout le bien que tu me fais.
Demande

Seigneur, viens au secours de ma foi. Ne me laisse jamais douter de ton dessein sur moi.

Points de réflexion




1. Elle alla à sa rencontre.
L’Evangile nous dit que Jésus était un proche de Marthe, Marie et Lazare. Il les aimait d’une façon particulière. On sait que Marthe était celle qui s’occupait des choses de la maison pendant que Marie était assise aux pieds de Jésus et l’écoutait. Dans l’épisode de l’Evangile d’aujourd’hui, Marthe est celle qui va à la rencontre de Jésus et l’écoute. Il s’arrête quand il la rencontre et prend le temps de lui parler de sa foi, de la résurrection, de la vie éternelle. Elle a fait l’effort de se déplacer pour aller l’entendre et lui s’est intéressé à ce qui la préoccupait. Comment puis-je aller à la rencontre de Jésus aujourd’hui ? Qu’est-ce que je dissimule ? Est-ce que je suis trop occupé pour le rencontrer en chemin ? Qu’y a-t-il donc dans ma vie qui m’éloigne de lui ?
2. Si tu avais été là.
Ce genre de reproche au Christ lui vient spontanément à la bouche. Pourquoi n’es-tu pas venu plus vite ? Pourquoi n’étais-tu pas là quand nous avions tant besoin de toi ? C’est à dessein que Jésus a retardé son déplacement pour aller les voir permettant ainsi à Lazare de mourir et d’être au tombeau depuis trois jours. Jésus avait un plan : il a aussi un plan pour notre propre vie. Est-ce qu’il semble qu’il ne répond pas à toutes nos prières ? Le sent-on absent quand nous avons besoin de lui ? S’intéresse-t-il plus aux autres qu’à moi ? Nul ne peut connaître sa pensée. Il faut simplement croire en lui. Parlez-lui durement comme Marthe l’a fait si cela vous aide à amorcer votre prière, mais reconnaissez vite que c’est lui qui devrait nous reprocher notre absence. Le Christ est toujours fidèle. Il a toujours en vue notre plus grand bien. Croyons en lui davantage.
3. Crois-tu cela ?
Crois-tu que quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais ? La puissance de la résurrection et de la vie éternelle devrait transformer nos vies. Pense-t-on un peu à ce qui nous est promis ? Souvent ? Et quel effet cela fait-il sur moi ? La foi en la résurrection a suffi à transformer Paul du plus grand persécuteur de l’Eglise au plus grand apôtre. C’est qu’il croyait vraiment. Est-ce que je ne suis pas retenu par trop de respect humain et d’amour propre ? A qui est-ce que je veux plaire ? Celui qui me comblera éternellement ou l’ami du coin qui chantera mes louanges pour un moment et qui oubliera vite ce que j’ai fait pour lui ?
Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu étais si attentionné avec Marthe et Marie. Tu as fait sortir Lazare du tombeau et tu
l’as redonné à ses sœurs. A ce moment-là, Marthe était irritée que tu n’arrives pas à temps mais tout s’est bien terminé. Tout se termine toujours bien quand on te laisse conduire notre vie. Je te laisserai prendre les rennes de ma vie. Guide-moi chaque jour en commençant par aujourd’hui. Je veux être auprès de toi. Je veux que tu fasses partie de ma vie Je ne veux pas que le péché ou le doute m’éloigne de toi. Garde-moi confiant et tout près de toi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Invité le Ven 29 Juil 2011 - 8:21



L'évangile du vendredi (Luc 10, 38-42)


:Je crois1:
Sommaire du texte de l’évangile

Une femme nommée Marthe reçoit Jésus dans sa maison. Pendant qu’elle s’occupait du service, Marie, sa soeur, écoutait les paroles de Jésus, assise aux pieds du Seigneur. Marthe se plaint que sa soeur ne l’aide pas. Mais Jésus déclare que Marie a choisi la meilleure part et qu’elle ne lui sera pas enlevée.

Réflexion


:k;hr: Le texte commence par dire en passant que Jésus était en route avec ses disciples. Il arrive dans un village où il reçoit l’hospitalité de deux soeurs. C’est bien différent du village samaritain qui avait refusé de le recevoir au début du chapitre mais il semble qu’il y avait bien des gens qui étaient prêts à lui offrir l’hospitalité. Il y en a sur qui Jésus savait qu’il pouvait compter comme cet hôte inconnu à qui il demanda l’usage d’une pièce à l’étage pour célébrer la Pâque à Jérusalem, alors que la ville à ce moment déborde de visiteurs.

:k;hr: Marthe est la maîtresse de maison et elle s’affaire à remplir ce rôle qui est tout à fait normal. Elle se plaint de ce que sa soeur, elle, tient un rôle qui n’est pas normal du tout pour une femme. Elle est assise aux pieds de Jésus et écoute ses paroles: elle est dans la position d’un disciple qui écoute les instructions de son maître. Or les avis des rabbins sont catégoriques: il ne faut pas enseigner la Loi à une femme. Non seulement Jésus parle pour elle mais encore il ne veut pas qu’on la dérange.

:k;hr: En brisant cet interdit, Jésus montre que la condition de disciple n’est pas réservée à des hommes. C’est une leçon qui n’a pas été perdue pour les communautés chrétiennes. Mais il y a plus que cela.

:k;hr: On a mentionné au début du chapitre, que le grand commandement était l’amour de Dieu et l’amour du prochain. A la suite de cela, pour donner une illustration de l’amour du prochain, Jésus a donné l’exemple du bon Samaritain, pourtant un ennemi des Juifs, qui venait en aide à quelqu’un de blessé.

:k;hr: Après l’amour du prochain, l’évangéliste revient à l’amour de Dieu qui a son illustration dans la scène que nous avons. L’écoute de la Parole est une forme de l’amour de Dieu et l’amour de Dieu est le premier commandement. Cette écoute est une forme de l’amour parce que dans la Parole il y a une présence de Dieu. C’est pour cela que, dans la première apparition de Jésus ressuscité aux disciples, la première chose que Jésus fait après s’être fait reconnaître fut :
Alors, il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures. (Luc 24,45)
Pour Luc, Marie est donc un modèle parfait de disciple.


:k;hr: Pour les disciples, dans le passage qui suit, Jésus donnera une autre forme de l’amour de Dieu: il leur enseignera le Notre Père.

Jean Gobeil, s.j.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Invité le Ven 29 Juil 2011 - 9:29

Marthe et Marie

Lc 10,38-42





Quand le travail se fait lourd dans une maison, on n'aime guère les paresseuses, et si nous nous étions trouvés à Béthanie lors de ce passage du Seigneur, il est probable que nous aurions réagi comme Marthe ... et Jésus nous aurait donné tort! Comment comprendre cette attitude du Maître? Pourquoi s'en prend-il à celle qui travaille?



À vrai dire, c'est Marthe qui a commencé à faire des reproches: "Seigneur, cela ne te fait rien? Tu ne vois pas que ma sœur me laisse seule pour le service? Dis-lui de m'aider!" Jésus, lui, ne reproche pas à Marthe son dévouement. C'est elle qui a pensé à l'inviter; c'est elle qui est dans ses casseroles depuis le matin, et, en bonne cuisinière, elle y met tout son cœur, avec un brin d'amour propre.

Le Seigneur voit et apprécie son dévouement, mais il lui reproche trois choses.

La première est de s'inquiéter et de s'agiter. Ce n'est pas accueillir le Seigneur que de se mettre dans tous ses états pour une sauce ou un gâteau. Ce qui importe, ce n'est pas avant tout la qualité des plats, mais la qualité du cœur. À quoi bon régaler les estomacs, si durant toute la matinée on a énervé la maison! À quoi bon les œuvres de nos mains ou de notre tête, si nous n'avons pas su y mettre de l'amour et de la paix?

Deuxième reproche affectueux: "Marthe, tu es jalouse!" Tu ne connais qu'une manière de faire plaisir, et tu voudrais que ta sœur réagisse comme toi, avec toi, au même moment que toi. Tu voudrais annexer ta sœur à ton œuvre, à ton plan, à ta réussite, à ta vision des choses, et tu ne reconnais pas sa visée à elle, sa manière personnelle de m'approcher et de m'accueillir; tu n'admets pas son style, et tu penses qu'elle se fourvoie parce qu'elle n'a pas pas choisi la même route que toi.

Et c'est là qu'intervient le troisième reproche: "Il y a quelque chose, Marthe, que tu n'as pas compris. Quand je viens vous voir, ce n'est pas pour goûter aux spécialités de Béthanie: c'est pour être écouté. J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas: faire la volonté de mon Père. Ma joie, c'est cela avant tout: être, avec vous deux, aux œuvres de mon Père. Marie, ta sœur, a pressenti mieux que toi ce que je suis venu faire, et je ne veux pas la décevoir. Ton gâteau, ce sera pour tout à l'heure, pour fêter la rencontre; mais à quoi servira ton gâteau si nous n'avons pas pu nous rencontrer?"



Quand nous relisons les paroles de Jésus, la tentation nous vient souvent d'établir des catégories, de coller un fois pour toutes des étiquettes: "Il y a des Marthe, et il y a des Marie. Il y a des chrétiens appelés à se dévouer, et d'autres que le Christ invite à une écoute silencieuse". Mais ce n'est pas cela que Jésus a voulu dire. En réalité, chacun de nous est à la fois Marthe et Marie; chacun de nous est convié à l'intimité du Seigneur et envoyé par lui pour un service concret de son Église. Non pas Marthe dans la semaine et Marie le dimanche: c'est chaque jour que le Christ veut être écouté et servi, et ce qu'il nous demande, c'est d'accomplir chaque jour l'œuvre du Père avec les mains d'une Marthe et le cœur d'une Marie.

Il y a donc deux dimensions complémentaires dans toute vie de baptisé: l'accueil de Dieu et le service de Dieu, l'accueil en terre profonde de la parole de Jésus et le service d'Église qui met en œuvre(s) cette parole de vie semée en nous. Deux dimensions inséparables, car accueillir Dieu, c'est déjà le servir, et servir Dieu, c'est toujours le rencontrer; et ces deux manières de rejoindre Dieu sont illustrées aujourd'hui (XVIe dim..C) par les exemples d'Abraham et de Paul.



Abraham et Sara donnent l'hospitalité aux envoyés de Dieu. Tous deux s'affairent d'abord au service: Abraham s'occupe de la viande, et Sara se hâte de cuire des galettes; mais tous deux sont à l'écoute de Dieu dans ses messagers, Abraham debout, près d'eux, sous l'arbre, dans l'attitude silencieuse du serviteur, et Sara, curieuse mais discrète, derrière la toile de la tente. Et pour ce couple de croyants, l'accueil et l'écoute de Dieu qu'ils ont vécus ensemble ce jour-là marquent le point de départ d'une expérience qui va transformer leur vie: un an après ils verront l'enfant de la promesse.

Pour saint Paul la situation, apparemment, se présente plus mal: il est prisonnier à Rome depuis plus d'un an; il sert le Christ dans les chaînes, sans savoir s'il sera libéré. Mais pour lui la captivité est une rencontre de Jésus Christ. Il trouve l'intimité de son Seigneur au cœur même de ses épreuves d'apôtre. Sa prison, c'est pour lui une sorte de Béthanie; ses souffrances, il les vit dans le prolongement de celles du Christ, et elles ont pour lui le même sens que la passion de Jésus: "Ce qu'il reste à souffrir des épreuves du Christ, je le contrebalance dans ma propre chair pour son corps qui est l'Église. De cette Église je suis devenu le serviteur"(Col 1,24). Et Paul reste joyeux, parce que le Christ a fait l'unité de sa vie.
:8lù^d9:
Cette unité profonde de la prière et du service dans une même vie donnée au Père, le Christ nous l'offre en s'invitant aujourd'hui encore parmi nous; mais ce sera une œuvre de longue haleine, parce que, en chacun de nous, il y a deux sœurs à réconcilier.

j.leveque-ocd

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Bnicolas34 le Ven 29 Juil 2011 - 11:59

Vendredi 29/7/2011
Sainte Marthe
17ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc)
Année A



Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 10 : 38à42 et de Saint Jean 11 : 19à27


Marthe, hôtesse du SEIGNEUR. La confession de foi de Marthe



Évangile + commentaire (audio)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].



Lien vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu et écouté sur le site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]









Amicalement, fraternellement
Nicolas

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"je suis ton  serviteur quelconque : je ne fais que mon devoir"

avatar
Bnicolas34
membre-actif
membre-actif

Messages : 1299
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 47
Localisation : France: Languedoc Roussillon (34)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Invité le Ven 29 Juil 2011 - 14:49

« N’est-il pas le fils du charpentier ? »

Textes à lire : Lv 23,1-37 ; Ps 81(80) ; Mt 13,54-58

Sainte Marthe[1] (mémoire)


[1] Marthe vivait à Béthanie avec, avec son frère Lazare et sa sœur Marie. Jésus était leur ami, et Marthe l’accueillait avec d’autant plus d’empressement qu’elle reconnaissait en lui le Messie envoyé par Dieu à son peuple. Bref, cette sainte nous enseigne l’hospitalité. C’est comme si elle nous disait : « N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges » (He 13,2).


Lire les textes
Lecture : Hier, nous avions clôturé la lecture du livre de l’Exode. Aujourd’hui, la première lecture est tirée du livre de Lévitique, 3ème livre de la Loi (Pentateuque) constitué des règles de vie destinées aux Israélites. L’extrait de ce jour porte essentiellement sur des instructions relatives aux fêtes en Israël.

Le Psaume 81(80) quant à lui est structuré en deux parties. La première est une invitation à louer le Seigneur pour ses prodiges (vv.1-8). Et la deuxième, est une plainte de Dieu au sujet de l’insensibilité de son peuple à sa voix (vv.14-17). Cette dernière partie rejoint l’idée principale de l’Évangile à savoir : le rejet de Jésus par ses familiers. En effet, Jésus se retrouve dans son pays et y poursuit son ministère. L’évangéliste nous précise qu’il fit preuve d’une grande sagesse au milieu des siens. Ceci choque curieusement les gens, au point qu’ils se demandent : « n’est-il pas le fils du charpentier » (v.55).

Cette page de saint Matthieu manifeste avec clarté que l’humanité de Jésus n’avait rien à voir avec une sorte d’apparence qui aurait masqué la réalité. Jésus est un homme qui n’échappe même pas, semble-t-il, à cette donnée de l’expérience qui veut que nul ne soit prophète en son pays. Jésus est un homme et l’on connaît son père, le charpentier. Entendons ici le charpentier du village, l’artisan connu et repéré, à la compétence duquel on a eu l’occasion de faire appel. Nous savons, de par les chapitres du même Évangile selon saint Matthieu, que ce charpentier c’est Joseph. Nous savons pourquoi Jésus est le fils de Joseph. L’Évangile selon saint Matthieu nous montre bien comment Jésus est enraciné dans la lignée de David, comment Joseph est le dernier maillon de cette longue chaîne d’êtres humains qui, de génération en génération, ont constitué le peuple de Dieu en marche vers la réalisation de la promesse.

Le rôle de Joseph a été d’insérer Jésus dans sa lignée, dans la descendance de David, selon une paternité légale qui est au cœur de la mission de Joseph. Cette mission a été énoncée par l’Ange du Seigneur : il est revenu à Joseph de donner au nouveau-né son nom d’homme.

Mais une autre question est venue sur les lèvres des gens que Jésus enseignait dans leur synagogue : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? » (v.54). En fait, ce que l’on sait de l’origine humaine de Jésus ne rend pas totalement compte de ce qu’il dit et de ce qu’il fait. Or, Ses contemporains oublient que Jésus est vrai Dieu et vrai Homme. Le fils de Joseph est le Fils unique du Père. Soulignons toutefois que Jésus n’a pas eu, biologiquement parlant, de père terrestre ; de même, Il n’est pas un homme qui aurait été adopté comme fils par Dieu. Jésus est le Fils de Dieu qui s’est fait Homme. Quand Il est venu au monde, il est né de la grâce par le fait de l’Esprit Saint. Point de surprise donc de Le voir agir de façon extraordinaire !

Evil or Very Mad

Méditation : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-elle pas Marie… ?». Ces questions nous interpellent d’abord sur la façon d’accueillir nos frères et sœurs. Pourquoi cherchons-nous souvent à les juger par rapport à leur réputation, développant ainsi des préjugés qui ne nous avantagent pas ? Ne savons-nous pas qu’en ayant déjà des préjugés sur une personne, il devient difficile d’accueillir son message, si important soit-il ?

Par ailleurs, le Christ nous appelle à tourner les yeux vers les personnes marginalisées de la société qui, comme nous, ont des droits et méritent une certaine considération en tant qu’êtres humains créés à l’image de Dieu.

Prière : Seigneur Jésus, tes propres familiers ne t’ont pas accueilli comme le Fils de Dieu. Aide-moi à t’accueillir dans le pauvre, le faible et le méprisé.

Action : Examine encore tes préjugés et fais l’effort de les bannir définitivement de ta vie, car ils sont pour toi un obstacle dans l’écoute de la volonté de Dieu.


:Jésus t\'M1:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  alice le Ven 29 Juil 2011 - 14:54



Sainte Marthe était toujours à l'œuvre....
En ce jour de la fête de Sainte Marthe, grande patronne de l'accueil, regardons comment on peut, comme elle, accueillir Jésus.
Jésus aime tellement venir à notre rencontre, Il frappe souvent à notre porte. Que d'occasions dans une journée de rencontrer notre Dieu et lui dire notre amour par notre manière d'accueillir les autres...Rappelons-nous sa parole de charité et en même temps du jugement dernier: " Tout ce que vous avez fait au plus petit de vos frères, c'est à moi que vous l'avez fait..." dit Jésus.
Je me souviens quand je suis arrivée en Uruguay et que j'ai passé beaucoup de temps dans les bureaux d'immigration; ce n'était pas toujours facile de comprendre tout en espagnol et de connaître les règles, les lois et les mœurs; il m'arrivait parfois d'être découragée. Mais, je dois dire que plusieurs personnes ont essayé d'alléger, pour moi, ce fardeau de l'Immigration et j'en remerciais souvent Jésus. Quelle ne fut pas ma surprise, comme de m'entendre dire, un jour, que je l'avais déjà fait pour LUI quand j'avais accueilli des gens de d'autres pays à Montréal et qu'Il était heureux maintenant de le faire pour moi. Je me disais: " tu te souviens de cela, même si ce n'était parfait..." Je dois dire que presque toutes les familles que nous avons accueillies à notre mission de Montréal sont demeurées des familles-amies.
Sachons à notre tour accueillir avec bonté, avec compassion... et d'offrir un plus d'amour à celui qui frappe à notre porte.
C'est toujours Jésus qui frappe !

Sainte Marthe, apprends-nous à accueillir nos frères comme tu le faisais pour Jésus.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].org

_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes et commentaires de la Parole du 29 juillet "Marthe, hôtesse du Seigneur"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum