bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Sainte du jour :Sainte Hilda

Aller en bas

Sainte du jour :Sainte Hilda

Message  lily le Jeu 17 Nov 2011 - 16:10



SAINTE HILDA (614-680), moniale de Chelles, abbesse-fondatrice de Whitby

Sainte Hilda est la fille de Breuswith et de Hereric, neveu de saint Edwin, roi de Northumbrie (Angleterre). La nuit précédant sa naissance, sa mère fit un rêve prémonitoire : elle errait dans la forêt à la recherche de son mari ; oppressée, elle mit la main à sa poitrine et découvrit un joyau caché dans ses vêtements, qui se mit à luire d’un grand éclat, illuminant toute la contrée. Hilda fut baptisée par saint Paulin, 1er évêque d’York en 627. Le désir de se consacrer à Dieu lui fit prendre la résolution de passer en Gaule pour rejoindre le monastère de Chelles où sa sœur Hereswide était religieuse.

En 647, de retour dans sa patrie et sur les conseils de saint Aidan de Lindisfarne, elle s’installe sur les rives de la Wear dans le monastère d’Hartlepool dont elle devint abbesse. En 657, elle fonde le monastère double de Whitby (côte Est de l’Angleterre). La renommée de sagesse de Hilda était si grande que même des personnages royaux venaient la consulter. Le monastère devint très célèbre ; les Saintes Écritures y étaient plus spécialement étudiées et cinq de ses moines devinrent évêques. Hilda exerça une influence décisive sur la sauvegarde de l’unité de l’Église britannique. Elle favorisa les règles et les observances celtiques. Lors du synode qu’elle fit convoquer à Whitby (664), elle s’opposa à Wilfrid d’York, actif partisan du rapprochement avec Rome.

Bède le vénérable dans son Histoire ecclésiastique se répand en louanges concernant l’abbesse ; l’influence de son exemple de paix et de charité s’étendra bien au-delà des murs de son monastère ; tous ceux qui la connaissait l’appelait « ma Mère » tant étaient grandes sa piété et sa grâce.

Malade durant les six dernières années de sa vie, elle meurt le 17 novembre 680. Elle est la patronne de l’éducation, de la culture et de la poésie ; elle doit cette dernière fonction au poète Caedmon qui fut moine dans son monastère.
(Compilation de plusieurs sources)


avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum