bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Notre Dame du Liban "Vierge du Liban"

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notre Dame du Liban "Vierge du Liban"

Message  lily le Dim 2 Mai 2010 - 12:18


Harissa (Jounieh, Liban): Notre Dame du Liban
Harissa est un lieu de pèlerinage important au Liban. Il est situé au-dessus de la localité de Jounieh, à 650 mètres d’altitude et à 20 km de Beyrouth par la route. A partir de Beyrouth, on y monte à pied ou avec un téléférique.
Origine
Le sanctuaire a été construit en 1904 pour le 50° anniversaire du dogme de l’Immaculée conception.
Une immense statue de Marie, appelée « Notre Dame du Liban », ou « la Vierge du Liban » y a été inauguré en 1908. A l’intérieur de la base de la statue, il y a une petite chapelle. Juste à côté, il y a la cathédrale maronite, construite en béton et en verre.
Fête
La fête principale est le premier dimanche de mai. Elle marque le commencement de la saison des pèlerinages.

Visite de Jean Paul II
En 1992, Jean Paul II a béni une statue de Notre Dame de Lourdes pour la crypte du nouveau sanctuaire de « Notre Dame du Liban ».
En 1997, Jean Paul II est venu à Harissa et a adressé un message aux jeunes, qu'il a appelé "Belo orizonte", en référence à une autre rencontre avec des jeunes, au Brésil. Le pape s'est inspiré de l'évangile des disciples d'Emmaus (Luc 24), c’est un message toujours très actuel.

Notre Dame du Liban à Harissa
Située à une altitude de 600 mètres et à une distance de 25 Km. de Beyrouth, la colline de Harissa est le centre focal des Communautés Catholiques au Liban.
En effet, au flanc de la colline, nous voyons le Siège Patriarcal Maronite à Bkerké. Au Sommet, c’est le Couvent des Pères Paulistes Grecs Melkites Catholiques. Un peu plus haut, à quelques centaines de mètres, le Siège de la Nonciature Apostolique au Liban et, à proximité, le Couvent des Pères Franciscains. Plus loin, le Couvent de Charfé, Siège du Patriarcat Syriaque Catholique et, sur la colline de Bzoummar, le Patriarcat Arménien Catholique.
C’est là, à Harissa, que le Patriarche Maronite Elias HOYEK (1899-1931), de pair avec Monseigneur Carlos DUVAL, délégué Apostolique au Liban, décide de Commémorer le cinquantième anniversaire de la définition du dogme de l’Immaculée Conception, proclamé par Pie IX, le 8 décembre 1854, par l’érection d’une statue de la Vierge sur la colline de Harissa. Cette statue trônant sur les hauts lieux est analogue à celle de la Sainte Vierge apparue en 1830 à Catherine Labouré. L’artiste Durenne l’avait présentée en douze pièces dont le poids total atteint les quatorze tonnes. Vers la fin de juillet 1906, elle est transportée à Harissa et déposée sur un socle-piédestal en spirale d’une centaine de marches, plan préparé par l’ingénieur français
GIOT. L’oeuvre est achevée en 1908. L’inauguration est présidée par S.B. Mgr Hoyek, le 3 mai 1908, jubilé sacerdotale du Pape Pie X et jubilé des apparitions de la Vierge à Lourdes. Un induit du pape Pie X vient marquer l’événement: "indulgence plénière à ceux qui visitent le sanctuaire Notre-Dame du Liban en remplissant les conditions requises" .
Aujourd’hui, c’est l’immense Basilique Notre-Dame du Liban qui s’élève à Harissa. Elle accueillera, bientôt, le 10 mai au soir, Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II qui y rencontrera les douze mille jeunes du Liban assoiffés de le voir et de l’écouter.
C’est Jésus, évidemment, qui les réunira. Il sera là pour canaliser les forces vives de la jeunesse libanaise.

Reine du Liban, souveraine des monts et des mers, la Vierge protège ses enfants partout dans le monde. Ce monument de Harissa demeure à jamais un symbole de foi et d’espérance. Harissa est un lieu de pèlerinage. Souvent, on y va à pied en prenant comme point de départ: Jounieh. On y rencontre des visiteurs de toutes les confessions: chrétiens et non-chrétiens.
Vers elle, s’élève notre cantique: "Et que tous nos villages, "O Vierge du Liban, "accueillent le message "De Jésus, ton enfant".
"O Reine du Liban, nous vous supplions d’accorder à l’Orient chrétien prosterné à vos pieds, de demeurer uni dans la foi et dans la soumission filiale au Siège de Pierre afin que, dans la foi et la joie, nous vous invoquions: Reine du Liban et de tout l’Orient. Amen".

avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum