bienvenue.gif










http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png





http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg




liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Temps de Noël en ce lundi 06 janvier 2014 « Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière »

Aller en bas

Temps de Noël en ce lundi 06 janvier 2014 « Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière »

Message  mary line le Lun 6 Jan 2014 - 7:19

Mt 4, 12-17.23-25



Évangile de Jésus-Christ selon St Matthieu :

«  Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière  »

 

Alléluia. Alléluia.
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Dieu, le Seigneur, nous donne sa lumière.


La prédication de Jésus commence par le Nord du pays. Elle éclaire les territoires longtemps occupés, jadis, par l'envahisseur Assyrien à partir des années 730-720, qui leur avait imposé une culture étrangère, idolâtrique, païenne. Il avait même colonisé une partie du pays en y implantant cinq groupes de populations d'Assyrie avec leurs idoles. (voir 2 Rois, chapitre 17). Zabulon, Neftali, l'est du Jourdain, c'était ce passé toujours vivant dans les mentalités.

Matthieu pense immédiatement à cette honte historique, évoquée par Esaïe (8,23 et ss). Il voit dans le choix de commencer l'évangélisation par ce Nord du pays une intention délibérée de Jésus : renverser les situations, redonner de la considération à ceux qu'on méprise depuis des siècles, comme étrangers et religieusement incorrects. Le Galiléen n'avait pas bonne presse à Jérusalem, encore moins le Samaritain.

Les "privilégiés" de Dieu ne sont pas ceux que certaines opinions courantes présentent comme tels. Dieu corrige ainsi les prétentions de ceux qui se prétendent meilleurs que les autres et n'ont que mépris à leur égard.

Matthieu ajoute  un autre élément de contraste. Il mentionne le choix des 4 premiers envoyés de Jésus parmi des gens de ces territoires. Il précise même qu'ils étaient pêcheurs, professionnels, vivant sur "la mer" et sortant leur subsistance de ses fonds  qui représentaient alors, pour beaucoup, les réalités troubles, inconnues, proches du mal.

Or Jésus anoblit leur profession. Leur mission consistera désormais à suivre Jésus et à sortir les humains de leur environnement  trouble pour les rendre lumineux et vivants. Comme Jésus, ils inviteront à un changement radical de pensée et de comportement: la conversion.

Le récit de Matthieu pourrait donner à penser que Jésus prend au hasard ses premiers  Envoyés (que nous appelons  Apôtres, mot dérivé du grec, ou Missionnaires, dérivé du latin). La lecture de l'évangéliste Jean donne une vision plus exacte de ces hommes: ils étaient en recherche religieuse, ils attendaient le Messie, ils étaient descendus près de Jéricho pour rencontrer Jean le Baptiste. André et Simon avaient déjà commencé à suivre Jésus (Jean 1, 35-42).

 



Réflexion: Jésus choisit librement. Ses pensées ne sont pas nos pensées. Il opte généralement pour ceux qu'on tient pour peu de choses, y compris pour des gens dont le passé n'a rien de reluisant. En réfléchissant bien, n'est-ce pas le sommet de la Sagesse divine ?


Jean Charles Thomas, ancien évêque de Corse et de Versailles


« Toi, le carrefour des païens »

Au début de sa vie publique, Jésus se poste au « carrefour des païens ». C’est de là que resplendit la lumière, l’annonce de la Bonne Nouvelle. Comment ne pas penser au pape François et à son appel à sortir aux périphéries ? Dans l’Ordre dominicain nous sommes appelés à nous situer « aux frontières ». Le carrefour des païens, les périphéries, les frontières, trois mots pour désigner l’universalité du Salut. Jésus va à la rencontre des hommes là où ils sont, là où se croisent les origines, les cultures, les religions, ces lieux de foisonnement de la vie propices aux semailles. N’attendons pas que les hommes viennent à nous, portons-leur le plus grand trésor : Jésus-Christ, et apprenons d’eux comment i l leur parle.
avatar
mary line
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 1515
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum