bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  Anna le Ven 14 Mai 2010 - 18:42

Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem
Un clic sur
S'inscrire à la retraite
:Bienvenue:
avatar
Anna
membre-actif
membre-actif

Messages : 290
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 42
Localisation : Briançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  maryline le Sam 15 Mai 2010 - 7:11

Anna
8 jours de retraite avec le Livre des psaumes, dans le cadre (virtuel !) du Mont-Saint-Michel, pour appeler la venue de l'Esprit sur l'Église et dans nos coeurs.
Ecoutons:

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  maryline le Sam 15 Mai 2010 - 19:25

Chantons ICI : Samedi15 mai - Viens Esprit Créateur



Psaume 1
[1] Heureux est l’homme
celui-là,qui ne va pas au conseil des impies,
ni dans la voie des égarés ne s’arrête,

ni au banc des rieurs ne s’assied,

[2] mais se plaît dans la loi du Seigneur,

mais murmure sa loi jour et nuit !

[3] Il est comme un arbre planté
près du cours des eaux ;
qui porte du fruit en son temps

et jamais son feuillage ne sèche ;
tout ce qu’il fait réussit :


[4] rien de tel pour les impies, rien de tel !
Non ils sont comme la balle

emportée par le vent de sur la terre.

[5] Au Jugement, les impies ne tiendront,

les égarés, à l’assemblée des justes.

[6] Car le Seigneur connaît la voie des justes,

mais la voie des impies va se perdre.


Prier : Seigneur, j’ai traversé le courant d’une existence trop remplie et pourtant si souvent vide de toi. Les membres lourds de mon errance et la gorge sèche de ma soif de toi, j’implore la venue de ton Esprit de force et de bonté. Qu’il ressuscite en moi la foi et le désir de te suivre, Seigneur. Qu’il embrase mon cœur et me fasse monter les montées de ton amour jusqu’à ce que paraisse l’horizon ultime : ton visage de miséricorde et de
lumière. Amen.



_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  franbea le Dim 16 Mai 2010 - 18:01

bonjour
Merci pour ce lien bien précieux !!
Une retraite merveilleuse vers le souffle de l'Esprit sur nos coeurs !



nous aime !!

_________________
Parce que vous êtes là pour toujours,
Simplement parce que vous êtes Marie,
Simplement parce que vous existez,
Mère de Jésus-Christ, soyez-en remerciée !
avatar
franbea
Animation
Animation

Messages : 239
Date d'inscription : 07/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  maryline le Dim 16 Mai 2010 - 19:36

Invités aux noces de l'Agneau,
et revêtus d'une robe de lumière,
nous
venons de traverser l'eau de la Mer Rouge ;
chantons au Christ : il
nous ouvre le chemin.

Jésus Christ se lève du tombeau
et il
retourne vainqueur des enfers.
Il enchaîne les tyrans, chasse les
ténèbres
et il nous ouvre les portes du ciel.

Gloire à toi ô
Christ notre sauveur,

toi qui triomphes aujourd'hui d'entre les morts
!
Gloire au Père et à l'Esprit qui nous illumine !
Vous qui
régnez pour les siècles éternels.
Amen.

Dimanche
16 mai - Invités aux noces de l'Agneau


_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  maryline le Mar 18 Mai 2010 - 6:42

Vers les eaux du repos

Nous sommes en route ! Le pas léger du pèlerin qui vient de commencer
son ascension – même d’un petit mont ! – est déjà assuré par les
promesses divines telles que nous les rapporte aujourd’hui le psaume 23
(22) : le berger promet déjà «les eaux du repos» ; «son bâton et sa
houlette» rassurent contre les dangers de toutes sortes ; et il conduit
vers la «demeure» où le repas est prêt, qui réjouira le cœur – et le
corps – de qui s’y laissera guider. Nul «ravin de ténèbres» – au
Mont-Saint-Michel, c’est même un «gouffre» ! – n’engloutira les brebis
du Seigneur. L’amour du Seigneur est concret. Son Esprit est aussi
l’Esprit Paraclet : celui qui défend et protège. «Tel un aigle qui
veille sur son nid, plane au-dessus de ses petits ; il déploie ses ailes
et me prend», rappelle le Deutéronome (32,7). Puisque «je ne manque de
rien» et que «je ne crains aucun mal», je peux donc m’avancer sans
inquiétude vers la «demeure» où Dieu m’attend. «Entraîne-moi sur tes
pas, courons !», crie l’amante du Cantique (1,4).

Courir n’est
pas nécessairement la bonne solution – à moins d’un entraînement
particulier ! –, cherchons donc plutôt le pas calme et cadencé du
pèlerin que l’envolée des marches du Grand Degré rappelle inexorablement
à l’humilité. La vie, notre vie, est ce pèlerinage que nous contemplons
aujourd’hui. Ça monte un peu, c’est vrai, et nous pourrions avoir le
sentiment que parfois «la vie est difficile», mais, comme le dit Etty
Hillesum avec autant de sérieux que de candeur, quelques mois avant sa
mort à Auschwitz, «ça n’est pas grave». L’Esprit du Dieu vivant nous
accompagne et nous conduit ; telle une huile, il apaise et fortifie,
panse les blessures et assouplit toute raideur. Qu’il vienne sur nous en
ce jour !
Psaume 22 (23)



[1] Le Seigneur est mon berger,
je ne manque de rien ;
[2] sur
des prés d’herbe fraîche
il me fait reposer ;
vers les eaux du
repos il me mène
[3] pour y refaire mon âme.

Il me guide par
le juste chemin
pour l’amour de son nom ;
[4] passerais-je un
ravin de ténèbres,
je ne crains aucun mal ;
près de moi ton bâton,
ta houlette
sont là qui me consolent.

[5] Devant moi tu apprêtes une table
face à mes adversaires ;
d’une
onction tu me parfumes la tête
et ma coupe déborde.

[6] Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
ma
demeure est la maison du Seigneur
en la longueur des jours.
Prier


Seigneur, la route est belle par laquelle tu as choisi de me faire
venir à toi. Certains jours, j’y rencontre le brouillard et le doute ;
d’autres, la chaleur et la foule de mes pensées bruyantes et agitées ;
mais tu es toujours là, bon berger, qui me guides et me rassures. Ton
Esprit me précède et me porte ; qu’il augmente en moi la confiance en
ton amour et le désir de monter toujours plus à ta rencontre, jour après
jour, marche après marche, jusqu’en ta demeure où tu m’as préparé une
place. Amen.

Fraternités de Jérusalem

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  alice le Mer 19 Mai 2010 - 5:48


Blanc plus que neige


L’une des expériences les plus communes, lors d’un pèlerinage ou même d’une simple marche, c’est le poids du sac. Et si le chemin est ascendant, c’est encore plus frappant. Si encore on était dans la baie, que ce soit celle des vacances ou celle du quotidien, distrait par le vent avec lequel dansent les mouettes, réjoui par les vastes horizons et les jeux de lumière entre sable et eau, on pourrait peut-être oublier, mais là, entre les deux murs épais du Grand Degré, dans le passage étroit et resserré de la Salle des Gardes, là où résonnent toutes les pensées même les plus secrètes et les plus cachées, il n’y a rien à faire : la vérité s’impose. Celle de notre faiblesse, celle de notre péché peut-être.

L’Esprit est d’abord «l’Esprit de vérité», comme le dit le quatrième évangile (Jean 14,17 ; 15,26 ; 16,13). Et «si nous disons : ‘Nous n’avons pas de péché’, nous nous abusons, la vérité n’est pas en nous» (1 Jean 1,8). Profitant de la pénombre bienfaisante de la plus ancienne chapelle édifiée sur le rocher, Notre-Dame-sous-Terre (qu’il nous est proposé de visiter), prenons le temps aujourd’hui de nous laisser sonder par l’Esprit de vérité, comme David s’est laissé sonder par l’Esprit qui lui parlait par la bouche du prophète Natân. «Cet homme», celui qui a pris l’unique brebis du pauvre pour en faire un festin, «c’est toi !». Alors, de la bouche de David, brisé par le repentir, jaillit le psaume que nous méditons en ce jour, le «Miserere».

Il s’agit d’une confession à tous les sens du terme : confession de son péché, bien sûr – David le connaît et le reconnaît comme le sien – mais aussi confession de la miséricorde de Dieu : dès les premiers versets, c’est à la «tendresse» et à la «bonté» de Dieu qu’en appelle David pour être lavé et purifié de son péché. Le pécheur qui se reconnaît tel ne découvre jamais seulement son péché mais aussi et toujours la tendresse du Dieu de miséricorde. Non seulement il ne «retire pas de lui son esprit saint», mais encore il le décharge de son fardeau, le prend sur son cœur et souffle sur lui l’Esprit de pardon et de réconciliation, lui qui «restaure en notre âme un esprit ferme» ! Alors, dit saint Bernard, «dans la contemplation de Dieu, nous respirons et la joie du Saint-Esprit nous procure la consolation». Qu’il en soit ainsi pour nous aujourd’hui !
Psaume 51 (50)


Pitié pour moi, Seigneur, en ta bonté,
en ta tendresse efface mon péché ;lave-moi de toute malice
et de ma faute, Seigneur, purifie-moi.

Car mon péché, moi, je le connais,
ma faute est devant moi sans relâche ;
contre toi, toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi tu es juste quand tu prononces,
sans reproche lorsque tu juges.
Vois : mauvais, je suis né,
pécheur, ma mère m’a conçu.

Mais tu aimes la vérité au fond du cœur,
instruis-moi des profondeurs de la sagesse ;
purifie-moi avec l’hysope : je serai net ;
lave-moi : je serai blanc plus que neige.

Rends-moi le son de la joie et de la fête,
et qu’ils dansent, les os que tu broyas ;
détourne ta face de mes fautes,
efface de moi toute malice.

Ô Dieu, crée pour moi un cœur pur,
restaure en ma poitrine un esprit ferme ;
[13] ne me repousse jamais loin de ta face,
ne retire pas de moi ton esprit saint.

Rends-moi la joie de ton salut,
assure en moi un esprit magnanime ;
aux pécheurs j’enseignerai tes voies,
à toi se rendront les égarés.

Affranchis-moi du sang, Dieu mon Sauveur,
et ma langue acclamera ta justice ;
Seigneur, ouvre mes lèvres
et ma bouche publiera ta louange.

Tu ne prendrais aucun plaisir au sacrifice,
si j’offre un holocauste, tu n’en veux pas ;
mon sacrifice, c’est un esprit brisé,
d’un cœur broyé tu n’as point de mépris.

Veuille accorder à Sion le bonheur,
et rebâtir Jérusalem en ses murailles ;
tu te plairas aux justes sacrifices,
on offrira des taureaux sur ton autel.


Prier


Seigneur, tu connais mon cœur. Tu m’attends sur le rocher de la vérité, là où je peine si souvent à me rendre. Tu m’attends non pour me culpabiliser mais pour me relever ; non pour m’accabler mais pour me décharger ; non pour me juger mais pour me pardonner. Que ton Esprit de douceur et de miséricorde ôte de moi toute peur et tout faux-semblant pour que je me présente devant toi dans la vérité et de ma faiblesse et de mon désir, et de mon péché et de mon amour de toi. Seigneur, toi qui viens nous réconcilier avec nous-même, avec notre prochain et avec toi, béni sois-tu !



avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  alice le Jeu 20 Mai 2010 - 5:40


Qu'un souffle passe


Le psaume que nous méditons aujourd’hui est un psaume tout entier habité par l’action de grâces. Avec lui, nous passons sans transition, tout recréés que nous sommes par le pardon du Seigneur, des profondeurs de Notre-Dame-sous-Terre à la magnifique et vaste salle située au niveau même de l’abbatiale, tout en haut du Mont : le réfectoire des moines. Comme le fils prodigue accueilli par la tendresse de son Père, nous y goûtons aujourd’hui au banquet de la réconciliation, enfants rachetés de toutes les «fosses» qui nous menaçaient, bénis de tous les «bienfaits» du Seigneur.

C’est l’Esprit de joie et de louange que nous invoquons aujourd’hui. Comme le peuple en exil qui court avec allégresse et arrive «à Sion criant de joie, portant avec eux une joie éternelle», accueillons aujourd’hui cette joie qui nous habite au plus profond et qui a nom «Esprit Saint». Pour autant la joie dont nous parlons n’est ni une joie magique ni une joie automatique. Être chrétien, ce n’est pas nécessairement être enthousiaste ou optimiste, mais c’est connaître cette source de la joie profonde qu’est l’Esprit Saint et s’y abreuver dans la foi.

En passant de Notre-Dame-sous-Terre au réfectoire des moines, notre vie n’a probablement pas été visiblement ni sensiblement transformée ! Nos souffrances et nos doutes nous habitent peut-être toujours. Mais une porte a été ouverte – c’est saint Paul qui nous aide à le comprendre aujourd’hui : «Vous qui étiez morts du fait de vos fautes, il vous a fait revivre avec lui !» (Colossiens 2,13). La joie chrétienne est d’abord la joie de la résurrection du Premier-né d’entre les morts : Jésus. Et cette joie n’ignore aucune des souffrances qui pèsent sur notre monde et sur chacune de nos vies. Au contraire : c’est aux pauvres, aux malades, aux désespérés, à tous ceux dont «les mains» sont «affaiblies», et dont «les genoux chancellent», comme le dit Isaïe, aux «cœurs défaillants», qu’elle est promise, comme une source qui jaillit en plein désert. Oui, on a bien raison de le chanter : «Bénis le Seigneur, ô mon âme !».
Psaume 103 (102)


[1] Bénis le Seigneur, ô mon âme,
et, du fond de mon être, son saint nom ;
[2] bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits.

[3] Lui qui pardonne toutes tes offenses,
qui te guérit de toute maladie,
[4] qui rachète à la fosse ta vie,
qui te couronne d’amour et de tendresse,

[5] qui rassasie de biens tes années,
et ta jeunesse comme l’aigle se renouvelle.
[6] Le Seigneur qui fait œuvre de justice,
qui fait droit à tous les opprimés,

[7] révéla ses desseins à Moïse,
aux enfants d’Israël ses hauts faits.
[8] Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;

[9] elle n’est pas jusqu’à la fin, sa querelle,
elle n’est pas pour toujours, sa rancune ;
[10] il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

[11] Comme est la hauteur des cieux sur la terre,
puissant est son amour pour qui le craint ;
[12] comme est loin l’Orient de l’Occident,
il éloigne de nous nos péchés.

[13] Comme est la tendresse d’un père pour ses fils,
tendre est le Seigneur pour qui le craint ;
[14] il sait de quoi nous sommes façonnés,
il se souvient que poussière nous sommes.

[15] L’homme ! Ses jours sont comme l’herbe
et la fleur des champs qui fleurit :
[16] sur lui, qu’un souffle passe, il n’est plus,
jamais plus ne le connaîtra sa place.

[17] Mais l’amour du Seigneur pour qui le craint
est de toujours à toujours,
et sa justice, [18] pour ceux qui gardent son alliance,
qui se souviennent d’accomplir ses volontés.

[19] Le Seigneur a mis son trône dans les cieux,
par-dessus tout sa royauté domine.
[20] Bénissez le Seigneur, tous ses anges,
hérauts puissants, ouvriers de sa parole.

[21] Bénissez le Seigneur, ses armées,
serviteurs ouvriers de son désir.
[22] Bénissez le Seigneur, toutes ses œuvres,
partout où s’étend son empire.

Bénis le Seigneur, ô mon âme !
et du fond de mon être son saint nom.

Prier


Dieu de tendresse et de bonté, sois béni pour tous tes bienfaits. Dans l’allégresse de l’Esprit de sainteté, je chante ton amour et ta miséricorde qui m’ont relevé et introduit dans la salle du banquet où ton Fils a préparé le festin de la joie. Je te bénis, Père, pour ton amour qui est de toujours à toujours. Je te bénis, Christ Jésus, toi qui es descendu dans l’abîme de la mort pour que nul n’en reste à jamais prisonnier. Je te bénis, ô Esprit d’une sainte allégresse : souffle en mon âme la brise de ta joie !













avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  alice le Ven 21 Mai 2010 - 5:28


Ton souffle bon


«Le cheminement de l’homme ne lui appartient pas, mais dépend de l’initiative de l’Esprit son maître», nous dit aujourd’hui saint Bernard. Ces deux derniers jours de retraite seront pour nous à la fois un terme et un commencement. Parvenus tout en haut du rocher, nous ne sommes pas pour autant – et heureusement ! – au bout de l’aventure. L’Esprit Saint est un bon compagnon de route et la route ne fait que commencer !

Avec le psalmiste, nous prions aujourd’hui en demandant : «Que ton souffle de bonté me conduise par une terre unie» (Psaume 143,10). Cette terre, c’est l’image de notre vie. À quoi servirait une retraite si elle ne nous transformait pas au moins un peu ? En six strophes, le psalmiste semble parcourir toute sa vie sous le regard de Dieu : un cri de confiance et d’humilité, un appel au secours, une anamnèse des œuvres de Dieu, et puis, tourné vers l’avenir cette fois, une profession de foi qui l’engage résolument sur le chemin de la confiance : «Je compte sur toi (…), je suis ton serviteur» (Psaume 143,8.12). Et s’il arrivait qu’il soit «à bout de souffle», il ne craindrait pas car il sait que le «souffle bon» de l’Esprit de tendresse toujours le conduira.

Au centre du psaume, un verset nous donne la clef de cette sixième journée de retraite : «Je me redis toutes tes œuvres» (Psaume 143,5). Puisque nous sommes aujourd’hui dans le cloître de l’abbaye, mettons à profit la grâce particulière de ce lieu de méditation et de lent cheminement pour nous «redire toutes les œuvres» de Dieu en notre vie. Son Esprit, qui va à nouveau nous être donné en plénitude en cette fête de Pentecôte, ne viendra pas nous distraire de la réalité concrète, quotidienne, de notre vie, mais la féconder : à nous donc de la rassembler tout entière sous le regard de Celui qui a promis de nous envoyer l’Esprit Consolateur et qui nous fera porter des fruits de «charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi», comme l’écrit saint Paul aux chrétiens de Galatie (Galates 5,22-23). Si l’Esprit est notre vie, qu’il nous fasse agir !
Psaume 143 (142)


[1] Seigneur, écoute ma prière,
prête l’oreille à mes appels.
Seigneur, écoute ma prière,
tu es fidèle, réponds-moi, tu es juste ;
[2] ne cite pas en jugement ton serviteur,
nul vivant n’est justifié devant toi.

]3] L’ennemi pourchasse mon âme,
contre terre il écrase ma vie ;
il me fait habiter dans les ténèbres
comme ceux qui sont morts à jamais ;
[4] le souffle en moi s’éteint,
mon cœur au fond de moi s’épouvante.

[5] Je me souviens des jours d’autrefois,
je me redis toutes tes œuvres,
sur l’ouvrage de tes mains je médite ;
je me redis toutes tes œuvres,
[6] je tends les mains vers toi,
mon âme est une terre assoiffée de toi.

[7] Viens vite, réponds-moi, Seigneur,
je suis à bout de souffle ;
ne cache pas loin de moi ta face,
je serais de ceux qui tombent dans la fosse.
[8] Fais que j’entende au matin ton amour,
car je compte sur toi ;
fais que je sache la route à suivre,
car vers toi j’élève mon âme.

[9] Délivre-moi de tous mes ennemis,
Seigneur, c’est vers toi, que j’ai fui ;
[10] enseigne-moi à faire tes volontés,
car c’est toi mon Dieu ;
que ton souffle de bonté me conduise
par une terre unie.

[11] À cause de ton nom, Seigneur,
fais que je vive en ta justice ;
tire de l’oppression mon âme,
[12] en ton amour anéantis mes ennemis ;
détruis les oppresseurs de mon âme,
car moi je suis ton serviteur.

Prier


Seigneur, je te présente aujourd’hui toute ma vie. Souffle sur elle ton Esprit de force et de douceur : qu’il me conduise par la terre unie de tes volontés et me fasse porter le fruit que tu désires. C’est derrière toi que je veux marcher, à toi que je veux me donner, pour toi que je veux chanter le chant de mon action de grâce et de ma joie. Pour ton Esprit qui nous guide et nous conduit, et nous donne de marcher à ta suite sans nous lasser, Seigneur, béni sois-tu !






avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  alice le Sam 22 Mai 2010 - 5:15


La vie à jamais


Nous voici au terme de notre parcours. C’est un petit psaume, le psaume 133, que nous méditons et prions aujourd’hui : un psaume de bénédiction dans lequel deux images – l’«huile» qui ruisselle le long de la barbe, et la «rosée de l’Hermon» – évoquent avec force l’Esprit qui va descendre sur l’Église comme une onction de douceur et de fécondité. Notre découverte du Mont-Saint-Michel nous fait entrer aujourd’hui – enfin ! –, pleins de joie, dans l’abbatiale dont nous remontons l’allée centrale jusqu’à nous trouver dans le chœur. Là tout est clarté. Le feu de l’Esprit pourrait descendre ici et maintenant qu’on ne s’en étonnerait pas ! À moins qu’il ne coule plutôt comme un «fleuve de Vie», comme le décrivent les dernières lignes du Livre de l’Apocalypse (22,1). Émerveillement, louange : nous vivons dans la joie la Pentecôte au cœur de l’Église.

Mais voilà que le psaume de ce jour nous invite à considérer un autre aspect de notre joie. Car l’Esprit ne descend pas d’abord, pas seulement, dans mon propre cœur pour y répandre le feu de son amour et de sa joie mais sur toute l’Église dont il veut faire le flambeau rayonnant de l’amour de Dieu pour tous les hommes. C’est ensemble que nous recevons l’Esprit, en Église, parce que c’est ensemble que nous manifestons l’amour de Dieu. Paul le résume très clairement : «À chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun» (1 Corinthiens 12,7). La retraite ne nous conduit pas vers nous-mêmes mais vers Dieu et Dieu nous donne des frères et des sœurs à aimer et avec qui faire grandir le Royaume. «Par la foi nous recevons l’unité, et par la charité nous recevons la vie», écrit Hugues de Saint-Victor. Nul ne peut donc dire aux autres membres du Corps qu’est l’Église : «Je n’ai pas besoin de vous» (1 Corinthiens 12,21). Au jour de Pentecôte, c’est rassemblés dans la Chambre haute du Cénacle que les apôtres ont reçu l’effusion de l’Esprit : courons donc vers l’Église notre Mère pour y boire au «Fleuve de vie qui jaillit du trône et de l’agneau» (Apocalypse 22,1) ! Courons vers nos frères pour recevoir avec eux la flamme qui porte la joie et la tendresse de Dieu. «Voyez ! Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en frères tous ensemble !»

Psaume 133 (132)


[1] Voyez ! Qu’il est bon, qu’il est doux
d’habiter en frères tous ensemble !

[2] C’est une huile excellente sur la tête,
qui descend sur la barbe,
qui descend sur la barbe d’Aaron,
sur le col de ses tuniques.
[3] C’est la rosée de l’Hermon qui descendrait
sur les hauteurs de Sion ;

car le Seigneur y a voulu la bénédiction,
la vie à jamais.

Prier


Esprit de sainteté, d’amour et d’allégresse, aujourd’hui, en cette nuit bénie de Pentecôte, tu descends sur l’Église qui exulte en toi. Béni sois-tu pour ce Corps que nous formons auquel tu donnes vie et joie. Béni sois-tu pour les frères et les sœurs que tu nous donnes à aimer et qui sont pour nous les visages de ton Visage. Fais-nous tous grandir dans l’unité et dans la paix. Remplis-nous de ta bonté, de ta charité. Oui, viens Esprit Saint ! Viens Esprit de Pentecôte !







avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  Marie le Sam 22 Mai 2010 - 6:49

Esprit Saint qui nous souffle tes sept dons , continue à nous éclairer tout au long de notre vie !
Oui , tu nous donne ton Esprit Seigneur à profusion , nous respirons de toi pour mieux donner notre ( ton ) souffle à ceux qui nous entourent.
7 dons , un don pour chaque jour de la semaine , quelle richesse quelle mine d'or à exploiter .
Que chacun d'entre nous sache discerner les dons que tu nous envoies .
SEIGNEUR , LAISSE -MOI RESPIRER TON PARFUM D'AMOUR , POUR MIEUX LE DONNER AUX AUTRES .
APPRENDS-MOI LA SAGESSE , POUR QUE JE SACHE TOUJOURS T'AIMER!
DONNE-MOI L'INTELLIGENCE POUR MIEUX COMPRENDRE TA PAROLE.
DONNE -MOI LE CONSEIL POUR QUE JE SOIS TOUJOURS SUR TON CHEMIN
APPORTE-MOI LA FORCE POUR SURMONTER LES OBSTACLES DE MA VIE
DONNE-MOI LA SCIENCE POUR VOIR LE MONDE QU'À TRAVERS TON REGARD
DONNE MOI LA PIETE POUR QUE JE TE PRIE A CHAQUE INSTANT
QUE J'AIE LA CRAINTE DE TOI POUR GARDER LE SOUCI DE TE PLAIRE DANS TOUTES CHOSES D MA VIE .
AMEN!
JE TE BENIS ET TE RENDS GRACE SEIGNEUR POUR TOUS CES DONS
avatar
Marie
Membre
Membre

Messages : 81
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 54
Localisation : Tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  maryline le Sam 22 Mai 2010 - 8:27


_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10984
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  alice le Dim 23 Mai 2010 - 12:44


Viens, mon souffle et ma vie


Viens, lumière véritable.
Viens, vie éternelle.
Viens, mystère caché.
Viens, trésor sans nom.
Viens, réalité ineffable.
Viens, personne inconcevable.
Viens, félicité sans fin.
Viens, lumière sans couchant.
Viens, attente infaillible de tous ceux qui doivent être sauvés.
Viens, réveil de ceux qui sont couchés.
Viens, résurrection des morts.
Viens, ô Puissant, qui toujours tout fais et refais
et transformes par ton seul vouloir (…).
Viens, joie éternelle.
Viens, toi qui m’as séparé de tout et fait solitaire en ce monde.
Viens, toi devenu toi-même en moi désir, qui m’as fait te désirer,
toi l’au-delà de tout.
Viens, mon souffle et ma vie.
Viens, consolation de mon âme.
Viens, ma joie, ma gloire, mes délices sans fin.

Je te rends grâce d’être devenu un seul esprit avec moi, sans confusion, sans mutation, sans transformation, toi le Dieu au-dessus de tout, et d’être pour moi devenu tout en tous, nourriture inexprimable et parfaitement gratuite, qui sans fin débordes inépuisablement aux lèvres de mon âme et rejaillis à la source de mon cœur, purification qui me baignes de ces impérissables et saintes larmes, que ta présence apporte à ceux que tu visites.

Je te rends grâce d’être pour moi devenu lumière sans couchant, soleil sans déclin, car tu n’as pas où te cacher, toi dont la gloire emplit l’univers. Non, jamais à personne tu n’es caché, mais c’est nous qui toujours nous cachons de toi, en refusant d’aller à toi.

Viens donc, ô Maître, aujourd’hui dresse en moi ta tente ; fais ta maison et demeure continuellement, inséparablement, jusqu’au bout, en moi, ô très bon, et que moi aussi, à ma sortie de ce monde, je me retrouve en toi et règne avec toi, Dieu, qui es au-dessus de tout.

De saint Syméon le Nouveau Théologien, au XIe siècle











avatar
alice
Animation
Animation

Messages : 3663
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 39
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pentecôte 2010 Retraite en ligne avec les Fraternités de Jérusalem

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum