bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Le Saint du jour : Saint Honorat

Aller en bas

Le Saint du jour : Saint Honorat

Message  lily le Lun 16 Jan 2012 - 13:26


Saint Honorat
Abbé de Lérins et évêque d'Arles (+ 430)


Originaires d'une noble famille gallo-romaine, Honorat et son frère Venance reçurent le baptême dès leur jeunesse. Saisis par le désir de perfection, ils cherchèrent à gagner l'Orient, patrie des moines. Ils s'embarquent alors pour la Grèce avec un troisième compagnon, épris lui aussi de vie monastique. En Grèce, Venance tombe malade et meurt. Honorat regagne l'Occident avec son compagnon, mais l'appel de la solitude ne les a pas fait se quitter. L'évêque de Fréjus, Léonce, leur fait don d'une île de l'archipel de Lérins au large de Cannes, alors déserte. Les deux solitaires en chassent démons et serpents et, grâce aux disciples venus du continent, l'île se peuple de moines organisés en une communauté cénobitique fort souple, sous la direction d'Honorat. Ce monastère deviendra l'un des grands centres spirituels de la région. Actuellement, le monastère est encore habité par des moines cisterciens. La Règle de saint Honorat, qui insiste sur la stabilité du moine, servira de modèle à d'autres et fera l'admiration de Jean Cassien. En 426, saint Honorat quitte son île pour devenir évêque d'Arles. Dans ce diocèse déchiré par les divisions, il rétablit la concorde et rend à l'Église d'Arles rigueur, vigueur et sainteté.
C’est au début du cinquième siècle que St Honorat trouve, en se fixant à Lérina, le désert qu’il désirait et qui va rapidement devenir l’un des centres les plus rayonnant du monachisme occidental à ses débuts...
En 425, Saint Honorat, fondateur de Lérins, est Évêque d'Arles. (Diocèse d'Aix et Arles - Une histoire)
... La communauté que fonde Honorat est à l’image de l'Église naissante, forte d’une foi missionnaire qui bouleversera la monde romain. L’abbaye de Lérins est une source de saints et d’évêques.
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)

A lire aussi Saint Honorat, fondateur de Lérins et évêque d'Arles, la France orthodoxe.
À Arles en Provence, l’an 429, saint Honorat, évêque, qui fonda sur l’île de Lérins un monastère très célèbre et reçut ensuite le gouvernement de l’Église d’Arles.


Honorat est né en Gaule vers 375. De nombreuses hypothèses ont été émises sur le lieu de sa naissance: Bourgogne, Provence, Aquitaine... Son biographe, Hilaire d'Arles, ne donne guère d'indices. Il était pourtant un proche parent d'Honorat et connaissait sa "patrie". Pour Hilaire comme pour Honorat, la seule patrie est la patrie "céleste" puisque, en suivant le Christ, ils sont devenus fils de Dieu. Il est probable que l'on ne connaîtra jamais le lieu de naissance d'Honorat, que son biographe a soigneusement caché!

Issu de l'aristocratie gallo-romaine, Honorat reçoit l'éducation qui était celle des jeunes gens de son temps : philosophie, et surtout rhétorique. Très jeune, il choisit de recevoir le baptême. Avec son frère Venantius, il mène une vie d'ascèse dans la propriété familiale.

Honorat entreprend quelques années plus tard un voyage vers l'Orient en compagnie de son frère Venantius et d'un vénérable vieillard, Caprais, son père spirituel. Venantius meurt en Grèce. Honorat revient en Gaule en passant par l'Italie.

Avec quelques compagnons, dont le fidèle Caprais, Honorat choisit la petite île de Lérina (aujourd'hui île Saint Honorat, la plus petite des îles de Lérins), au large de Cannes, pour fonder un monastère qui deviendra très vite une "immense communauté" (ingens cenobium d'après Cassien).



Le monastère de Lérins


Monastère de l'île Saint-Honorat vu de l'île Sainte-Marguerite.L'île de Lérina (Saint Honorat) était inhabitée depuis longtemps. Honorat fait fuir les serpents qui l'avaient envahie et fait surgir une source (ce sont les deux seuls "miracles" que lui attribue son biographe, Hilaire d'Arles. Ordonné prêtre par l'évêque de Fréjus, Honorat met tout en œuvre pour faire avancer ses disciples dans les voies de la perfection. Certains historiens lui attribue la première des règles "lériniennes", qui serviront de modèles, avec celles de Césaire d'Arles, à Saint Benoît (règle bénédictine).

Très rapidement la renommée d'Honorat s'étend et le monastère connaît un rayonnement exceptionnel dans tout le sud-est de la Gaule, et jusque dans le Valais suisse.

Deux ans avant sa mort, Honoart est élu évêque d'Arles. Maxime, deuxième abbé de Lérins, le remplace à la tête du monastère.






Monastere de l'Ile saint Honorat ( Lerins)
avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum