bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Aller en bas

Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Message  lily le Mar 3 Juil 2012 - 19:25




Saint Thomas
Apôtre (1er s.)


Thomas appelé Didyme (le Jumeau) fait partie du petit groupe de ces disciples que Jésus a choisis, dès les premiers jours de sa vie publique, pour en faire ses apôtres. Il est "l'un des Douze" comme le précise saint Jean (Jean 20. 24). Le même Jean nous rapporte plusieurs interventions de Thomas, qui nous révèlent son caractère. Lorsque Jésus s'apprête à partir pour Béthanie au moment de la mort de Lazare, il y a danger et les disciples le lui rappellent: "Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider." Thomas dit alors aux autres disciples: "Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui." Dans cette parole est préfiguré le martyre futur de celui qui, dès le début, a donné sa vie à Jésus. Lors du dernier repas, lorsque Jésus annonce son départ, c'est Thomas, la gorge nouée sans doute, qui pose la question :"Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin?" - "Je suis le chemin, la vérité et la vie", répond Jésus. Mais, c'est grâce à ses questions et à ses doutes que Thomas, doit sa célébrité. Le voici qui revient d'on ne sait où: "Nous avons vu le Seigneur!" - "Si je ne vois pas dans les mains la marque des clous, si je ne mets pas ma main dans son côté, non, je ne croirai pas." Pour la postérité, il a reçu le qualificatif d'Incrédule. C'est grâce à cette incrédulité, à cet esprit scientifique pourrait-on dire, qui ne croit que ce qu'il a vérifié, que nous devons la certitude qui nous habite. On oublie souvent que Thomas est surtout le premier qui, devant le mystère des plaies du Christ ressuscité, a donné à Jésus son véritable titre: "Mon Seigneur et mon Dieu."
Illustration: Thomas l'incrédule (miniature du XIIe siècle)


«Même dans ces jours-là, même quand tu seras dans la nuit, continue de croire. Heureux es-tu, si tu arrives à croire, même lorsque tu ne vois plus rien». «Ne renie pas dans les ténèbres ce que tu as vu dans la lumière»...


Enseignement du cardinal Philippe Barbarin sur l’apôtre Thomas
Fête de saint Thomas, apôtre. Alors que les autres disciples lui annonçaient que Jésus était ressuscité, il ne voulut pas croire, mais lorsque Jésus lui-même lui montra son côté transpercé, il s’écria: «Mon Seigneur et mon Dieu!» Selon la tradition, c’est cette foi qu’il annonça aux peuples de l’Inde.


<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>



HYMNE DE SAINT THOMAS.
(Tirée des Menées des Grecs.)


Quand ta main toucha le côté du Seigneur, tu trouvas le comble de tous les biens ; car ainsi qu’une éponge mystique, tu en exprimas de célestes liqueurs, tu y puisas la vie éternelle, bannissant toute ignorance dans les âmes, et faisant couler comme de source les dogmes divins de la connaissance de Dieu.
Par ton incrédulité et par ta foi tu as rendu stables ceux qui étaient dans la tentation, en proclamant le Dieu et Seigneur de toute créature, incarné pour nous sur cette terre, crucifié, soumis à la mort, percé de clous, et dont le côté fut ouvert par une lance, afin que nous y puisions la vie.
Tu as fais resplendir la terre des Indiens d’un vif éclat, ô très saint Apôtre, contemplateur de la divinité ! Après avoir illuminé ces peuples et les avoir rendus enfants de la lumière et du jour, tu renversas les temples de leurs idoles par la vertu de l’Esprit-Saint, et tu les fis s’élever, ô très prudent, jusqu’à la charité de Dieu, pour la louange et la gloire de l’Église, ô bienheureux intercesseur de nos âmes !

O contemplateur des choses divines, tu fus la coupe mystique de la Sagesse du Christ ! ô Thomas Apôtre, en qui se réjouissent les âmes des fidèles ! tu retiras les peuples de l’abime de l’ignorance avec les filets du divin Esprit : c’est pourquoi, tu as coulé, semblable à un fleuve de charité, répandant sur toute créature comme une source d’eau vive les enseignements divins. Percé aussi de la lance en ton propre côté, tu as imité la Passion du Christ, et tu as revêtu l’immortalité : supplie-le d’avoir pitié de nos âmes.

Glorieux Apôtre Thomas, vous qui avez amené au Christ un si grand nombre de nations infidèles, c’est à vous maintenant que s’adressent les âmes fidèles, pour que vous les introduisiez auprès de ce même Christ qui, dans cinq jours, se sera déjà manifesté à son Église. Pour mériter de paraître en sa divine présence, nous avons besoin, avant toutes choses, d’une lumière qui nous conduise jusqu’à lui. Cette lumière est la Foi : demandez pour nous la Foi. Un jour, le Seigneur daigna condescendre à votre faiblesse, et vous rassurer dans le doute que vous éprouviez sur la vérité de sa Résurrection ; priez, afin qu’il daigne aussi soutenir notre faiblesse, et se faire sentir à notre cœur. Toutefois, ô saint Apôtre, ce n’est pas une claire vision que nous demandons, mais la Foi simple et docile ; car Celui qui vient aussi pour nous vous a dit en se montrant à vous : Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui cependant ont cru ! Nous voulons être du nombre de ceux-là. Obtenez-nous donc cette Foi qui est du cœur et de la volonté, afin qu’en présence du divin Enfant enveloppé de langes et couché dans la crèche, nous puissions nous écrier aussi :

Mon Seigneur et mon Dieu ! Priez, ô saint Apôtre, pour ces nations que vous avez évangélisées, et qui sont retombées dans les ombres de la mort. Que le jour vienne bientôt où le Soleil de justice luira une seconde fois pour elles. Bénissez les efforts des hommes apostoliques qui consacrent leurs sueurs et leur sang à l’œuvre des Missions ; obtenez que les jours de ténèbres soient abrégés,, et que les régions arrosées de votre sang voient enfin commencer le règne du Dieu que vous leur avez annoncé et que nous attendons.





Le culte de saint Thomas

Les Grecs célèbrent la fête de saint Thomas le 6 octobre ; chez les Latins, le calendrier dit de Charlemagne, de l’an 781, lui assigne le 3 juillet, d’accord avec l’usage oriental primitif, qui tient ce jour-là pour celui du natale de l’Apôtre. Le martyrologe de Silos mentionne la fête de saint Thomas parmi les additions de seconde main, le 21 décembre ; toutefois dans le laterculus du Hiéronymien d’Epternach et dans celui de Wissembourg, la date susdite apparaît comme celle de la translation des reliques de l’Apôtre à Edesse.

A Rome la fête de saint Thomas date du moyen âge. Elle apparaît dans le Sacramentaire Grégorien et dans le calendrier de Saint-Pierre du XIIe siècle, mais elle doit être beaucoup plus ancienne, puisque le pape Symmaque édifia à cet Apôtre un oratoire au Vatican, près de la basilique de Saint-André.
En l’honneur de saint Thomas, la piété médiévale érigea par la suite à Rome au moins une dizaine d’églises dont les plus célèbres étaient celle de Saint-Thomas in Parione, Saint-Thomas in Formis sur le mont Cœlius, une autre contiguë à la basilique du Latran qui servait aussi de Secretarium, et enfin l’oratoire dédié à l’Apôtre dans l’intérieur du château Saint-Ange.


L’incrédulité de Thomas aussitôt après la résurrection de Jésus, et le fait que, le dimanche in Albis, de toute antiquité, on lit à la messe le récit de l’apparition dont Jésus l’honora, ont sans doute contribué à rendre sa mémoire populaire, de préférence à celle de plusieurs de ses collègues dans l’Apostolat.

Selon les Ordines Romani du XVe siècle, le Pape donnait aujourd’hui vacance au consistoire. Il est encore d’usage à Rome qu’en ce jour on commence à présenter les souhaits de Noël aux cardinaux et aux autres prélats de la cour pontificale.

L’antienne pour l’entrée du prêtre est semblable à celle de la fête de saint André ; elle est tirée du psaume 138.

Prière. « Faites, Seigneur, que la solennité de votre bienheureux apôtre Thomas nous soit un sujet de gloire ; afin qu’il vienne par son patronage à notre secours, et que nous-mêmes, avec une pieuse affection, nous imitions sa foi. Par notre Seigneur, etc. » Les apôtres sont pour nous un exemple éclatant de foi, parce que, les premiers, ils ont cru à cette parole qu’ils ont ensuite prêchée, et leur foi a été si ferme que sur elle s’élève tout l’édifice de l’Église.

Dans la lecture suivante (Ephes. 2, 19-22), l’Apôtre compare l’unité de la famille chrétienne à un temple spirituel érigé sur la foi inébranlable des apôtres et des prophètes, dont la pierre angulaire est le Christ.

Le répons-graduel, tiré du psaume 138, est identique à celui de la messe vigiliale de saint André.


« Qu’ils sont adorables, ô Dieu, vos secrets ; combien merveilleuse est leur efficacité ! », « Je les énumère, et ils surpassent les grains de sable de la mer. » Cette efficacité merveilleuse des secrets divins resplendit surtout dans la conversion du monde au moyen d’une douzaine de pauvres pêcheurs, devenus confidents des secrets de l’éternelle Sagesse.


Le verset alléluiatique est emprunté au psaume 32. « Exultez, ô justes, dans le Seigneur, aux hommes droits convient la louange. » La louange sied aux justes, parce que toute leur vie s’accorde avec l’expression de leurs lèvres, tandis que, en raison de la contradiction des œuvres, l’Écriture dit : Non est speciosa laus in ore peccatoris.

La lecture évangélique (Jean. 20, 24-29) évoque l’apparition du Seigneur à Thomas et l’acte énergique de foi émis par l’Apôtre à la vue des plaies glorieuses du Sauveur ressuscité. Thomas vit et crut ; il vit l’homme, toucha les cicatrices qui attestaient sa nature mortelle, et s’éleva jusqu’à la confession de sa divinité, le proclamant son Seigneur et son Dieu. Sa profession de foi répara ainsi la faute de son incrédulité première, mais Jésus préfère néanmoins une foi plus prompte et plus élevée qui, sans exagérer par trop la nécessité de la preuve rationnelle, croit simplement parce qu’elle sait que Dieu parle et a révélé.

Le verset de l’offertoire est tiré du psaume 18. Le psalmiste fait l’éloge du soleil, de la lune et des astres, qui narrent la gloire de Dieu. « Leur voix se répandit par toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux confins du monde. » Dans le ciel de l’Église ces astres brillants sont les saints apôtres dont l’éloquence retentit maintenant encore dans tout l’univers.


La secrète est la suivante : « Nous vous offrons, Seigneur, le juste hommage de notre servitude, vous suppliant de garder en nous votre grâce par les mérites du bienheureux apôtre Thomas en l’honneur du martyre duquel nous vous immolons cette hostie de louange. »

La préface de l’anaphore eucharistique (Vere dignum et iustum est...) est celui du Commun des Apôtres. Dans le Sacramentaire Grégorien il était ainsi rédigé : ... aeterne Deus ; qui Ecclesiam tuam in apostolicis tribuisti consistere fimamentis, de quorum collegio beati Thomae Apostoli tui solemnia celebrantes, tua, Domine, praeconia non taceamus, per Christum, etc. A l’origine, dans les Sacramentaires Léonien, Gélasien et Grégorien, chaque dimanche et chaque fête de l’année avaient une préface particulière ; pour la commodité des célébrants et pour économiser le parchemin et la peine des copistes, on fit disparaître ces préfaces des missels du bas moyen âge ; c’est ainsi que tombèrent également en désuétude, au XVIe siècle, les messes dominicales, à la place desquelles les prêtres récitaient communément celle de la Très Sainte Trinité, parce qu’elle était plus courte et qu’ils la savaient par cœur.


Le concile de Trente élimina ce second abus, en restituant les messes dominicales propres et en ordonnant la réforme du Missel romain. Toutefois, dans cette restitution, à part un très petit nombre d’exceptions, les anciennes préfaces propres ne trouvèrent plus place. Celle que l’on récite maintenant pour toutes les fêtes d’apôtres est la préface romaine du Sacramentaire Léonien pour la fête des saints apôtres Pierre et Paul. En effet, si on l’examine bien, on lui trouve un caractère nettement local, en sorte que cette belle prière :

« Afin que vous, Pasteur éternel, n’abandonniez pas votre troupeau, mais le protégiez continuellement par les mérites des bienheureux apôtres (Pierre et Paul) ; pour qu’il soit dirigé et gouverné par ceux-là mêmes que vous avez mis à sa tête en qualité de pasteurs, pour tenir votre place dans l’œuvre de l’Évangile »,

transportée hors de Rome et adaptée à toutes les fêtes des apôtres, perd une grande partie de sa vigoureuse beauté.
L’antienne pour la communion est tirée du texte évangélique de ce jour et se retrouve au dimanche in Albis :
« Mets la main et touche les cicatrices des clous, et ne sois pas incrédule, mais fidèle. »
Dans la communion, nous touchons spirituellement les plaies du Christ, et nous reconnaissons qu’il est vraiment la victime de notre sacrifice de réconciliation. La collecte d’action de grâces après la communion est la suivante :



« Secourez-nous, ô Dieu de miséricorde, et par les mérites du bienheureux apôtre Thomas, conservez-nous avec bienveillance votre grâce. Par notre Seigneur. ».

Thomas guérit de son incrédulité en posant la main et le doigt sur le Cœur sacré de Jésus, pour nous enseigner que là est la source d’où jaillit le baume suave qui guérit toutes les maladies de l’âme.


avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Message  maryline le Jeu 3 Juil 2014 - 6:42

Seigneur, je crois que tu désires faire partie de ma vie. Tu veux être le Seigneur de ma vie. Ma foi est si petite. Aide-moi à augmenter ma foi. Donne-lui tout ce dont elle a besoin pour grandir et se fortifier. Qu’elle devienne le critère de toutes mes décisions, le guide de chacune de mes pensées, le fondement de toute ma vie. .


_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 53
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Message  maryline le Jeu 3 Juil 2014 - 14:26

Aujourd’hui, c’est la fête de St Thomas Apôtre ! C’est l’un des douze Apôtres, qui suivent Jésus. Bonne fête à tous les Thomas, vous pouvez partager cette carte sur leurs murs !


Il est celui qui demande à Jésus « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin? » et qui se voit répondre « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. ». Il est celui qui doute quand ses compagnons lui annoncent qu’ils ont vu le Christ ressuscité mais qui face aux plaies de Jésus proclame se foi « Mon Seigneur et mon Dieu ». Surnommé l’Incrédule, c’est pourtant grâce à ses questions et ses doutes si « rationnels » que nous devons des certitudes qui nourrissent la foi de l’Eglise depuis deux millénaires.



_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 53
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Message  jonathan le Jeu 3 Juil 2014 - 17:33

L'Evangile nous raconte les difficultés de Thomas. Nous avons souvent tendance à sourire de son incrédulité. Mais il y a une chose que nous devons savoir : Thomas est surnommé "Didyme" ce qui signifie "Jumeau". Nous comprenons alors qu'il est bien notre jumeau cet homme qui ne veut pas être naïf et qui cherche à vérifier ce qu'on lui raconte. Qui de nous peut se vanter de n'avoir jamais eu de doute par rapport à tel ou tel aspect de la foi ? Qui de nous ne s'est jamais posé de question sur les affirmations concernant la résurrection du Christ ou la résurrection de la chair ? Oui, comme Thomas, nous cherchons des preuves et nous voudrions voir avant de croire.

L'apôtre Thomas a accueilli la miséricorde du Seigneur. On peut dire qu'il a passé un très beau dimanche. Il ne tient qu'à nous d'en passer 52 aussi beaux tout au long de l'année. En nous rassemblant à l'église, nous apprenons à reconnaître en Jésus "Mon Seigneur et mon Dieu". Il ne demande qu'à nous rejoindre pour nous aider à sortir de nos enfermements et à grandir dans la foi. Cette foi que nous sommes invités à proclamer est source de paix, de joie et d'amour. Elle est par-dessus tout, source d'une union personnelle et intime avec Jésus ressuscité. Et par lui, nous sommes unis à notre Père du ciel.

Notre foi est un trésor inestimable que nous sommes heureux de posséder. Ce trésor n'est pas fait pour être enfermé mais pour être communiqué au monde entier. En ce dimanche, nous te prions, Seigneur : rends-nous plus accueillants à ce don que tu nous fais. Sois avec nous pour que nous soyons plus courageux dans le témoignage. Garde-nous plus généreux dans la pratique de la charité fraternelle. "Toi qui es Lumière, toi qui es l'amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d'amour". Amen


_________________
Site : Puiser à la Source
Blog : Dimanche prochain
Blog :  Avec Jésus
Site : Notre Dame de la Paix
avatar
jonathan
Animation
Animation

Messages : 208
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 74
Localisation : Près de Rodez (France)

http://dimancheprochain.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Saint du jour : Saint Thomas Apôtre (1er s.)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum