bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Le messager de la Mère de Dieu (II)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le messager de la Mère de Dieu (II)

Message  Invité le Dim 9 Oct 2011 - 16:28



9 octobre - Russie. Bienheureuse Vierge Efesina (988)



Le messager de la Mère de Dieu (II)

Enfin la voiture stoppe devant une maison bien éclairée. Le chauffeur quitte son siège, ouvre nerveusement la portière et dit : "Entrez vite, docteur, mon enfant est mourant." Du coup, M. Granpas comprend le comportement singulier du chauffeur. La peur pour son enfant, la peur d'arriver trop tard l'a poussé à cette course folle.

Il entre dans la maison où une jeune femme se penche, anxieuse, sur le berceau d'un petit enfant de quelques mois qui se tord dans des convulsions incessantes. "Vite, mon coffre !" Aussitôt dit, aussitôt fait ! Employant tout son art et tous les moyens à sa disposition, le médecin essaie de tranquilliser ce petit corps. Et maintenant, il attend le résultat de son intervention.

Le père retrouve enfin la parole. En sanglotant, il s'excuse d'avoir "kidnapé" le docteur à une heure tardive où, certainement, il aurait préféré rentrer chez lui. "- Voyez-vous, docteur, j'avais fait appel à trois médecins de ma connaissance, mais tous les trois étaient absents. Le coeur gros, j'ai dû quitter mon enfant pour prendre le service de nuit. En vous voyant, je n'avais, dans mon désespoir qu'une idée : sauver mon enfant.
- Oui, mais comment avez-vous su que j'étais médecin ?
- Mais c'était écrit sur votre coffre.
- c'est vrai, je n'y ai pas pensé."

La mère interrompt la conversation et dit :
"- Je ne sais pas si vous êtes croyant, mais lorsque vous êtes entré, j'étais en train de terminer le "Souvenez-vous" récité de toute mon âme."
Alors, souriant, le docteur tire de sa poche son rosaire :
"- Voici, dit-il, l'arme que je maniais durant la course folle qui, d'après moi, devait terminer par un traquenard."
- Vous êtes l'envoyé de la Mère de Dieu", dit la mère, visiblement émue."


Témoignage de Suzanne Voiteau,
dans "Maria Regina", N° 11, 1952,
Rapporté dans le Recueil Marial du frère Albert Pfleger




Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le messager de la Mère de Dieu (III)

Message  alice le Lun 10 Oct 2011 - 6:14

10 octobre - Consécration du Luxembourg à Marie, consolatrice des affligés (1666)
Le messager de la Mère de Dieu (III)

Pendant cette conversation à mi-voix, l'enfant s'est endormi et repose maintenant tranquillement dans son petit lit. Le docteur déclare que tout danger est conjuré, qu'il n'y a plus aucun motif de s'inquiéter. Il se prépare à partir.

Lorsque les parents de l'enfant demandent ce qu'ils doivent pour avoir sauvé leur enfant, le généreux médecin répond : "Absolument rien ! L'honneur d'avoir été le messager de la Mère de Dieu me dédommage amplement pour cette nuit mouvementée. Mais maintenant, chauffeur, conduisez-moi vite à la maison."

Arrivé chez lui, M. Granpas demande à son tour ce qu'il doit. "Docteur, répond le chauffeur, avec la joie de conduire chez lui le Messager de la Mère de Dieu, je suis largement payé. Soyez sûr que ma femme priera chaque jour la Sainte Vierge pour vous payer ainsi notre dette de reconnaissance."

Dans la suite, le bon docteur revint plusieurs fois voir le petit enfant à qui il a rendu la vie d'une façon si inattendue. Et chaque année, il reçut une gerbe de fleurs en témoignage de gratitude de ses parents.

Témoignage de Suzanne Voiteau,
dans "Maria Regina", N° 11, 1952,
Rapporté dans le Recueil Marial du frère Albert Pfleger



Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.


_________________

Pour moi vivre c'est le Christ
avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le messager de la Mère de Dieu (II)

Message  Invité le Lun 10 Oct 2011 - 11:43



:Marie13:

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.


:Jésus t\\\'M1:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum