bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Saints et Saintes du 16 mars

Aller en bas

Saints et Saintes du 16 mars

Message  lily le Ven 16 Mar 2012 - 15:04


Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Sainte Bénédicte
Clarisse à Saint-Damien, succéda à sainte Claire (+ 1260)
Elle rejoignit sainte Claire au couvent de Saint Damien à Assise. Elle lui succéda, en donnant l'exemple d'une constante régularité et d'une stricte pauvreté.
<- Illustration extraite du pied de la croix qui est au-dessus de l'autel de la Basilique Sainte-Claire d'Assise.
++++++++++++++
Bienheureux Torello de Poppi

Ermite italien (+ 1282)Il voulait se livrer aux bonnes oeuvres près des pauvres, mais il les abandonna pour se livrer à une liaison dépravée avec deux jeunes gens à quoi il ajouta une maîtresse qui captiva son coeur. Malgré tous les conseils et les reproches, il mena cette vie dissolue plusieurs années. Et puis, un beau jour, l'enfant prodigue, tourmenté de remords et dégoûté de cette vie, s'en fut en parler au supérieur du monastère de Vallombreuse qui l'accueillit avec une grande indulgence et une compréhensive bonté. Torello commença alors une vie de pénitence et devint moine-ermite à Vallombreuse, volontairement emmuré dans sa cellule. Il connut de grandes souffrances et les accepta comme une participation au salut du Christ sur la croix. Son culte fut confirmé par le pape Benoît XIV.


++++++++++++++++++++++++


Autres Saints et Saintes du Jour

Saint Abbain
fondateur de monastères en Irlande (6ème s.)
Saint Abraham
(+ 370)
Saint Christodule
(+ 1093)
Saint Dentelin
(7ème s.)
Sainte Eusébie
Fille de sainte Rictrude (+ v. 680)
Saint Finien
(+ v. 560)
Saint Grégoire Makar
Ermite dans la région de Pithiviers en France (11ème s.)
Saint Héribert
Archevêque de Cologne (+ 1021)
Saint Hilaire
Evêque et saint Tatien diacre (+ 285)
Bienheureux Jean Amias et Robert Dalby
martyrs en Angleterre (+ 1589)
Saint Jean de Brébeuf
Martyr au Canada (+ 1649)
Bienheureux Jean Sordi Cacciafronte
Evêque de Vicence (+ 1181)
Saint Julien d'Antioche
Martyr en Cilicie (4ème s.)
Saint Papas
martyr en Perse (4ème s.)
Saint Sérapion
(+ 1516)
Nominis.fr


avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 16 mars

Message  Invité le Ven 16 Mar 2012 - 20:33



Bouquet spirituel: «Voici que Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.» Mt. 10, 16

:pmolçà: :pmolçà: :pmolçà:

SAINT ABRAHAM
Prêtre, Solitaire
(+ 376)

Saint Abraham vint au monde à Chidame, près d'Édesse, en Mésopotamie, et s'illustra par son innocence et sa haute vertu. Son père et sa mère, doués des biens de la fortune, l'aimaient tendrement. Malgré son attrait pour la vie solitaire, pour ne pas déplaire à ses parents, il consentit à s'engager dans les liens du mariage. Dès que les noces furent terminées, il sortit furtivement de la maison, et ayant trouvé une caverne à deux milles de la ville, il s'y retira plein de joie, résolu d'y passer toute sa vie à servir Dieu seul.

Après dix-sept jours de recherches, ses parents le découvrirent dans sa retraite, plongé dans la contemplation. Ils furent si touchés de ses supplications, qu'ils firent le sacrifice de leur fils et le laissèrent suivre sa vocation. Dès lors le nouvel ermite fit murer sa cellule, n'y laissant qu'une étroite fenêtre pour recevoir la nourriture qu'on lui apportait chaque jour.

Il fit de grands progrès dans la voie de la perfection. Il acquit surtout une humilité extraordinaire et une charité extrême pour le prochain. Jamais il ne réprimanda personne durement; sa parole était toujours assaisonnée d'indulgence. Saint Éphrem nous dit qu'il ne se relâcha jamais en rien de sa vie de pénitence, qu'il ne passa pas un seul jour sans verser des larmes, et que, malgré ses austérités, il conserva toujours la fraîcheur de son visage et la vigueur de son corps.

Il y avait dix-sept ans qu'il menait en ce lieu une vie tout angélique, lorsqu'il apprit la mort de ses parents. Il pria un de ses amis de vendre tout son héritage et d'en donner le prix aux pauvres, ne se réservant qu'un vêtement de poil de chèvre, une natte et une écuelle de bois.

La renommée des vertus du saint solitaire se répandit de tous côtés. Dieu permit qu'une si grande piété servit à Sa gloire. Il fit construire près de sa maisonnette une cellule pour sa nièce, qui docile à ses leçons, fit de grands progrès dans la vertu et la piété.

Près de la cellule était un gros village peuplé d'idolâtres, si attachés à leurs superstitions qu'ils maltraitaient tous ceux qui cherchaient à les instruire. L'évêque d'Édesse, affligé de l'aveuglement de ce peuple, résolut de lui envoyer Abraham comme le plus capable de les convertir par sa charité et sa patience.

Le Saint se défendit en vain. On le conduisit à Édesse, où l'évêque l'ordonna prêtre et l'envoya travailler à l'oeuvre du Seigneur. Fort mal reçu des habitants, frappé, menacé de mort, le Saint ne perdit point courage et entreprit hardiment de bâtir une église. L'édifice achevé, Abraham pria le Seigneur d'y rassembler les habitants infidèles en les convertissant à la foi; puis, animé d'un nouveau zèle, il brisa leurs idoles, et renversa leurs autels.

Le peuple, dans sa colère, se rua sur lui, et, après l'avoir accablé de coups, le chassa du village; mais le Saint revenu pendant la nuit dans son église y demeura en prière. Le lendemain, le peuple, l'ayant aperçu, se jeta de nouveau sur lui et le battit si cruellement que, le croyant près d'expirer, il le traîna au loin par les pieds avec une corde; mais Dieu, qui est le Maître de la vie et de la mort, lui rendit promptement la santé.

Abraham passa ainsi trois ans dans une continuité de souffrances et de douleurs, sans que rien pût ralentir son zèle. Enfin Dieu exauça ses prières; ces infidèles, touchés de la charité et de la patience d'Abraham, se rendirent à l'église et demandèrent à être instruits. Le saint prêtre expliqua alors à ce peuple les mystères de la religion et en baptisa un grand nombre. Il demeura quelques temps encore avec ses néophytes pour les affermir dans la foi, puis se retira dans sa première cellule.

Enfin le Seigneur appela à Lui Son fidèle serviteur, âgé de soixante-quinze ans, pour le récompenser de ses travaux, ses prières et ses austérités. C'était le 16 mars 376.


Frères des Écoles Chrétiennes, Vie des Saints, p. 117-118




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum