bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Saints et Saintes du 23 janvier

Aller en bas

Saints et Saintes du 23 janvier

Message  lily le Lun 23 Jan 2012 - 15:14



Saints et Saintes du jour


Saint Ildefonse de Tolède
Evêque de Tolède (+ 669)
Ildefonse ou Alphonse.
Neveu de saint Eugène de Tolède, il étudia à Séville ayant pour maître saint Isidore. Moine, il devint abbé de Tagli, sur le Tage. Archevêque de Tolède en 657, il uniformisa les liturgies espagnoles. Pami les nombreux ouvrages qu'il écrivit, il composa un traité pour défendre la virginité perpétuelle de la Très sainte Mère de Dieu.
<- Saint Ildefonse, évêque de Tolède. Initiale d’un recueil bénédictin d’Alspach du XIIe siècle. Colmar, bibliothèque Municipale.
À Tolède en Espagne, vers 607, saint Ildefonse, évêque. Moine et supérieur de son couvent, il fut élu évêque et écrivit de nombreux ouvrages dans un style très élégant et honora la bienheureuse Marie Mère de Dieu et toujours Vierge avec un admirable zèle de dévotion.
+++++++++++++++++++++++++++

Autres Saints et Saintes du Jour

Saint Amasius
évêque de Teano (+ v. 356)
Saint André Chong (Tyong) Hwa-gyong
catéchiste et martyr en Corée (+ 1840)
Saint Clément d'Ancyre
Martyr (+ 309)
Saint Denys de l'Olympe
Ermite au mont Olympe (+ 1541)
Saint Elie
Jardinier en Egypte (+ 305)
Sainte Emérentienne
Vierge, martyre (+ 304)
Saint Eusèbe
Ascète en Syrie qui vécut non loin d'Antioche (5ème s.)
Saint Gennade de Kostroma
Moine à Komelsk puis à Kostroma (+ 1565)
Saint Jean l'Aumônier
Patriarche d'Alexandrie (+ 636)
Saint Macaire
higoumène et apôtre du bocage vendéen (5ème s.)
Saint Maimboeuf
Irlandais venu en Franche-Comté (+ 480)
Saint Parménas
Diacre de Jérusalem, martyr (1er s.)
Saint Salaman le silencieux
ermite en Palestine (+ v. 400)
Saints Sévérien et Aquila
martyrs à Césarée (+ v. 303)
Nominis.fr
avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 23 janvier

Message  Invité le Lun 23 Jan 2012 - 16:20



Bouquet spirituel: Bienheureux serez-vous lorsqu'on vous insultera et persécutera, lorsqu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de Moi... car votre récompense sera grande dans les cieux. Mt. 5, 11-12
:pmolçà: :pmolçà: :pmolçà:

SAINT RAYMOND de PENNAFORT
(1175-1275)

Saint Raymond vint au monde l'an 1175, au château de Pennafort, en Espagne, et brilla non moins par sa vaste science que par ses vertus; il se fit même, dans l'enseignement du droit ecclésiastique, une réputation extraordinaire. Chargé par le souverain Pontife des plus hautes missions apostoliques et scientifiques, il dépassa partout les espérances qu'on avait conçues de lui.

Raymond étant entré dans l'Ordre de Saint-Dominique peu après la mort du saint fondateur; il devint général de cet Ordre. Dieu confirma par des miracles ses éclatantes vertus.

Dans une nécessité pressante, il fit cinquante-trois lieues marines sur l'Océan, n'ayant pour navire que son manteau. Appelant Dieu à son aide, il étendit, en effet, son manteau sur les flots, prit son bourdon à la main, fit le signe de la Croix, posa résolument le pied sur son frêle radeau et pria son compagnon de venir le rejoindre, après avoir fait un nouveau signe de Croix; mais celui-ci sentit sa foi défaillir et préféra la sécurité du port aux hasards d'une telle embarcation. Le Saint releva en haut la moitié du manteau en guise de voile et l'attacha au noeud de son bâton, comme au mât d'un navire. Un vent favorable ne tarda pas à se lever et le poussa en pleine mer, pendant que les matelots sur le rivage se regardaient muets de stupeur.

Six heures après, Raymond débarqua dans le port de Barcelone, se revêtit de son manteau aussi sec que s'il l'eût tiré de l'armoire, et, reprenant son bourdon, se dirigea droit vers le couvent. Les portes en étaient fermées; néanmoins il entra, apparut soudain au milieu de ses frères et se jeta aux pieds du prieur pour lui demander sa bénédiction. Ce prodige inouï se répandit bientôt dans toute la ville, car plusieurs personnes avaient été témoins de son débarquement.

La prière du saint religieux était continuelle et presque toujours accompagnée d'abondantes larmes. Notre-Seigneur lui avait donné pour familier un de Ses anges qui le réveillait à propos, pour lui permettre de vaquer à l'oraison. Il ne montait jamais à l'autel sans avoir confessé ses plus légères fragilités. Il disait souvent: "Les jours où de graves empêchements m'ont privé de la sainte Messe ont toujours été pour moi des jours de deuil et d'affliction."

Il employa les trente-cinq dernières années de sa vie à se préparer plus spécialement à la mort.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum