bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

SAINT AUGUSTIN Évêque d'Hippone, Père et Docteur de l'Église (354-430)

Aller en bas

SAINT AUGUSTIN Évêque d'Hippone, Père et Docteur de l'Église (354-430)

Message  maryline le Dim 28 Aoû 2011 - 18:02


« Saint Augustin est un homme qui n'a jamais vécu de manière superficielle ; la soif, la recherche tourmentée et constante de la Vérité est l'une des caractéristiques de fond de son existence ; mais pas cependant des "pseudo-vérités" incapables d'apporter une paix durable dans le cœur, mais de cette Vérité qui donne un sens à l'existence et qui est "la demeure" dans laquelle le cœur trouve la sérénité et la joie. Son chemin, nous le savons, n'a pas été facile : il a pensé trouver la Vérité dans le prestige, dans la carrière, dans la possession des choses, dans les voix qui lui promettaient un bonheur immédiat ; il a commis des erreurs, il a traversé des moments de tristesse, il a affronté des échecs, mais il ne s'est jamais arrêté, il ne s'est jamais contenté de ce qui lui apportait seulement une étincelle de lumière ; il a su regarder au plus profond de lui-même et il s'est rendu compte, comme il l'écrit dans les "Confessions", que cette Vérité,ce Dieu qu'il cherchait de toutes ses forces était plus proche de lui que lui-même. Il avait toujours été à ses côtés, il ne l'avait jamais abandonné, il était dans l'attente de pouvoir entrer de manière définitive dans sa vie (cf. III, 6, 11 ; X, 27, 38).... Saint Augustin a compris, dans sa recherche tourmentée, que ce n'est pas lui qui a trouvé la Vérité, mais que c'est la vérité elle-même, qui est Dieu, qui l'a cherché et qui l'a trouvé...

Toujours dans les "Confessions", au Livre neuf, notre saint rapporte une conversation avec sa mère, sainte Monique... C'est une très belle scène: sa mère et lui sont à Ostie, dans une auberge, et de la fenêtre ils voient le ciel et la mer, et ils transcendent le ciel et la mer, et
pendant un moment ils touchent le Cœur de Dieu dans le silence des créatures. Et ici apparaît une idée fondamentale dans le chemin vers la Vérité : les créatures doivent se taire si l'on veut qu'apparaisse le silence dans lequel Dieu peut parler. Cela reste vrai aussi à notre époque : on a parfois une sorte de crainte du silence, du recueillement,de penser à ses propres actions, au sens profond de sa propre vie, on préfère souvent ne vivre que le moment qui passe, en ayant l'illusion qu'il apportera un bonheur durable ; on préfère vivre, parce que cela semble plus facile, de manière superficielle, sans penser ; on a peur de chercher la Vérité ou on a peut-être peur que la Vérité nous trouve, nous saisisse et change notre vie, comme cela s'est produit pour saint Augustin.

Chers frères et sœurs, je voudrais dire à tous, même à ceux qui traversent un moment de difficulté dans leur chemin de foi, à ceux qui
participent peu à la vie de l'Eglise ou à ceux qui vivent "comme si Dieu n'existait pas", de ne pas avoir peur de la Vérité, de ne jamais
interrompre le chemin vers celle-ci, de ne jamais cesser de rechercher la vérité profonde sur soi-même et sur les choses avec l'œil intérieur du cœur. Dieu ne manquera pas de nous donner la Lumière pour nous faire voir et la Chaleur pour faire sentir à notre cœur qu'il nous aime et qu'il désire être aimé.

Que l'intercession de la Vierge Marie, de saint Augustin et de sainte Monique nous accompagne sur ce chemin. »


Benoît XVI, extraits de la catéchèse du mercredi 25 août 2010.



spiritualite-chretienne.com

_________________
Blog : Une Parole pour ta route
Site du doyenné :
Doyenné du Tampon
Page Facebook : Mary line


avatar
maryline
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 10985
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 52
Localisation : France outremer

http://avecmariepourjesus.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT AUGUSTIN Évêque d'Hippone, Père et Docteur de l'Église (354-430)

Message  mary line le Mer 28 Aoû 2013 - 7:40


SAINT AUGUSTIN
Évêque d'Hippone, Père et Docteur de l'Église
(354-430)


Saint Augustin est l'un des plus grands génies qui aient paru sur la terre et l'un des plus grands Saints dont Dieu ait orné Son Église. Moine, pontife, orateur, écrivain, philosophe, théologien, interprète de la Sainte Écriture, homme de prière et homme de zèle, il est une des figures les plus complètes que l'on puisse imaginer. Ce qu'il y a de plus admirable, c'est que Dieu tira cet homme extraordinaire de la boue profonde du vice pour l'élever presque aussi haut qu'un homme puisse atteindre; c'est bien à son sujet qu'on peut dire: "Dieu est admirable dans Ses Saints!"

Augustin naquit à Tagaste, en Afrique, l'an 354, et, s'il reçut de la part de sa sainte mère, Monique, les leçons et les exemples de la vertu, il reçut les exemples les plus déplorables de la part d'un malheureux père, qui ne se convertit qu'au moment de la mort. A l'histoire des égarements de coeur du jeune et brillant étudiant se joint l'histoire des égarements étranges de son esprit; mais enfin, grâce à trente années de larmes versées par sa mère, Dieu fit éclater invinciblement aux yeux d'Augustin les splendeurs de la vérité et les beautés seules vraies de la vertu, et le prodigue se donna tout à Dieu: "Le fils de tant de larmes ne saurait périr!" avait dit un prêtre vénérable à la mère désolée. Parole prophétique, qui renferme de grands enseignements pour les nombreuses Moniques des Augustins modernes.

C'est à Milan, sous l'influence d'Ambroise, qu'Augustin était rentré en lui-même. La voix du Ciel le rappela en Afrique où, dans une retraite laborieuse et paisible, avec quelques amis revenus à Dieu avec lui, il se prépara aux grandes destinées qui l'attendaient.

Augustin n'accepta qu'avec larmes l'évêché d'Hippone, car son péché était toujours sous ses yeux, et l'humilité fut la grande vertu de sa vie nouvelle. Il fut le marteau de toutes les hérésies de son temps; ses innombrables ouvrages sont un des plus splendides monuments de l'intelligence humaine éclairée par la foi, et ils demeurent comme la source obligée de toutes les études théologiques et philosophiques.

Si les écrits d'Augustin sont admirables par leur science, ils ne le sont pas moins par le souffle de la charité qui les anime; nul coeur ne fut plus tendre que le sien, nul plus compatissant au malheur des autres, nul plus sensible aux désastres de la patrie, nul plus touché des intérêts de Dieu, de l'Église et des âmes. Il passa les dix derniers jours de sa vie seul avec Dieu, dans le silence le plus absolu, goûtant à l'avance les délices de l'éternité bienheureuse.



Abbé L. Jaud,
avatar
mary line
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

AUJOURD'HUI ON PRIE SAINT AUGUSTIN

Message  mimose le Mer 28 Aoû 2013 - 10:20

  SAINT AUGUSTIN D'HIPPONE
Mort en 430. Converti à Milan en 387 , évêque d'Hippone en 396, l'auteur
des confessions et de la Cité de Dieu a exercé une influence majeure sur la théologie chrétienne.
 SAUVER LE COEUR ET NON LES APPARENCES.
Car les apparences peuvent donner bonne conscience, alors que la conscience
bonne vient du cœur. Les prophètes non cessé de le rappeler, c'est pour cela qu'ils ont été mis à mort.

ALLELUIA. ALLELUIA.
Elle est vivante, la parole de Dieu; plus tranchante qu'une épée,
elle pénètre les pensées de notre cœur. ALLELUIA  ALLELUIA.

avatar
mimose

Messages : 1128
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 64
Localisation : le tampon

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT AUGUSTIN Évêque d'Hippone, Père et Docteur de l'Église (354-430)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum