bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Les saints du 18 juin SAINT EPHREM

Aller en bas

Les saints du 18 juin

Message  Invité le Lun 18 Juin 2012 - 20:00



Saints, Saintes et Fêtes du Jour

SAINT LEONCE (4ème s.)

Soldat phénicien en garnison à Tripoli au Liban, il fut inculpé du crime de
prosélytisme car il ne craignait pas de prêcher l'Evangile par la parole
et par l'exemple. Ce qui lui valut d'être décapité après d'affreuses
tortures dont celle d'être pendu la tête en bas, avec une lourde pierre
attachée au cou, qui l'étouffe lentement. Son culte devint rapidement
populaire dans l'Eglise syrienne qui était la sienne.


++++++++++++++++++++++



Autres Saints et Saintes du Jour

SAINT AMAND (+ 431)

SAINT CYRIAQUE et SAINTE PAULE (+ 300)

SAINTE ELISABETH DE SCHONAU (+ 1165)

SAINT ETHERE (4ème s.)

SAINT FORTUNAT (+ 569)

SAINT GREGOIRE BARBARIGO (+ 1697)

SAINT LEONCE (4ème s.)

SAINTE MARINE (+ 750)

BIENHEUREUSE OZANNE (+ 1505)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les saints du 18 juin SAINT EPHREM

Message  Invité le Lun 18 Juin 2012 - 20:14

Bouquet spirituel: «Ce qui est impossible aux hommes ne l'est pas à Dieu; car tout est possible à Dieu.» Mc 10, 27






SAINT EPHREM
Diacre et Docteur de l'Église

(306-374)

Ce grand Docteur qui illustra l'Église de Syrie, naquit à Nisibe, en Mésopotamie, vers l'an 306.
Ephrem fut consacré à Dieu dès son enfance. Quoique pauvre et vivant uniquement des produits de
la terre, sa famille possédait l'insigne privilège de compter plusieurs martyrs dans ses rangs.

Bien qu'encore jeune, Ephrem alla trouver saint Jacques de Nisibe qui l'éleva comme un fils. Prévenu
des lumières de l'Esprit-Saint, il s'ensevelit dans la solitude vers sa dix-huitième année, et établit sa
demeure dans une grotte au pied d'un rocher.

Ce précoce anachorète passait ses jours et ses nuits
à méditer les Saintes Écritures tout en se livrant aux plus rudes exercices de la pénitence. Il couchait
sur la dure et passait des journées entières sans manger. En guise de travail, il tissait des voiles de
navire au profit des pauvres. Porté à la colère, par tempérament, il dompta si bien les penchants viciés
de sa nature, qu'on le surnomma: la douceur de Dieu.

Ordonné diacre par l'évêque de Nisibe, saint Ephrem fut chargé d'annoncer la parole de Dieu.
Prédicateur inspiré, il parlait avec une éloquence qui subjuguait ses auditeurs. Ses discours portaient
la lumière et la conviction dans les âmes des fidèles qui accouraient l'entendre prêcher.

La pensée à laquelle saint Ephrem revient sans cesse dans ses exhortations comme dans ses conversations et ses
prières publiques, est celle du jugement dernier. Dans l'une de ses prédications, il engagea un
dialogue avec son auditoire sur le grand Jour du Jugement. Il en fit une représentation si terrifiante
par l'inquiétude des demandes et l'effrayante précision des réponses, que cette harangue est demeurée
célèbre dans toute la chrétienté d'Orient.

Apôtre de la pénitence, saint Ephrem en représentait lui-même un parfait modèle pour tous. Par son
exemple et ses paroles, il convertit un grand nombre d'idolâtres et d'hérétiques. Il combattit
victorieusement ces derniers par des écrits d'une science magistrale.

Obligé de quitter la ville de Nisibe tombée aux mains des Perses, le saint diacre se retira à Edesse
où il passa les dix dernières années de sa vie. Il résolut de s'adonner plus que jamais à la prière.

Comme son détachement du monde le portait vers la solitude, il ne voulut quitter sa retraite que pour
prêcher la parole de Dieu et exercer la charité envers les pauvres et les malades. Il rédigea de
volumineux commentaires sur l'Écriture Sainte, des homélies, des instructions pour les monastères,
des hymnes et des poèmes. Ces nombreuses compositions dans lesquelles il chante les mystères de
la religion, les gloires du Christ et de Sa Sainte Mère qu'il affectionnait particulièrement, lui ont mérité
le surnom de: harpe du Saint-Esprit.

Arrivé dans une extrême vieillesse, il interrompit ses travaux pour visiter saint Basile, archevêque de
Césarée. Le grand évêque conçut une profonde vénération pour saint Ephrem et voulut l'ordonner
prêtre; mais le saint diacre avait le sacerdoce en une si haute estime, qu'il ne voulut jamais consentir
à être revêtu de cette dignité suréminente.

De retour à Edesse, saint Ephrem s'enferma dans une cellule afin de se préparer au passage du temps
à l'éternité. Sur ces entrefaites, la famine et la peste éclatèrent dans la ville. Aussitôt, l'homme de
Dieu accourut pour combattre le double fléau. Il secourait nuit et jour les pauvres pestiférés et leur
administrait les sacrements. La peste fut finalement vaincue après trois mois d'héroïques efforts.

En retournant dans sa cellule, saint Ephrem y emportait le germe d'une maladie mortelle. La fièvre
l'accula bientôt à l'agonie et à une mort imminente. Toute la ville d'Edesse accourut pour saluer une
dernière fois cet inestimable bienfaiteur de leurs âmes. Rendu au terme de son pèlerinage terrestre,
saint Ephrem s'endormit du sommeil des bienheureux, le 18 juin 374.

Interprète des Livres Saints, théologien, orateur et poète sacré, saint Ephrem est assurément le plus
illustre écrivain de tout l'Orient chrétien. Le pape Benoît XV l'a proclamé Docteur de l'Église
universelle.




SAINT MARC et SAINT MARCELLIEN
Martyrs

(286)

Marc et Marcellien étaient frères et issus d'une des premières familles de Rome. Ils furent convertis
à la foi dès leur jeunesse. Arrêtés sous l'empereur Dioclétien, on les jeta dans une prison; après
quelques interrogatoires qui démontrèrent leur fermeté dans la foi, Chromace, préfet de la ville, les
condamna à avoir la tête tranchée, après un délai de trente jours. Les deux frères furent alors
transportés dans la maison de Nicostrate, greffier du préfet et leur gardien.

Tranquillin, leur père,
Marcie, leur mère, leurs femmes et leurs jeunes enfants vinrent tour à tour se jeter à leurs pieds, les
arroser de larmes, et leur adresser les paroles les plus capables de toucher leur coeur. Les généreux
martyrs, attendris par ce spectacle si touchant, commençaient à joindre leurs larmes à celles de leurs
parents, de leurs femmes et de leurs enfants, et il y avait à craindre que l'amour ne fît faillir ceux que
les supplices avaient trouvés invincibles.

Saint Sébastien, capitaine de la première compagnie des
gardes de l'empereur, toujours vigilant à soutenir le courage des martyrs, ne craignit pas de s'exposer
lui-même à la mort en rappelant aux deux frères les saints enseignements de la foi, les espérances
immortelles de l'autre vie, les châtiments des apostats. Ses paroles ranimèrent la générosité des deux
martyrs; elle opérèrent même un changement dans le coeur de tous ceux qui étaient présents.

Sébastien ayant rendu à Zoé, femme du greffier Nicostrate, l'usage de la parole, qu'elle avait perdu
depuis six ans, ce changement devint une complète conversion. Zoé, Nicostrate, Tranquillin, Marcie,
les épouses et les enfants des deux martyrs, bientôt le préfet Chromace lui-même, reçurent le saint
baptême et versèrent leur sang pour la foi.

Quant à Marc et Marcellien, ils comparurent devant un
nouveau juge, qui, après avoir employé inutilement toutes les flatteries et toutes les menaces pour les
ébranler, les fit clouer à un poteau, où ils demeurèrent vingt-quatre heures, louant et bénissant Dieu.
Après un jour et une nuit, encore pleins de vie et témoignant toujours la même joie et le même
courage, ils furent percés à coups de lance.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les saints du 18 juin SAINT EPHREM

Message  Invité le Mar 19 Juin 2012 - 9:14


Merci, chère Geor-gette!
Ephrem était le prénom de mon père.
Dans ma Paroisse on a fêté ce Saint le 09/06/2012; le jour de la fête des pères en Belgique.







La prière de saint Ephrem

Seigneur et Maître de ma vie,
l’esprit d’oisiveté, de découragement,
de domination et de vaines paroles,
éloigne de moi.
L’esprit d’intégrité, d’humilité,
de patience et de charité,
accorde à ton serviteur.
Oui, Seigneur et Roi,
... donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu béni aux siècles des siècles.
Amen.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les saints du 18 juin SAINT EPHREM

Message  Invité le Mar 19 Juin 2012 - 9:30


La prière de saint Ephrem

Seigneur et Maître de ma vie,
l’esprit d’oisiveté, de découragement,
de domination et de vaines paroles,
éloigne de moi.
L’esprit d’intégrité, d’humilité,
de patience et de charité,
accorde à ton serviteur.
Oui, Seigneur et Roi,
... donne-moi de voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car tu béni aux siècles des siècles.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les saints du 18 juin SAINT EPHREM

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum