bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Saints et Saintes du 6 juillet

Aller en bas

Saints et Saintes du 6 juillet

Message  lily le Ven 6 Juil 2012 - 16:42


Saints et Saintes du jour
Bienheureuse Marie-Thérèse Ledóchowska
Fondatrice des sœurs missionnaire de saint Pierre Claver (+ 1922)Fondatrice des sœurs missionnaire de saint Pierre Claver.
"...Marie-Thérèse consacra son talent littéraire à la cause de l’esclavage et des missions. Elle commença à écrire des articles et à publier la revue 'L’Echo d’Afrique', suscitant ainsi un grand intérêt pour le mouvement antiesclavagiste et pour les missions. Elle ne réussit pas à consacrer du temps suffisant à cette noble cause, c’est pourquoi, en 1891, elle quitta son poste à la cour et chercha des collaboratrices pour l’oeuvre naissante.
Pour assurer la continuation de l’oeuvre, elle fonda le 29 avril 1894, avec l’approbation du Pape Léon XIII, l’Association de Saint Pierre Claver qui, 3 ans après, devint une congrégation religieuse.
L’activité missionnaire de Marie-Thérèse Ledóchowska eut un caractère moderne et surprenant pour ces temps-là. La Fondatrice comprit l’importance des mass media; elle donna des conférences, organisa des congrès, inaugura des imprimeries, chercha à impliquer tous les laïcs à coopérer à la mission de l’Eglise..."
(source: soeurs missionnaire de saint Pierre Claver - la fondatrice)
À Rome, en 1922, la bienheureuse Marie-Thérèse Ledochowska, vierge, qui se donna entièrement aux Noirs réduits en esclavage et fonda la Société de Saint Pierre Claver.
Martyrologe romain
++++++++++++++++
Bienheureuse Nazaire de Sainte-Thérèse March Mesa
fondatrice de l'Institut des Missionnaires Croisées (+ 1943)
Religieuse espagnole fondatrice en Bolivie de l'Institut des Missionnaires Croisées
Béatifiée le 27 septembre 1992 par Jean-Paul II.
À Buenos-Aires en Argentine, l’an 1943, la bienheureuse Nazaire de Sainte-Thérèse March Mesa, vierge. Née en Espagne, émigrée au Mexique avec sa famille, animée d’un grand zèle missionaire, elle se dépensa tout entière pour évangéliser les pauvres dans différents pays d’Amérique latine et fonda l’Institut des Missionnaires Croisées.
++++++++++++



Autres Saints et Saintes du jour

Sainte Marietta Goretti
Vierge et Martyre à 12 ans (+ 1902)
Sainte Angèle de Bohême
Recluse (+ 1243)
Saint Asteios
Evêque de Durrazzo (+ v. 100)
Bienheureux Augustin-Joseph Desgardin
religieux cistercien martyr sous la révolution française (+ 1794)
Saints Berthier et Athalène
martyrs en Franche-Comté (+ 764)
Saint Cyrille de Thessalonique
martyr (+ 1566)
Sainte Dominique
(4ème s.)
Saint Gervais
(?)
Saint Goar
Ermite en Rhénanie (+ 575)
Sainte Godelieve de Ghistelles
Martyre à Ghistelles (Gistel en flamand) (+ 1070)
Saint Isaïe
prophète de l'Ancien Testament (8ème s. av JC.)
Sainte Macrine
fondatrice d'un monastère (4ème s.)
Sainte Monenne
abbesse en Irlande (+ 517)
Sainte Noyale de Pontivy
Vierge, martyre en Bretagne (6ème s.)
Saint Pallade
Evêque dans la région d'Aberdeen (+ 450)
Saint Pierre Wang Zuolong
martyr en Chine (+ 1900)
Saint Romulus
martyr (1er s.)
Sainte Sexburge
Princesse saxonne, abbesse d'Ely (+ 700)
Saint Sisoès
ermite en Egypte (+ v. 429)
Sainte Suzanne Deloye
Bénédictine, martyre à Orange avec trente-deux
religieuses de divers ordres (+ 1794)
Bienheureux Thomas Alfield
prêtre et martyr en Angleterre (+ 1585)
Saint Thomas More
(+ 1535)
Nomins.fr
avatar
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 6 juillet

Message  Invité le Ven 6 Juil 2012 - 20:44

Bouquet spirituel: «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toutes tes forces.» Mc 12, 30


SAINT THOMAS MORE
Martyr

(1487-1535)
Saint Thomas More naquit à Londres, le 7 février 1478. Son père remplissait la fonction de juge,
dans la capitale. Thomas passa quelques-unes de ses premières années en qualité de page, au
service du cardinal Morton, alors archevêque de Cantorbéry et chancelier d'Angleterre. A l'âge
de quatorze ans, il alla étudier à Oxford où il fit de sérieuses études juridiques et suivit les
conférences sur la Cité de Dieu, de saint Augustin.

En 1501, Thomas More était reçu avocat et élu membre du Parlement trois ans plus tard. Après
quelques années de mariage, il perdit sa femme et demeura seul avec ses quatre enfants: trois
filles et un fils. Il ne se remariera que beaucoup plus tard, avec une veuve. En père vigilant,
il veillait à ce que Dieu restât le centre de la vie de ses enfants. Le soir, il récitait la prière avec
eux; aux repas, une de ses filles lisait un passage de l'Ecriture Sainte et on discutait ensuite sur le
texte en conversant gaiement. Jamais la science, ni la vertu, ne prirent un visage austère dans sa
demeure; sa piété n'en était cependant pas moins profonde. Saint Thomas More entendait la messe
tous les jours; en plus de ses prières du matin et du soir, il récitait les psaumes quotidiennement.

Sa valeur le fit nommer Maître des Requêtes et conseiller privé du roi. En 1529, Thomas More remplaça
le défunt cardinal Wolsey dans la charge de Lord chancelier. Celui qui n'avait jamais recherché les
honneurs ni désiré une haute situation se trouvait placé au sommet des dignités humaines. Les succès,
pas plus que les afflictions, n'eurent de prise sur sa force de caractère.

Lorsque Henri VIII voulut divorcer pour épouser Anne Boleyn, et qu'il prétendit devant l'opposition
formelle du pape, se proclamer chef de l'Eglise d'Angleterre, saint Thomas More blâma la conduite
de son suzerain. Dès lors, les bonnes grâces du roi se changèrent en hostilitéouverte contre lui.
Le roi le renvoya sans aucune ressource, car saint Thomas versait au fur à mesure tous ses revenus
dans le sein des pauvres. Le jour où il apprit que ses granges avaient été incendiées, il écrivit à sa
femme de rendre grâces à Dieu pour cette épreuve.

Le 12 avril 1554, l'ex-chancelier fut invité à prononcer le serment qui reconnaissait Anne Boleyn comme
épouse légitime et rejetait l'autorité du pape. Saint Thomas rejeta noblement toute espèce de
compromis avec sa conscience et refusa de donner son appui à l'adultère et au schisme.
Après un second refus réitéré le 17 avril, on l'emprisonna à la Tour de Londres. Il vécut dans le
recueillement et la prière durant les quatorze mois de son injuste incarcération.

Comme il avait fait de toute sa vie une préparation à l'éternité, la sérénité ne le quittait jamais. Il avoua
bonnement: «Il me semble que Dieu fait de moi Son jouet et qu'Il me berce.» L'épreuvede la maladie
s'ajouta bientôt à celle de la réclusion. Devenu semblable à un squelette, il ne cessa cependant de
travailler en écrivant des traités moraux, un traité sur la Passion, et même de joyeuses satires.

L'intensité de sa prière conservait sa force d'âme: «Donne-moi Ta grâce, Dieu bon, pour que je compte
pour rien le monde et fixe mon esprit sur Toi.» Il disait à sa chère fille Marguerite: «Si je sens la
frayeur sur le point de me vaincre, je me rappellerai comment un souffle de vent faillit faire faire naufrage
à Pierre parce que sa foi avait faibli. Je ferai donc comme lui, j'appellerai le Christ à mon secours.»

On accusa saint Thomas More de haute trahison parce qu'il niait la suprématie spirituelle du roi. Lorsque
le simulacre de jugement qui le condamnait à être décapité fut terminé, le courageux confesseur de la
foi n'eut que des paroles de réconfort pour tous ceux qui pleuraient sa mort imminente et injuste. A la foule
des spectateurs, il demanda de prier pour lui et de porter témoignage qu'il mourait dans la foi et pour la
foi de la Sainte Église catholique. Sir Kingston, connu pour son coeur impitoyable, lui fit ses adieux en
sanglotant. Il récita pieusement le Miserere au pied de l'échafaud. Il demanda de l'aide pour monter sur
l'échafaud: «Pour la descente, ajouta-t-il avec humour, je m'en tirerai bien tout seul.» Il embrassa son
bourreau: «Courage, mon brave, n'aie pas peur, mais comme j'ai le cou très court, attention! il y va de
ton honneur.» Il se banda les yeux et se plaça lui-même sur la planche.

Béatifié par Léon XIII le 29 décembre 1886, sa canonisation eut lieu le 19 mai 1935.




SAINT GOAR
Prêtre et Ermite

(+ en 575)
Goar naquit peu après la mort du roi Clovis. Ses parents étaient de nobles seigneurs de l'Aquitaine, au foyer
desquels il puisa, pendant ses premières années, l'amour de la vertu. Tout petit encore, il avait une charité
extraordinaire pour les pauvres; son zèle pour la gloire de Dieu lui faisait prêcher déjà la pénitence aux
pécheurs et la sainteté aux justes, et la parole de cet enfant, jointe à ses actions merveilleuses, produisait
de grands fruits autour de lui.

Le sacerdoce, quand il eut l'âge de le recevoir, fut un nouvel aiguillon à son ardeur apostolique. Avec l'autorité
que lui donnait sa haute vertu, il combattit, dans ses prédications, tous les vices, le luxe, la discorde, la
vengeance, l'homicide et les diverses passions grossières d'une époque encore barbare. Cependant l'apôtre
avait, avant tout, des goûts de moine; aussi quitta-t-il bientôt ses parents et sa patrie pour chercher Dieu
dans la solitude. Mais Dieu, qui ne voulait pas que tant de vertus demeurassent stériles, souffla au coeur du
solitaire un nouveau feu de zèle, et Goar, riche de ses progrèsnouveaux et des lumières surnaturelles qu'il avait
recueillies dans sa retraite, parcourut toutes les campagnes voisines, encore païennes, y prêcha l'Évangile et
vit avec joie de nombreux convertis recevoir le baptême.

Peu de Saints furent plus hospitaliers que lui, et c'est par ses bons procédés, ses aumônes, ses réceptions
cordiales et généreuses, qu'il sut rendre populaire la doctrine qu'il pratiquait si bien. Accusé devant son
évêque de divers crimes imaginaires inventés par le démon de la jalousie, il parut humblement au palais épiscopal
et déposa son manteau, par respect, en présence du prélat; mais, en croyant le suspendre à une tige de métal,
il le suspendit à un rayon de soleil. L'évêque ne fut point touché de ce prodige; cependant il dut bientôt
reconnaître l'innocence du Saint, manifestée, à sa confusion, par un nouveau miracle.

Le roi Sigebert voulut bientôt le faire évêque; mais Goar obtint un délai de vingt jours, pendant lequel il pria Dieu
avec tant de larmes, qu'il obtint une grave maladie qui se prolongea pendant sept ans et mit le roi dans l'impossibilité
de réaliser ses desseins. Goar offrit à Dieu ses longues et horribles souffrances pour l'extension et le triomphe de
l'Église.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SAINTS ET SAINTES DU 6 JUILLET

Message  Invité le Ven 6 Juil 2012 - 21:06




Cette formation de la jeunesse et surtout de l'enfance qui ne se trouve plus aujourd'hui en Occident que dans des communautés de pensée très minoritaires à cause des bouleversements sociétaux et moraux d'aujourd'hui était alors répandue partout, notamment dans le monde catholique, mais la ferveur de la fillette était particulière, surtout depuis sa première communion qu'elle avait reçue le 16 août 1928.

Un employé du domaine rural de son père tente de la violer en 1931. Elle a douze ans. La fillette se débat pour défendre sa pureté et l'employé, craignant d'être reconnu dans la bagarre, la transperce au coeur d'un coup de canif. Transportée à l'hôpital, elle meurt le 15 juin. Ce meurtre eut un retentissement considérable dans le Brésil d'alors, lorsque la criminalité de ce pays n'atteignait pas les chiffres que notre époque connaît.

Peu après sa mort des grâces nombreuses furent reçues par son intercession. Elle est surnommée la petite Goretti du Brésil. Elle est fort aimée dans son pays et est d'une grande aide pour les jeunes filles désirant mener une conduite droite.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 6 juillet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum