bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

O Vierge par excellence, toute pure et tout aimable Marie,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

O Vierge par excellence, toute pure et tout aimable Marie,

Message  lily le Jeu 1 Déc 2011 - 22:06



O Vierge par excellence, toute pure et tout aimable Marie, vous avez paru sur la terre comme une aurore éclatante, prévenant par la lumière de votre sainteté la venue du Soleil de justice. Le jour où vous avez été donnée au monde peut être appelé, à juste titre, un jour de salut et de grâces.

O Marie ! vous dirai-je donc tout transporté de joie, d'espérance et d'amour, quelle serait notre pauvreté si le Père des miséricordes ne vous eût tirée de ses trésors pour vous donner à nous ! O mon bonheur, ô ma vie ! je sens que mon cœur veut vous aimer, que ma langue veut vous louer, que mon esprit veut vous contempler, que mon âme brûle d'être tout à vous. Vierge sainte, recevez-moi, et obtenez-moi un cœur digne de vous appartenir ; prêtez-moi votre secours contre vos ennemis, et mettez dans ma bouche des louanges qui vous soient agréables.



O Vierge comblée de bonheur ! puisque vous avez dit : Je serai appelée bienheureuse par toutes les générations, je veux contribuer à l'accomplissement de cette prophétie ; je veux joindre ma faible voix à celles qui, dans tous les lieux du monde, vous proclament bienheureuse.
Vous êtes bienheureuse, ô Marie, parce que dès votre Conception le Très-Haut a orné votre âme d'une incomparable beauté, et parce que vous avez été fidèle à conserver et à accroître sans cesse le trésor des grâces qu'il avait mises en vous. Vous êtes bienheureuse, parce que vous avez cru la parole que l'Ange vous a apportée de la part du Seigneur : parce que vous avez accepté avec soumission tous les desseins de Dieu sur vous, et que vous les avez accomplis avec amour, ô la plus sainte et la plus humble servante du Seigneur !




Vous êtes bienheureuse, ô Vierge immaculée, parce que votre âme possède, dans le degré le plus éminent, les vertus que votre divin Fils a lui-même qualifiées de béatitudes. Nous vénérons en vous, ô Marie, cette sublime pauvreté d'esprit, source de tant de biens que le monde ne connaît pas, et nous confessons avec bonheur que, selon la parole de Jésus-Christ, le royaume des cieux est à vous.
O heureuse Marie ! vous êtes la Mère de Dieu et la Mère de l'homme ; vous êtes la Mère du Juge et la Mère du coupable. Ah ! puisque vous êtes la Mère de l'un et de l'autre, puisque tous deux sont vos enfants, ne permettez pas que votre enfant pécheur soit condamné par votre Fils très-saint ; mais fléchissez par vos prières votre Fils souverain juge, et ouvrez les portes de la céleste patrie à votre enfant exilé, ô bienheureuse Marie !



Prosternés à vos pieds, divine Vierge, nous vous offrons ces cantiques de louanges. Daignez, ô Mère de bonté et de miséricorde, être notre conductrice durant le cours de cette vie, et nous assister à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il.

C'est ici cette Vierge incomparable.

- En qui n'a jamais existé la moindre tache du péché.





Réflexions de docteurs de l'Eglise


Il convenait que cette Vierge à qui le Père se disposait à donner son Fils unique, ce Fils engendré de son cœur, égal à lui et qu'il aime comme lui-même, qu'il voulait lui donner de sorte qu'il fût naturellement un seul et même Fils, commun à Dieu et à la Vierge, il convenait que cette Vierge fût ornée de la plus haute sainteté qui se puisse concevoir après celle de Dieu.
Saint Anselme de Cantorbery




« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Demandons-lui de nous obtenir la grâce de la pureté de coeur qu’elle eut dès sa conception, qui nous permette de voir la présence de la grâce de Dieu dans nos vies, et la pauvreté de coeur qui nous permette de recevoir, nous aussi dans la joie, le don de la naissance en nous de son Fils, par notre transformation graduelle à Son image.

Marie, chemin de la conversion et de l’espérance


En ce jour, Marie nous propose, non seulement le chemin de la grâce, mais aussi celui de la conversion et de l’espérance. En effet, l’Immaculée Conception est une image exceptionnelle de l’infinie beauté de Dieu. Marie est transparente, dès le départ de sa vie, à la lumière divine. En elle, rien de dégradé, rien de profané, rien de souillé. Aucune ombre ne ternit le passage de Dieu en elle. Aucune opacité. L’équilibre et la profondeur de la Rédemption se reflètent en elle, jusque dans sa chair, et dans les moindres détails de sa vie.


Bernadette Soubirous témoignait à Lourdes de cette beauté de Marie à l’occasion des apparitions. Cette beauté nous convertit au bien. Lorsqu’un saint traverse notre vie, soit que nous l’ayons côtoyé, soit que nous ayons lu sa biographie, son témoignage nous tire vers le haut, et nous presse de nous convertir. « Marie, plus jeune encore que le péché » (Bernanos), Marie, fruit précoce de la Rédemption acquise par son Fils, Marie nous convainc à la fois de notre péché et de notre rachat. En elle s’accomplit la promesse d’une humanité pleinement restituée dans la grâce sans faille d’avant la faute originelle. Marie est la garantie de notre victoire. L’assurance que la sainteté n’est pas seulement un horizon lointain qui reculerait sans cesse. Marie est la figure de l’espérance chrétienne. En elle, le salut s’est effectivement produit dans l’histoire des hommes.



Marie, chemin de vie


Marie est chemin de grâce. Marie est chemin d’espérance. Enfin, Marie est chemin de vie. « Le Seigneur t’a formée dès le sein de ta mère. Dans les entrailles de ta mère, le Seigneur a prononcé ton nom. » Autant de références bibliques chez Isaïe, Jérémie, Job ou les psaumes qui soulignent la bénédiction de l’enfant à naître. « Dès le sein maternel, tu as été consacrée », dit encore le Siracide. « L’existence de tout individu dès son origine est dans le plan de Dieu » disait le Pape Jean-Paul II dans l’Evangile de la Vie. Les débats, les polémiques actuelles sur la défense de la vie et le statut de l’embryon s’éclairent d’un jour nouveau en cette fête de Marie, Immaculée, choisie, bénie par Dieu dès sa conception. La petite servante du Seigneur accueille la Vie, sa propre vie comme un don de Dieu : un don sacré, inestimable, inviolable.


Un chemin de grâce. Acceptez de dépendre, avec elle, de la grâce de Dieu. Laissez, à son école, l’Esprit-Saint agir en vous. Marie nous apprend la loi de la confiance et de l’abandon au Christ et à l’Eglise, en acceptant de purifier nos propres désirs et de nous désapproprier de nos projets personnels pour faire de notre vie une réponse généreuse à l’appel du Seigneur.


Marie vous enseigne aussi le chemin de l’espérance par la conversion de chaque jour. La vocation sacerdotale se construit sur le terrain de la sanctification du quotidien. C’est par l’imitation de Jésus-Christ, l’exercice des vertus théologales (foi, espérance, charité) et des vertus morales, que l’Esprit façonne en nous l’homme intérieur. Par son Fiat, Marie nous invite au combat de la foi, au combat de la Croix, dans l’absolue assurance de la victoire de la charité « qui ne passera pas. »

Vous êtes toute belle, ô Marie !

- Et la tache originelle ne fut jamais en vous.




"Vous êtes toute belle, ô ma Bien-Aimée ! et il n'y a point de tache en vous !... Voici la fête privilégiée de Marie, celle qu'elle aime entre toutes ses fêtes, celle qu'elle veut voir célébrer par ses enfants avec le plus de ferveur et de zèle, et à laquelle sont attachées les plus précieuses faveurs."

Prions



Ô Dieu, qui, par l'immaculée Conception de la Vierge Marie, avez préparé à votre Fils une demeure digne de lui, accordez à tous ceux qui célèbreront cette fête sacrée, la prospérité et la paix en cette vie, et donnez-leur, après leur mort, la félicité et la gloire du Paradis : par les mérites de Notre-Seigneur Jésus-Christ votre Fils, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous, en l'unité du saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Sources diverses

avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum