bienvenue.gif




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon








http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




hymne
avec Facebook

MARIE ! Vous êtes, Notre Dame, la Mère de Dieu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MARIE ! Vous êtes, Notre Dame, la Mère de Dieu.

Message  lily le Mer 16 Mai 2012 - 0:53


MARIE ! Vous êtes, Notre Dame, la Mère de Dieu. Totalement livrée à la volonté de Dieu, Votre vie n’a été qu’une fidélité sans faille, une perpétuelle louange d’adoration. Rien, en Vous, n’échappe à l’amour de Dieu et Votre repos lui-même vaut plus aux yeux de Dieu que les mérites des saints.
Ave Maria ! Nous Vous saluons Mère du Sauveur et notre Mère. Nous Vous saluons avec un infini respect, Vous qui, Votre vie entière, avez su préférer la volonté de Dieu à la Vôtre. Nous Vous saluons avec l’admiration de ceux qui se savent pauvres, infirmes, pécheurs et qui contemplent chez Vous la beauté de Dieu en Votre Immaculée Conception. Nous Vous saluons avec une filiale affection, Vous qui, par votre Fiat répété jusqu’au pied de la Croix, êtes devenue notre Mère. Nous Vous saluons et nous nous réjouissons de toutes Vos prérogatives, triomphe du cœur de Dieu et honneur de Vos enfants.




Gratia Plena ! Votre âme est pleine de grâce, O Marie ; la splendeur de Dieu y habite et l’Enfant-Dieu y reçoit la consécration sacerdotale. Vous êtes le premier sanctuaire de la Chrétienté et le plus sacré. Par la grâce de notre vocation, nous avons le privilège d’en être constitués gardiens. Donnez-nous l’intelligence de Vos grandeurs et l’amour de Votre splendeur afin que nous nous en montrions dignes.

Gratia Plena ! Cette plénitude dépasse infiniment notre compréhension. Dieu seul peut la mesurer puisqu’il en est Lui-même la mesure. Vous êtes, en effet, le Miroir de la Trinité, le Speculum Justitiae. Votre âme reçoit l’eau limpide de la grâce sans y introduire le trouble habituel des résistances de nos pauvres volontés. Toute livrée à la divine volonté, Vous devenez une fontaine d’eau jaillissante : Fontaine de grâce où la divinité vient s’y désaltérer. Fontaine de vie où nous recevons la miséricorde de Votre cœur maternel.

Gratia Plena ! Sommes-nous obligés de traduire ? Il semble, hélas, que nous devions répondre par l’affirmative. Non contents d’attaquer Votre Fils, les modernistes qui s’acharnent à détruire l’Église s’en prennent à Vous et nient hargneusement Votre Conception Immaculée. Ils tentent d’y rallier Vos enfants en défigurant la salutation angélique. Ainsi le « pleine de grâce » qui traduit la plénitude ineffable inondant Votre âme, est-il rendu maintenant par ce misérable « remplie de grâce ».
D’aucuns penseront que nous sommes en présence d’un combat de mots qui semble obsolète. Il n’en est rien. N’oublions pas, en effet, que toutes les hérésies circonviennent les âmes par ces changements subtils qui semblent si peu de chose en leur commencement. Cette variation récente est pour le moins ambiguë. La plénitude de Grâce de la Très Sainte Vierge Marie n’est plus exprimée comme il se doit. Il est insidieusement sous-entendu que la majesté de la présence divine en Notre Dame n’est plus cette plénitude qui défie le temps et la mesure. Cette insinuation est de trop. La grâce en Vous, Vierge Sainte, a été, est et demeure éternellement cette plénitude qui échappe à toute évaluation. Vous êtes, O Vierge Marie, l’Immaculée ; plénitude de la grâce ; plénitude des dons du Saint Esprit ; plénitude des vertus ; plénitude de Dieu ! Nous voulons continuer à Vous saluer comme telle : Ave Maria Gratia Plena !

Dominus Tecum ! Voilà Votre plus grand secret. Vous n’êtes point par Vous-même. Le Christ est le centre de Votre âme. En nous, miséricordieusement, Il y réside et y demeure. En Vous, Sa vie est la Vôtre ; chez nous, notre vie se borne à être à Lui. Toute la différence réside en ce que Vous êtes du domaine de l’être, nous restons confinés dans le domaine de l’avoir. Vous êtes de Dieu, nous sommes de l’Homme.

Dominus Tecum ! Votre vie entièrement livrée disparaît en Celle de Dieu. Vous êtes l’écho très pur du Créateur. Votre âme ne vibre qu’à Ses divins accents. Saint Louis Marie Grignon de Montfort peut justement affirmer que lorsque nous Vous saluons de ce nom si doux de Marie, en Votre âme, Vous répondez Jésus. Vous ne connaissez rien d’autre que le Christ et Son Amour. Votre âme n’est qu’une braise divine, incandescente.




Ora pro nobis Peccatoribus ! Vous êtes, Notre Dame, l’Immaculée, exempte de toute tâche. Nous ne sommes, nous, que de pauvres pêcheurs dont la faiblesse n’a d’égale que l’outrecuidance. Nous plaçons notre recours en Vous, notre Mère et notre Avocate. Nous le plaçons tout spécialement en Votre Immaculée Conception car Dieu Vous a donné ce privilège unique en raison de Votre maternité divine. Or, Il a voulu que cette maternité s’étende aux âmes pécheresses et soit l’instrument privilégié de Sa miséricorde. Aussi Vous a-t-Il donné ce pouvoir de communiquer la grâce qui orne Votre âme à ceux qui se confient à Vous, se consacrant à Vous au titre de Souveraine. Le héraut de l’Immaculée, le Révérend Père Kolbe, disait très justement que Vous avez reçu de Dieu un pouvoir « d’immaculisation » sur tous ceux qui Vous offrent un culte particulier. Puissions-nous être de ce nombre afin que Votre Cœur Immaculé vienne purifier les nôtres !

Vous êtes Notre Mère O Marie Immaculée, et Votre cœur de Mère loin de reculer devant la malversation de nos âmes atteintes par la putréfaction de notre monde se penche sur nous pour nous retirer de la fange de nos iniquités. Mère, Votre raison d’être est le don de la vie, la Vie de la Grâce dont Vous vivez. Cette Vie qui fait vraiment de nous Vos enfants parce qu’Elle est, en nous, la présence vivifiante de Notre Seigneur Jésus Christ régénérant notre âme. Dominus Tecum : Ora pro nobis Peccatoribus !



Vous êtes notre Mère, Vierge Immaculée, au titre d’Apôtres de Jésus et Marie puisque la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X vous a été consacrée solennellement en la belle fête de Votre Conception Immaculée. Nous voulons réitérer cette consécration afin de n’être que de dociles instruments en Vos mains toutes pures. Gardez notre société religieuse et tous ses membres à l’abri des errements du monde. Préservez-nous des tâches qui souillent Votre divin Fils, préservez-nous tout particulièrement des errances qui nous éloigneraient de la vertu de foi. Faites que dans ce monde apostat nous sachions résister et rester inébranlables en notre fidélité. Sans le secours tutélaire de Votre protection maternelle, nous ne pouvons cultiver toutes les fleurs des vertus et Votre ennemi séculaire, Satan, saura nous circonvenir. Gardez notre cœur chaste à l’abri des appels de la chair, conservez notre âme dans la noblesse de la vérité au-dessus de toute compromission, maintenez en notre Fraternité et en nos âmes le désir de combattre pour défendre l’honneur de Votre Fils et le Vôtre.
Soutenez notre ardeur, entretenez l’allégresse en nos cœurs afin que, unis à Votre Cœur Immaculé, nous puissions participer à Votre victoire assurée ; à la fin, Votre Cœur Immaculé triomphera.


Notre Dame gardienne de la Foi, gardez notre foi intacte ; Mère de la Divine Charité enflammez nos âmes de l’amour ineffable de Votre Fils Notre Seigneur Jésus Christ ; Notre Dame de la Sainte Espérance convertissez-nous.


AVE MARIA GRATIA PLENA - DOMINUS TECUM - ORA PRO NOBIS PECCATORIBUS

Abbé Yves le Roux


avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MARIE ! Vous êtes, Notre Dame, la Mère de Dieu.

Message  claudine le Mer 16 Mai 2012 - 6:40




Vierge très sainte et immaculée, ma Mère, ô
Marie, à vous qui êtes la Mère de mon Seigneur, le refuge des pécheurs,
j'ai recours à vous aujourd'hui, moi, le plus misérable de tous. Je vous
vénère, ô grande Reine, et je vous remercie de toutes les grâces que vous
m'avez faites jusqu'ici, spécialement de m'avoir délivré de l'enfer, que
j'ai si souvent mérité. Je vous aime, ô ma Souveraine très aimable, et
pour votre amour, je m'engage à vous servir toujours, et à faire tous mes
efforts pour que vous soyez aussi aimée par les autres. Je place en vous
toutes mes espérances, tout mon salut. Agréez moi pour votre serviteur, et
recevez-moi sous votre protection, ô Mère des miséricordes. Et puisque
vous êtes si puissante auprès de Dieu, délivrez-moi de toutes les
tentations ou obtenez-moi la force de les vaincre jusqu'à la mort. O ma
Mère, par l'amour que vous portez à Dieu, je vous prie de m'assister
toujours, mais surtout au dernier moment de ma vie. Ne m'abandonnez point
que vous ne me voyez en sûreté au ciel, occupé à vous bénir et à chanter
vos miséricordes pendant toute l'éternité. Ainsi je l'espère.


_________________
"La plus belle lumière ...c'est ta présence en moi"
avatar
claudine
membre-actif
membre-actif

Messages : 1631
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 58
Localisation : tampon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum